Utilisateur:Askamih/Test

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Icone-cerveau.png   Cette page est un espace de test.
Le contenu de cette page ne doit pas être considéré comme véritable.
Classement GTV Nationale 1
# Équipe MJ V E D Pts.
1 Union Sportive des Chevaliers Julierains Hockey Club 30 22 6 2 72
2 Royal Scaldis Hockey Club 15 9 4 2 31
3 Arlin Sporting Club 15 8 5 2 29
4 Hocky Club Aigles Tannois 15 8 4 4 28
5 Chaumont Hockey 15 7 5 3 26
6 Hockey Club Ogimont 15
7 Royal Saint-Jean 15
8 Landbertsrode Hockey Club 15
9 HC Malliais 15
10 Athlétic Club Brissac 15
11 Élan Sportif Larensart 15
12 Bouvier Hockey Club Maris 15
13 Club Sportif Nolly 15
14 Morieux Hockey Club 15
15 Association Sportive Charnin Hockey Club 15
16 Sporting Bretville 15

Exemple pour Brisarche :

Carrière
Saison Club Championnat MJ
2018-2019 Union Sportive des Chevaliers Julierains Hockey Club GTV Nationale 1 7 13
2017-2018 Union Sportive des Chevaliers Julierains Hockey Club GTV Nationale 1 7 41
2016-2017 Union Sportive des Chevaliers Julierains Hockey Club Élite 7 35
2015-2016 Union Sportive des Chevaliers Julierains Hockey Club GTV Nationale 1 7 38
2014-2015 Association Sportive Conjosse GTV Nationale 2 16 34
.. ... ... ... ...

Nationale 1 2019 - 2020 Femmes : Hommes :
Saint-Jean HC <-> Club Bruges
Royal de Vitsal <-> KRC Genk
Arlin SC <-> Standard de Liège
HC Aigles Tannois <-> Royal Antwerp
HC Ogimont <-> La Gantoise
Chaumont Hockey <-> Anderlecht
Royal SJ <-> Saint-Trond
Landbertsrode HC <-> KV Kortrijk
AC Brissac <-> Charleroi
HC Malliais <-> Royal Excel Mouscron
ES Larensart <-> SV Zulte Waregem
CS Nolly <-> Eupen
Olympique Marisois <-> Cercles Bruges
AS Charnin HC <-> KV Ostende
Racing Club des Cantii <-> Waasland-Beveren
Racing Louzois HC <-> Malines


HISTOIRE DE SAINT-JULIERS

615 ap.J.-C. : fondation de la ville par les mélantois sur les ruines d'une ancienne ville calypsoise, elle ne porte pas encore de nom.

621 ap.J.-C. : La famille Juliers prend le commandement du village et devient en quelque sorte, le chef du village. La ville est dénommée sous le nom de la famille soit Jülisch.

621 ap.J.-C. / 713 ap.J.-C. : Première guerres avec ses voisins mélantois, la ville prend de l'importance chez les mélantois qui petit-à-petit s'organisent par le biais de guerres pour voir qui imposera sa suprématie aux autres. 701, la ville prend le nom de Burg- Jülisch, littéralement Ville-Juliers, littérairement Bourg-Juliers.

713 ap.J.-C. : Le Premier Royaume Cantii continue son expansion et atteint les portes des julierains.

714 ap.J.-C. / 749 ap.J.-C. : les julierains résistent longtemps mais doivent laisser quelques terres aux cantii qui seront nommée Duché de Juliers

758 ap.J.-C. : Les mélantois reprennent ces terres et cette partie du territoire julierains est grappillée par d'autres seigneurs vassaux de BourgJuliers.

759/945 : La ville est paisible et continue son extension via des seigneurs amis qui doivent obéissance à Bourg-Juliers qui se place avec Bourg-Jeannois et Bourg-Dédeugnon comme les villes importantes de la Mélantii. 814, les mélantois s'organisent un "Dulisch", duchés, ça devient donc le "Duché de Juliers" avec l'apparition des premiers ducs de Juliers qui régneront 999 ans sur se territoire.

945 : Création de la "Confédération Mélantoise", "Konfedijk Melandijt" : Les trois bourgs s'unissent pour que les mélantois soient unifiés pour le biais de ces trois villes. Les duchés vassaux ne font pas partie de la confédération mais du fait qui doivent tous donner allégeance à un des trois duchés ils doivent respecté et agir comme les lois de la "Konfedijk".

