Vallamir : RP en cours

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher

Cette page est là pour permettre de suivre ou de compléter les role play menés par Vallamir.

RP 2020

Le Role Play 2020 est un role play se déroulant conjointement en Mandelsy et dans le district de Mégalipoli dans la province du Delta. Plusieurs autres nations du monde GC y sont aussi associés : Peacksburg, Empire Carnackien, Marhaban, Rodina... Ce RP se déroule en cinq "actes" ou scènes à l'image d'une pièce de théatre.

Acte 1 : Élections municipales de Mégalipoli

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Élections municipales 2020 de Mégalipoli

Acte 2 : Retour en Mandelsy

Chronologie

  • 20 Mars 2020 : nouvel avis de recherche visant Justine de Salamille.
  • 16 Avril 2020 : Attaque de Larçay.
  • 16 et 18 Mai 2020 : 206 ème édition des 24 heures de l'Aubrière et disparition d'Izanok de Salamille.
  • 19 Mai 2020 : annonce de la disparition d'Izanok de Salamille par sa soeur Justine de Salamille.
  • 23 Mai 2020 : l'OCJ annonce avoir enlevé Izanok de Salamille.
  • 02 Juin 2020 : Nouveaux avis de recherche émis à l'encontre de Justine de Salamille et d'Izanok de Salamille.
  • 24 Juin 2020 : Justine de Salamille annonce son probable retour en Mandelsy. Son avis de recherche est mis à jour et Karl Silver Stone en appelle à l'aide de la communauté internationale pour l'arrêter. Attaques à la frontière Carnacko-Mandelsienne.
  • 03 Juillet 2020 : Déploiement de la flotte carnackienne dans les hors des eaux territoriales mandelsiennes au nord de la Mandelsy.
  • 05 Juillet 2020 : Attaque de la flotte Carnackienne au nord de la Mandelsy par un petit navire.
  • 08 Juillet 2020 : Quatrième attaque à la frontière carnacko-mandelsienne.
  • 06 au 24 juillet : Résolution de l'OCGC pour sanctionner l'Empire Carnackien. Résolution rejetée par l'Assemblée Générale
  • 19 Juillet 2020  : Début d'une enquête personnelle d'Alfred Vallamir sur les mystérieuses disparitions ayant lieu dans le nord de la Mandelsy.

Attaque de Larçay

Mise en place d'un tribunal présidé par KSS

Disparition d'Izanok de Salamille

Attaques à la frontière Carnacko-Mandelsienne

Le 24 juin 2020, plusieurs attaques se sont déroulées à la frontière entre l'Empire Carnackien et la Mandelsy. Vers 18 heures, un groupe d'hommes armés venant de Mandelsy est arrivé avec 3 camionnettes à un poste de contrôle de la frontière nord-ouest de l'Empire Carnackien[1]. Ces hommes ont tiré sur les soldats en charge du contrôle de la frontière faisant trois mort et dix-sept blessés. En fin de journée, une seconde attaque a eu lieu. Un camion remplit d'explosifs à tenter de forcer la frontière Carnackienne vers 21 heures.

Dès le lendemain, Karl Silver Stone dément[2] toute implication dans ces attaques et accuse Justine de Salamille et le royaume de Faimy d'être à l'origine de ces attaques. Cet attaque coïncide en effet avec le retour de Justine de Salamille en Mandelsy. L'Empire Carnackien annonce [3] le déploiement d'un contingent de 2 500 soldats, de blindés légers et lourds ainsi que 4 canons de 155mm afin de protéger sa frontière avec la Mandelsy. Karl Silver Stone annonce dans un même temps le déploiement de quelques militaires mandelsiens à la frontière[4]

À la suite de cette attaque Elysa Swan Margaret Ière annonce le déploiement de la seconde flotte carnackienne dans les eaux internationales au nord de la Mandelsy. Cette flotte est composée de 7 bâtiments dont le porte-avions Hector V[5]. Cette flote atteint sa destination, à 110 km au nord-est de la Mandelsy dans les eaux internationales le 04 juillet. Des avions de chasse et des drones effectuent des manœuvre dans la zone.

