Vélocipède : Différence entre versions

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Infobox Invention | nom = Vélocipède | nom_local = | style = gris | image = Ambroise Burel 1.png | légende... »)
(Aucune différence)

Version du 15 août 2019 à 23:27

Vélocipède
Ambroise Burel 1.png
Ambroise Burel avec son premier prototype en 1871
Période Révolution industrielle
Date -5000 av notre ère environ
Pays DrapeauPolaro.jpg Polaro
Validation 29 août 2017[1]
Lien sur le site GC
Lien sur le forum

Histoire

XIXème siècle

L'invention

En 1871, le professeur de mathématiques Ambroise Burel faisait une promenade digestive avec sa famille lorsque sa fille de 6 ans lui fit part de ses douleurs aux pieds et de son désir de se déplacer plus vite. L’enfant par la même d’un “petit véhicule que les enfants pourraient conduire, et qui aille vite !”. Dès son retour chez lui à Bourg Fallord-Maillard, Ambroise se mit à imaginer ce “petit véhicule”. Quelques mois plus tard, il présenta son nouvel engin, qu’il appela la Burelle . C’était ce que l’on appelle aujourd’hui un vélocipède, avec des roues de même taille à l’avant et à l’arrière, une selle posée au dessus de la roue arrière pour plus d’équilibre et de confort, et des pédales reliées à une chaîne pour faire tourner la roue arrière et donc faire avancer le véhicule. Ambroise en fabriqua quelques exemplaire avant qu’un ami mécanicien, Ernest Valère, ne l’aide à réaliser ses autres idées : ainsi sont nés de nouveaux modèles de Burelle possédant des freins et une roue libre (avant il fallait constamment pédaler).

Le développement du vélocipède

Les deux amis créent une entreprise, Burel-Valère, en association avec une usine sidérurgique dès 1876. Petit à petit, ce qui était une simple boutique avec un atelier devint une société possédant plusieurs points de vente fournies par des usines de travailleurs à la chaîne. En 1882, il développa avec le constructeur automobile Cerasio le pneumatique adapté au vélo, alors un simple tube de caoutchouc gonflé d’air. Ambroise Burel eut très vite l’idée de créer des courses de vélocipèdes : la première officielle recensé eut lieu dans son parc à Bourg Fallord-Maillard, ville qui fut extrêmement influencé et profondément marqué par le cyclisme. C’est d’ailleurs dans cette ville que se trouve le siège de la Fédération Vélocipédique Internationale. La Société Burel-Valère fut rachetée par Cerasio en 1928, 2 ans après la mort des deux fondateurs dans un accident de voiture. Mais en 1934, le constructeur automobile vend les usines produisant les bicyclettes à un fabricant de boites de conserves après des problèmes financiers.

Le perfectionnement de la mécanique

En 1891, un autre polarien nommé Frédéric Maussière eut une idée qui allait révolutionner la pratique du vélo. Ce serrurier avait un problème : il habitait un petit village juste en bas du Mur de Lapara, et pour son travail, devait tous les jours se rendre dans cette ville. En raison de ses faibles revenus, il ne pouvait se déplacer qu’en vélocipède. Ainsi il peinait chaque jour dans la montée, sans pouvoir changer de vitesse. C’est cela qui le poussa à inventer un système permettant le changement de vitesses, avec un pignon plus grand à l’avant qu’à l’arrière, pour que la roue tourne plus vite que les jambes : le dérailleur. Cependant ce système ne fut commercialisé que dans les années 1940.

XXIème siècle

En 2012, un descendant de Ambroise Burel fonda une marque de cycles nommé “Burel”, qui équipe aujourd’hui l’Équipe cycliste Helios.


Notes et références

DrapeauPolaro.jpg   Portail du Polaro         Science.png   Portail de la Science