945/1514 : PATAPOUF GUERRE DESTRUCTION VICTOIRE, REGUERRE CREATION DE L'UNION MELANTOISE, REGUERRE, DEFAITE

1514 : Après une guerre qui dura de 1504 à 1514, soit 10 ans de guerre entre l'Union Mélantoise et le Royaume de Vasel, les mélantois ont perdu la guerre et leur territoire est donc absorbé dans un royaume qui ne parlent pas leur langue, ne partage pas leurs coutumes et leur fois. Les mélantie est défaite et une haine viscérale pour les cantii naîtra à cette époque. Saint-Juliers obtient une place de choix dans le royaume et obtient en territoire son ancien duché et ses duchés vassaux, un roi meurt dans cette ville, la ville est renommée Saint-Juliers, le duché prend donc le nom de Duché de Saint-Juliers est fait approximativement un tiers de la défaite Mélantii.

1515/1803 : Saint-Juliers comme la mélantii est pauvre, oubliée du gouvernement, pour les vaselois se sont des étrangers, ils ne vivent de rien, les tentatives de rébellion de mènent à rien, ils se font la guerre entre mélantois et le pouvoir laisse couler, de cet oublie va découdre la "Guerre de Voekmatt", la guerre de succession, les mélantois sont au bord du précipices, ils se composent en deux groupes : Les Julierains de l'ouest et les Jeannois-Dédeugnonnais à l'est, les uns veulent trouvés une situation viable entre le vasel est une mélantii libre : les Julierains avec Baptiste de Juliers, les autres veulent une Mélantii comme avant en duchés séparés indépendant les uns des autres oubliant les vaselois : Les Dédeugnonnais et les Jeannois menés par leurs ducs respectifs. Les Uns veulent une Mélantii unifiée sous forme d'un pays, les autres la veulent sous forme d'un peuple se repartissant sous forme de duchés avec un conseil pour les unir. Les Julierains sortiront vainqueur de ce conflit : Si indépendance il y a ça sera un pays unifié.

1803/1813 : VOIR REVOLUTION 1814 : La trahison de son ducs vaudra à Saint-Juliers, une place de sous-préfecture d'un nouveau duché lors de la nouvelle découpe du territoire : le Haut Mélantois.

1815/1920 : De sa place géographique importante et de ses mines de charbon et de fer, Saint-Juliers est sa région vont se rendre à l'évidence on ne peut pas rester indéfiniment dans son coin à cause de la mélantii, pas comme les SJ2 et BD qui resteront dans leurs coin assez longtemps. La ville se tourne donc vers la révolution industrielle pour rebondir et donné un semblant de vie et une faible raison de vivre à sa région. On construit un port on exporte le charbon, le fer, le milieu de la métallurgie se développe et les usines vont dans une ville devenue attractive et surtout essentielle au fonctionnement de Saint-Martin en Leu. Saint-Juliers s'est trouvée une raison d'exister.

1921/ de nos jours : Toutes les bonnes choses ont une fin. La révolution finie, les usines se vident, les entreprises ferment, la population baisse alors que le chômage augmente. La ville a perdue sa raison. Pour subsister, elle se tourne vers le tourisme grâce à son patrimoine historique riche et ses monuments fastidieux d'une époque où la ville avait une place de choix dans le cœur du roi de Vasel mais cela ne vaudra jamais son industrie florissante à la pointe de la technologie des machines industrielle . Mais malgré tout, elle garde quelque de ses plus grandes usines, d'autres grandes entreprises vaseloises comme Pageot ou la FANA ouvrent même des usines d'assemblage et de métallurgie dans la cité julieraine, et surtout son port ne désempli pas : malgré la crise, Saint-Juliers a su résisté ! Une ville entre pollution et déprise économique et sociale, Saint-Juliers est la ville témoin de ce qui arrive à ceux qui ne savent rebondir quand les acquis sont bien fixer. Bien que c'est une ville aujourd'hui en pleine reconversion, elle espère sortir de la crise par ses usines et l'industrie qui reprend peu à peu, ce domaine qui lui a donné la gloire et la misère est censé redonner la grandeur à une vieille ville à une époque dominé par le numérique. Sa population baisse chaque année mais en 2018, c'est la première fois depuis longtemps que le chiffre du chômage à baissée et qu'il y ai eu plus d'ouvertures que de fermetures de commerces, deux signes rassurant pour une ville du passé qui n'arrive plus à viser l'avenir.

