Norrois

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
ᚪᛣᚪᛝ  Cette page contient des caractères akaðir.
Norrois
Norska
ᚾᚩᚱᛋᛣᚪ
Période du XVIIe siècle à nos jours
Langues mères
Système d'écriture Alphabet akað
Pays Drapeau norrois.png République norroise
Région Île de Thule, archipel de Norðurejyár
Nombre de locuteurs 2 900 000
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau norrois.png République norroise
Régi par Académie norroise de Skáholt
Codes de langue
ISO 639-1 nk
ISO 639-2 nor
Étendue Individuelle
Type Vivante

Le norrois (norska, ᚾᚩᚱᛋᛣᚪ en alphabet akað) est une langue vivante et une des deux langues officielles de la République norroise avec l'Aasiqtitut. Le norrois fait partie de la branche méridionale des langues teutoniques issues du vieux-teuton et est parlé environ par 3 millions de personnes.

Cette langue est plus conservatrice que la plupart des autres langues issues d'Aurinéa. Alors que la plupart d'entre elles ont des niveaux d'inflexion très réduits (en particulier la déclinaison des noms), le norrois conserve une grammaire synthétique à quatre cas (comparable à celle du teuton, bien que considérablement plus conservatrice et synthétique) et se distingue par un large assortiment de déclinaisons irrégulières. Comme la langue écrite a faiblement évoluée, les Norrois peuvent lire avec une relative facilité les classiques de la littérature norroise des Xe au XIVe siècles (tels que les Eddas et les sagas).

Histoire

Les plus anciens textes conservés en norrois ont été écrits vers la seconde moitié du Xe siècle. Beaucoup de ces textes sont basés sur la poésie et les lois traditionnellement conservées oralement. Les plus célèbres de ces textes, qui ont été écrits à partir du XIIe siècle, sont les Sagas norroises, qui comprennent les œuvres historiques et les poèmes éddaux.

La langue des sagas est le vieux norrois, un dialecte occidental du vieux teuton méridional. Bien qu'il soit plus archaïque que les autres langues teutoniques vivantes, le norrois a connu des changements importants dans sa prononciation du XIIe au XVIe siècle, notamment en ce qui concerne les voyelles (en particulier, á, æ, au, et y/ý).

L'alphabet norrois s'est développé au Xème siècle à partir des runes teutoniques et constitue l'un des derniers systèmes d'écriture alternatif à l'alphabet deltan;

Mis à part l'ajout de nouveau vocabulaire, le norrois écrit n'a pas beaucoup changé depuis le Xe siècle, lorsque les premiers textes ont été écrits sur du vélin. Les locuteurs modernes peuvent comprendre les sagas et les Eddas originaux qui ont été écrits il y a environ un millénaire. Les sagas sont généralement lues avec une orthographe moderne et des notes de bas de page mises à jour, mais sinon elles sont intactes. Avec un peu d'effort, de nombreux Norrois peuvent également comprendre les manuscrits originaux.

Écriture

Alphabet

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Alphabet akað

Prononciation

Le norrois présente de très légères différences dialectales sur le plan phonétique. La langue comporte des monophthonges et des diphtongues, et les consonnes peuvent être prononcées ou non.

La voix joue un rôle primordial dans la différenciation de la plupart des consonnes, y compris les nasales mais à l'exclusion des plosives. Les plosives b, d et g sont muettes et ne diffèrent de p, t et k que par leur absence d'aspiration. La pré-aspiration se produit avant les consonnes géminées (longues ou doubles) p, t et k. Elle ne se produit pas avant les consonnes géminées b, d ou g. La préaspiration tt est analogue, étymologiquement et phonétiquement, au cht teuton (comparez le nótt, dóttir norrois avec le Nacht, Tochter teuton).

Grammaire

Lexique

Notes et références

borderlink=   Portail de la République norroise         Langue.png   Portail des Langues