Juliette Rancourt

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Juliette Rancourt
JulietteRancourt.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau Vasel.png Vaseloise
Naissance 26 mars 1995 (26 ans)
Lieu Aubegnar
Duché Cantii Blason.png Cantii (Drapeau Vasel.png Vasel)
Taille 1,64 m (5 5)
Poids 55 kg (121 lb)
Sport Hockey sur gazon
Poste Milieu de terrain
Période pro. 2010 -
Situation actuelle
Équipe Drapeau Vasel.png Maris Cantii Hockey Club
Numéro 16 (en club), 19 (en équipe de Vasel)
Parcours junior
SaisonsClub
2004 - 2007 Drapeau Vasel.png Royal Aubegnar Sport
2007 - 2010Drapeau Vasel.png Maris Cantii Hockey Club
Parcours professionnel
SaisonsClub
2010 - Drapeau Vasel.png Maris Cantii Hockey Club
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe
2007 - 2010Drapeau Vasel.png Vasel -15 ans
2010 - 2012Drapeau Vasel.png Vasel -17 ans
2012 - 2014Drapeau Vasel.png Vasel -19 ans
2010 -Drapeau Vasel.png Vasel
Palmarès
Compétition Gold medal with cup.png Silver medal with cup.png Bronze medal with cup.png
Jeux Olympiques 1 0 0
Coupe du monde 2 1 0
Ligue mondiale 2 0 0
Champions Trophy 5 0 0
Aldésyl Hockey League 9 1 0
Championnat de Vasel 7 3 0
Coupe des trois Royaumes 8 1 0
Lien sur Squirrel

Juliette Rancourt, née le 26 mars 1995 à Aubegnar (Canton de Cantii), est une joueuse de hockey sur gazon vaseloise, sélectionnée en équipe de Vasel féminine de hockey sur gazon depuis ses 15 ans, elle prend le capitanat de l'équipe un an plus tard suite à ses performances durant la Coupe du Monde 2010 tout en continuant d’honorer les sélections jeunes.

Formée au Royal Aubegnar Sport, elle rejoint le Maris Cantii Hockey Club à l'age de 12 ans afin de poursuivre sa formation au sein de l'institut vaselois du sport et de la performance. Son entrée à l'IVSP marque le début de son aventure internationale.

Courant 2017, Juliette Rancourt est désigné coprésidente du comité de la candidature Maris Cantii 2018.

Juliette Rancourt est le symbole de génération dorée ayant notamment remporté les Jeux Olympiques de Galax en 2018.

Biographie

Génése d'une prodige

Juliette Rancourt découvre le hockey sur gazon à l'age de 9 ans à Aubegnar (Duché de Cantii) puis intègre l'institut vaselois du sport et de la performance ainsi que le Maris Cantii Hockey Club dès ses 12 ans. Elle y rencontre Julie Arcouet avec qui elle se lie d'amitié.

Parallèlement, elle connaît ses premières sélections en équipe de Vasel et participe à seulement 12 ans à ses premiers matchs internationaux avec la sélection des -15 ans. Véritable pilier des équipes jeunes dans lesquelles Juliette passe, elle intègre le groupe de l'équipe première féminine sénior au milieu de la saison 2009-2010. La jeune prodige doit cependant attendre ses 15 ans révolue afin de pouvoir jouer dans un match officiel sénior, Juliette Rancourt joue ses premières minutes dans le championnat vaselois dès le dimanche 28 mars 2010 face à Villa Retz (victoire 3-1) devenant ainsi la plus jeune joueuse à participer à un match d'Élite (15 ans et 2 jours). Elle inscrit son premier but deux semaines plus tard lors de la victoire du MCHC 8-1 face à son premier club, le Royal Aubegnar Sport. Julie Arcouet la rejoint début mai et termine la saison au coté de Juliette. Les deux amies sont sacrées championnes de Vasel avec le Maris au terme d'une finale où les deux jeunes joueuses sont titulaires et remportent également la Coupe des trois Royaumes.