Le 6 juillet Carnack annonce avoir identifié certains des corps des assaillants de l'attaque du 24 juin et notamment celui de Fayan Astanys, un proche de Karl Silver Stone[6]. Fayan Astanys est un mercenaire Carnackien connu pour avoir déserté l'armée. Il rejoint la Mandelsy dans les années 2000.

Plusieurs autres attaques ont lieu de la fin juin à la mi-juillet. Le 08 juillet 2020[7], des roquettes ont été tirées depuis la Mandelsy en direction du poste frontière carnackien n°14D. Peu de temps après leur détection par les radars, les roquettes ont été détruites par les missiles de défense du bouclier aérien de l'armée impériale sans faire de dégât. L'explosion a été visible à plus de 60km et une grosse détonation a été entendu jusqu'à Brastly Town à près de 160km du lieu de l'explosion. Il s'agissait de la 4e attaque.

Attaque au nord de la Mandelsy

Le 05/07/2020 au matin un petit bateau avec à son bord une dizaine d'hommes armés à tenter d'attaquer un des navires de la flotte carnackienne en manoeuvre au nord-est de la Mandelsy[8]. Le navire avançait à vive allure et après deux mises en garde la frégate Louis III a ouvert le feu sous les ordres de l'amiral Dorian Trachy, chef des opérations au large de la Mandelsy. Le bateau a été détruit et aucun survivant n'a été recensé à son bord[9].

Karl Silver Stone condamna cette attaque en arguant qu'il s'agissait d'un navire de pêche[10].

Demande de sanctions de la part de Karl Silver Stone

À la suite de l'attaque du 05 juillet Karl Silver Stone demande que des sanctions soient prises par l'OCGC à l'encontre de l'Empire Carnackien. Il propose une résolution en ce sens à l'OCGC.

Médiation de l'OCGC

Lors de sa conférence de presse du 08 juillet 2020 [11] Julia Keberg propose de créer une commission d'enquête sous la juridiction de l'OCGC afin de déterminer les responsabilités de chacun dans les différentes attaques ayant eu lieu au cours des mois de juin et juillet.

Le 19 juillet 2020, la commission d'enquête de l'OCGC livre les résultats de son enquête [12]. Cette commission établit que les auteurs des attaques ne sont pas identifiés à ce moment là avec certitude et que les soupçons de l'empire Carnackien vis à vis de proches de Karl Silver Stone n'ont pu être entièrement confirmés. La commission établit aussi que l'embarcation, battant pavillon mandelsien, qui a été neutralisée par les forces carnackiennes le 5 juillet après avoir été perçu comme menaçant, était bel et bien un navire militarisé bien qu'il s'agisse à l'origine d'un navire de pêche comme l'avaient affirmé les autorités carnackiennes. La réponse de ces dernières a donc été juste et proportionnée, face à une tentative d'attaque de sa flotte.

Dans sa conclusion, la commission soutien l'hypothèse d'une série d'attaques gratuites et délibérées provenant du territoire mandelsien à destination de positions carnackiennes. Elle indique par ailleurs que les motivations de ces actes terroristes restent à déterminer. Elle affirme en outre que l'Empire Carnackien n'a en aucun cas sur-réagit à ces agressions, et qu'il a au contraire dû adapter sa réponse à l'absence d'aide mandelsienne afin d'arrêter ces attaques à répétition.