Aldésylia Universalis
État Capitale Nombre de provinces Bonus Main Power de départ Troupes de départ Drapeau Difficulté
Grand-Duché de Treveri Panon 6 Troupes : Force d'attaque +2 pour les troupes "collines" 530pts Terrestre :20k soldats
Marine : 7 navires
1 2 3 4 5
Royaume de Cantii Maris Cantii 9 Production Navale : recherche plus rapide sur les navires
Force d'attaque +1 à chaque nouvelle flotte
Colons : peut produire plus de 5 colons par ans
800pts Terrestre :35k soldats
Marine : 12 navires
Drapeau Vasel old.png 1 2 3 4 5
Royaume de Branaut Port-Scaldis 4 Défense : peut construire un fort niveau 3 pour les villes moyennes
Armement : recherche plus rapide pour les armes de siège
730pts Terrestre :30k soldats
Marine : 9 navires
Drapeau Branaut.png 1 2 3 4 5
Union Mélantoise Bourg-Juliers 7 Troupe troupe d'élite exclusive : Chevaliers julierains
Culture : peut propager sa culture plus rapidement dans les territoires conquis
520pts Terrestre :25k soldats
Marine : 1 navire
Drapeau Mélantii.png 1 2 3 4 5
Royaume des deux trèfles Bourg-le-Roi 3 Production : production de métaux 2 fois plus rapide 450pts Terrestre :16k soldats
Marine : 1 navire
1 2 3 4 5
Principauté d'Évre Argenon 3 Troupe : Force d'attaques +2 pour les troupes "montagnes"
Production : province niveau 3 en élevage produit 3 ressource en plus à chaque tour
380pts Terrestre :12k soldats
Marine : 4 navires
1 2 3 4 5
Ville libre d'Izicourt Izicourt 1 Culture : la culture du pays rayonne même chez ses voisins
Les murailles niveau 3 de la ville a + 10pv
240pts Terrestre :2k soldats 1 2 3 4 5
Royaume du Haut-Valois Roches-Vale 4 Production : province niveau 3 en agriculure produit 3 ressource en plus à chaque tour 300pts Terrestre :10k soldats
Marine : 6 navires
1 2 3 4 5
Royaume du Bas-Valois Ninvelles 3 Colons : chaque unité de colons créera 2 habitants en plus s'il s'installent dans un territoire n'étant pas frontalier au royaume
Dogmes peut posséder la carte exclusive "Domination Maritime dans Baie du Rocher Noir"
510pts Terrestre :17k soldats
Marine : 7 navires
1 2 3 4 5
République de Lavergne Saint-Benoit sur Lavergne 5 Culture : peut construire une "Université" dans les villes moyennes
la capitale reçoit plus 1 en culture tous les 10 tours
525pts Terrestre :16k soldats
Marine : 3 navires
1 2 3 4 5
Royaume du Sylvania Menvic 18 Troupes : Forces d'attaques +1 pour toutes les unités
Armement : Chaque Beffroi à +10 pv
825pts Terrestre :40k soldats
Marine : 9 navires
Drapeau Sylvania.png 1 2 3 4 5
Royaume d'Aldérico Cruz Castillo 15 Troupes Forces d'attaques +2 pour les troupes "désert"
Production : production de denrées non périssables 2 fois plus rapide
760pts Terrestre :30k soldats
Marine : 6 navires
Drapeau Alderico.png 1 2 3 4 5


  • Dis Jülischer, vinnarts, sach gaekhens in ojlog,
  • Vur kamfrantaten huner prappers Viljands,
  • Diises vizis ne dis schiirckhens nauvelijog,
  • Eendaan de welken zi tojssin huner mands.