Révélation internationale

Ses performances ne laissent pas indifférent le sélectionneur vaselois, Anatole Boissieu, qui l'intègre avec Julie dans le groupe sénior en vue de la Coupe du Monde de 2010. Durement critiqué par la presse à l'annonce de la liste des 18 joueuses sélectionnées pour la Coupe du Monde notamment au sujet d'une génération vieillissante, à l'image d'Auriane Deloffre, et de l’inexpérience totale des jeunes récemment intégrés : Julie Arcouet, Juliette Rancourt et Justine Therriault (fin 2009); Anatole Boissieu est mis sur la sellette par la Fédération qui doute grandement d'une qualification en phase finale.

La pression des médias et de la Fédération ont raison de la participation des trois jeunes joueuses aux traditionnels matchs de pré-compétition lors l'arrivée de la sélection vaseloise à Mapete. Les deux matchs sont un véritable nauffrage de l'équipe auquel assistent les trois "Jus" depuis les tribunes, le Queensland s'impose 4-1 deux jours avant que le Commonwealth of Vulcania ne fasse implosé les vaseloises 6-0. À la veille de la Coupe du Monde, personne ne voit le Vasel conquérir un cinquième titre mondial de rang ni même sortir des phases de poules, les côtes de paris sportifs ne prédisent guère mieux qu'une quatrième place en poule. À quelques trente minutes du match d'ouverture entre Mapete et le Vasel, Anatole Boissieu convoque la presse qui s'imagine déjà une rocambolesque démission du sélectionneur. Mais c'est à une véritable déclaration d'amour et de louanges envers les "Jus" (Julie Arcouet, Juliette Rancourt et Justine Therriault) auquel les médias sont confrontés.

Les trois marisoises fêtent quelques minutes plus tard leurs premières titularisation sous les propos virulent des commentateurs sportifs. La défense vaseloise trouve cependant un nouveau souffle grâce à ses deux nouveaux latéraux enfonçant énergiquement les lignes adverses, soutenu par un milieu de terrain retrouvé en l'image d'une Juliette Rancourt impériale. Avec 1 but et près de 5 petits corners obtenus par la natif d'Aubegnar dont 3 sont ensuite concrétisés par Justine Therriault, la jeunesse vaseloise fait mentir le monde entier avec un score final de 5-1 en leur faveur. Un nouveau noyau se forme autour des "Jus" pendant qu'elles mènent l'équipe à la première place du groupe en terminant les phases de poules avec seulement deux but en leur défaveur et quatorze réalisations (dont 11 par le trio marisois). La demi-finale d'une grande intensité laisse des traces visibles lors du dernier quart-temps de la finale face à Ancore où les vaseloises vont s'écrouler en encaissant deux buts coup sur coup. Malgré une défaite 1-3 et la retraite internationale ou sportive d'une grande partie de la sélection vaseloise, la catastrophe est évitée pour le Vasel qui voit la naissance de la génération dorée vaseloise. Juliette remporte le titre de Newcomer of the Year en 2010 notamment suite à ses performances lors de la Coupe du Monde.

Construction de la génération dorée

Suite à la retraire sportive du monument du hockey vaselois et capitaine Auriane Deloffre, Juliette Rancourt accède au capitanat de la sélection nationale à l'age de 16 ans lors de la reconstruction de l'équipe dès le début de la saison 2010-2011.

Anatole Boissieu laisse peu à peu sa place de sélectionneur à son adjoint Maxence Callens qui a la dure tâche de guider cette génération dorée afin qu'elle ne s'écrase pas en plein vol. Pendant ce temps là, Juliette Rancourt continue d'honorer ses sélections -17 ans jusqu'en 2012 puis -19 jusqu'en 2014 au coté de Julie Arcouet.

Juliette et le Maris terminent premières du championnat régulier durant la saison 2010-2011 mais échouent en final des play-off aux tirs aux buts face au Arlin Sporting Club qui remporte son premier titre de champion.

Le premier test de confirmation pour Juliette Rancourt et la génération dorée a lieu au Champions Trophy de 2011 se déroulant tout comme la précédente Coupe du Monde à Mapete voyant la victoire facile de la sélection vaseloise.