Acte 3 : Les dessous de l'indépendance

Chronologie

  • 09 août 2020 : Demande d'ouverture d'une procédure de sortie de l'OCGC par Karl Silver Stone.[13]
  • 13 août 2020 : Démantèlement d'une fabrique d'arme à Mégalipoli
  • 30 août 2020 : Annonce de la date officiel de sortie de la Mandelsy de l'OCGC
  • 30 août 2020 : Annonce d'une conférence des #remainer à Nuylnes
  • 03 septembre 2020 : Nouvelles découvertes d'usines d'armement à Mégalipoli[14]
  • 5 et 6 septembre 2020 : Conférence de Nuylnes
  • 14 septembre 2020 : publication du compte-rendu de la conférence de Nuylnes [15]
  • 16 septembre 2020 : conférence de presse du procurreur fédéral José San Garcia [16]
  • 20 septembre 2020 : proposition d'Aliciane de Flork de créer une organisation internationale pour la lutte antiterroriste [17]
  • 5 septembre 2020 : Fondation de la GoAt (Gouvernance Anti-terroriste mondiale), par Aliciane de Flork pour lutter contre les organisations terroristes.
  • 11 septembre 2020 : arrestation d'un mandelsien au Polaro, celui-ci est suspecté d'avoir des liens avec le trafic d'armes de Mégalipoli[18]

Demande de sortie de la Mandelsy de l'OCGC

Découvertes d'usine clandestines d'armement à Mégalipoli

Le 13 août 2020, les autorités de la province du Delta, guidées par une source anonyme, démantèlent une usine d’armement clandestine située dans le port de Mégalipoli. Cette opération nécessite un déploiement important des forces de l’ordre afin sécuriser le quartier mais aussi pour perquisitionner l’usine. 28 personnes ont été arrêtées, tous étant des travailleurs clandestins dont la nationalité est difficile à établir. Parmi eux, on compte 3 ressortissants de la province du Delta, 2 Rodiniens, 3 Marhabranais et 20 Mandelsiens.

À la suite de ces premières arrestations, l’armée fédérale est déployée aux alentours de Mégalipoli, sur terre comme sur mer afin d’effectuer des contrôles dans l'objectif de débusquer d’autres usines. Plusieurs éléments retrouvés dans la première usine laissent supposer qu’il en existe d’autres sur le territoire de Mégalipoli, sans pour autant que leur emplacement exact soit connu. La stratégie des forces de l'ordre est donc de supprimer les approvisionnements de ces usines, en effectuant des contrôles systématiques aux portes de la ville et dans les différents ports.

Le 03 septembre 2020, 250 militaires et 120 membres des forces de l’ordre Mégalipoliennes sont mobilisés pour perquisitionner deux anciens entrepôts du terminal pétrolier N°3 du port de Moricon Valley. Ces deux entrepôts sont suspectés d’abriter des usines d’armement. Là encore une source anonyme fiable est à l’origine de ce signalement. L'opération consistant à entrer dans les usines et à interpeler toutes les personnes s’y trouvant est délicate et trois blessés sont a déplorer chez les forces de l’ordre. Deux morts et trois blessés sont également à déplorer chez les occupants de l’usine. 126 personnes sont arrêtées (95 Mandelsiens, 10 ressortissants de la province du Delta, 5 Rodiniens, 9 Marhabranais et 7 Peacksburgeois) et 10 tonnes d’armes sont saisies de même que de nombreux documents attestant de l’existence d’un réseau complet organisé à l’échelle mondiale.

Suite à ces nouvelles perquisitions, 2000 militaires sont déployés à Mégalipoli afin de perquisionner le plus rapidement possible tout bâtiment potentiellement suspect.

Les 15 jours suivant permettent de découvrir plusieurs autres usines dissimulées un peu partout dans les ports de la ville. À chaque fois il s’agit d’anciens entrepôts d’apparence à l’abandon. Peu de nouvelles arrestations ont en revanche lieu. Néanmoins, d’autres documents révélant la structure de l’organisation derrière ces usines sont saisis.

Le 16 septembre 2020 un local est perquisitionné dans le quartier de Little Dam. Là encore, des documents sont saisis et permettent d’identifier l'organisateur Mégalipolien de ce trafic : M.William Arm, ex-candidat à la Mairie de Mégalipoli.

Conférence de Nuylnes

Acte 4 : Une nouvelle justice

Acte 5 : Une nouvelle république ?

Références