Alors que les 3 "Jus" sont la clef de voute de la restructuration de sélection nationale et de leur club Maris Cantii Hockey Club, elles échouent une nouvelle fois en finale de play-off face à Villa Retz malgré une domination sans partage de la phase régulière 2011-2012. La première édition de la Ligue mondiale, où le Vasel fait son entrer dans la compétition durant la phase des 1/2 finales qui a lieu au Vasel National Hockey Stadium de Maris Cantii du 13 au 23 juin 2012, est la première compétition à domicile pour la génération dorée vaseloise menée par Juliette Rancourt, tout juste âgée de 17 ans. Les Oranges se qualifient sans difficulté pour la phase finale de la compétition qu'elles remportent quelques mois plus tard, en janvier 2013, à Waltenburry.

L’icône mondiale

La saison 2012-2013 marque le début de la domination de la planète hockey par Juliette Rancourt qui fête ses 18 ans, outre la Ligue mondiale, elle remporte le Championnat de Vasel 2013, le Champions Trophy 2013 et son premier titre de Player of the Year.

La saison suivante, pré-Coupe du Monde, est une démonstration de force des internationaux marisoises qui raflent tout sur leurs passages (Championnat de Vasel 2014, Coupe des trois Royaumes 2014). La 10ème édition de la Coupe du Monde a lieu du 31 mai au 15 juin 2014 à Maris Cantii et ressemble en tout point à la saison du Maris : une victoire sans partage, Juliette Rancourt et ses coéquipières ne concèdent qu'un seul but (en phase de poule) pour 23 buts marqués. Juliette remporte son second titre de Player of the Year.

Malgré un relâchement en début de saison, Juliette Rancourt et le Maris accèdent, notamment suite à l'arrivée de l'ancorienne Sara Dermaut, aux play-offs en terminant second de la phase régulière du championnat 2014-2015. La jeune aubegnarde qui vient de fêter ses 20 ans remporte son 4ème championnat, 4ème coupe nationale, 3ème Champions Trophy ainsi qu'un 3ème titre de Player of the Year.

Le début de la saison 2015-2016 est un véritable cauchemars pour Juliette Rancourt qui enchaine plusieurs lésions musculaires avant de devoir déclarer forfait pour le reste de la saison au mois de mars, son absence se ressent lors des phases finales du championnat, notamment lors de la finale perdu face à une Olive Clavet d'une forme olympique portant les Tigres du Leu.

De retour dans le groupe marisois pour la 3ème journée d'Élite 2016-2017, Juliette Rancourt montre qu'elle n'a rien perdu de son talent lors de son repos forcé et emmène le Maris Cantii Hockey Club vers son 57ème titre national mais aussi vers un 4ème succès de rang dans la Coupe des trois Royaumes. Elle brille également avec la sélection vaseloise en remportant Ligue mondiale et le Champions Trophy 2017. Cette nouvelle année de domination du hockey féminin permet de remporter pour la 4ème fois le titre de Player of the Year.

L'étendard de Maris Cantii et du Vasel

Durant l'année 2017, Juliette Rancourt est désignée coprésidente du comité de la candidature de Maris Cantii 2018 au coté de Tom Gamelin, maire de Maris Cantii. La candidature vaseloise est officiellement annoncée le 2 novembre 2017 par la hockeyeuse via le journal La Voix des Cantii.

La jeune vaseloise continue pendant ce temps à dominer le hockey vaselois avec le Maris et le hockey mondial avec la sélection nationale. Remportant durant l'année 2018 : le championnat, la Coupe des trois Royaumes et la Coupe du Monde avant de s'envoler vers le Polaro afin de disputer les premiers Jeux Olympiques de l'histoire du Vasel à Galax.

Malgré une très forte pression sportive et médiatique envers Juliette qui se doit d'emmener les vaseloises jusqu'au titre olympique, la jeune capitaine ne faillit pas, propulsant la sélection en finale face à Ancore le 9 septembre 2018. La finale tourne rapidement à l'avantage de la génération dorée vaseloise qui l'emporte 4 buts à 1, exceptionnelle saison de Juliette Rancourt lui permet de remporter son 5ème titre de Player of the Year.

Palmarès

En Club

Compétitions internationales

Compétitions nationales

En sélection nationale

Jeux olympiques
Coupe du monde
Ligue mondiale
Champions Trophy

Distinctions personnelles

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Médias

Drapeau Vasel.png   Portail du Vasel         Logo sport.png   Portail des Sports         Fieldhockey.png   Portail du Hockey sur gazon

Voir aussi