Famille Juliers
BlasonSaintJuliers.png

Blassonnement D'azur à la croix julieraine
Devise Saint-Juliers Vaincra
Lignées Famille Juliers-Jare, Famille Juliers-Roste, Famille Juliers-Guarnillon, Famille Juliers-Vade

Cyclisme

Grand Prix du Branaut

Grand Prix du Branaut
Logo Grand Prix du Branaut.png
Généralités
Sport Cycling.png Cyclisme
Organisateur(s) Union branuyère de cyclisme
Périodicité annuelle (juillet)
Hiérarchie
Hiérarchie Circuit professionnel FVI
Palmarès
Tenant du titre
Tenant du titreDrapeausunrise.gif Pierce Macdan
Plus titré
Plus titréDrapeau Vasel.png Jérémy Pauny (5 titres)

Tour de Vasel

Tour de Vasel
Généralités
Sport Cycling.png cyclisme sur route
Création 1970
Catégorie FVI World Tour
Type / Format (Grand) Tour
Lieu(x) Drapeau Vasel.png Vasel
Organisateur(s) Fédération Vaseloise de Cyclisme
Directeur(s) Jean-Christophe Godert
Périodicité annuelle
Participants 8 équipes
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Palmarès
Tenant du titre
Tenant du titreDrapeau Akitsu.png Andrei Iskaniskiy
Plus titré
Plus titréDrapeau Vasel.png Bernard Levallois (7 victoires)

Équipe cycliste Nora-Horstprohe

Nora-Horstprohe en 2020

Cycliste Date de naissance Profil Nationalité Équipe 2019
Asbjørn Andersøn 09/04/1992 Polyvalent Drapeau Isøen.png Isøen Nora-Horstprohe
Søren Andersøn 10/08/1994 Contre-la-montre Drapeau Isøen.png Isøen Nora-Horstprohe
Marcus Bodner 07/03/1985 Rouleur Rédanie Nora-Horstprohe
Manuel Buchstein 18/11/1992 Grimpeur Rédanie Nora-Horstprohe
Nicolas Büdelarnt 18/11/1991 Sprinteur, rouleur Conferationteutoniquedrapeau.png Confédération teutonique Sonneweb
Mathéo Fabrice 10/04/1995 Puncheur Drapeau Sylvania.png Sylvania Équipe cycliste Menvic Road
Cesare Gavardo 03/08/1987 Polyvalent DrapeauGénécie.jpg Génécie Nora-Horstprohe
Lenny Kämner 16/09/1990 Rouleur Rédanie Sonneweb
Paskal Kampberger 18/02/1997 Polyvalent Rédanie Kalypsen TKM Cycling Team
Mathias Kleinschartner 23/12/1993 Grimpeur Rédanie Nora-Horstprohe
Peter Liebrad 13/10/1991 Grimpeur Rédanie Nora-Horstprohe
Mark Magdhardt 07/06/1987 Classiques Rédanie Nora-Horstprohe
Raffael Majcker 12/09/1989 Grimpeur Rédanie Nora-Horstprohe
Phil McMary 08/09/1992 Grimpeur Drapeau Sylvania.png Sylvania Nora-Horstprohe
Harald Mühlsteiner 04/04/1994 Puncheur Rédanie Nora-Horstprohe
Danny Ossbrouck 13/01/1987 Classiques Drapeau Vasel.png Vasel Nora-Horstprohe
Thomas Panzerwagen 23/04/1985 Rouleur, Contre-la-montre Conferationteutoniquedrapeau.png Confédération teutonique Comvisie - Heuvel
Stefan Pöstlberger 10/01/1992 Puncheur Rédanie Nora-Horstprohe
Paul Püljanger 05/06/1990 Rouleur Rédanie Nora-Horstprohe
Jurgen Sagagne 23/12/1988 Polyvalent Rédanie Nora-Horstprohe
Peter Sagagne 26/01/1990 Puncheur, sprinteur, classiques Rédanie Nora-Horstprohe
Johann Schlaßkolb 07/01/1989 Sprinteur, classiques Conferationteutoniquedrapeau.png Confédération teutonique Nora-Horstprohe
Emilian Schaxmann 09/01/1994 Grimpeur, , Contre-la-montre Rédanie Nora-Horstprohe
Nikias Schminger 13/07/1983 Polyvalent Rédanie Nora-Horstprohe
Patrick Watermann 17/01/1994 Sprinteur Rédanie Nora-Horstprohe
Thomas Weißmann 07/01/1991 Rouleur Rédanie Nora-Horstprohe
Rudy Zalig 19/02/1989 Sprinteur Rédanie Nora-Horstprohe







TEST MODÉRATION

Logo Wiki GC.png  
Page de modération
Recensement des pages proposées à la modération
  Logo Wiki GC.png

Le Wiki GC vous propose désormais une page de modération. Cette page a pour but de recenser toutes les pages ayant des problèmes (sans catégories, hors-rp ...) et ainsi pouvoir agir plus facilement en les regroupant à un seul endroit du wiki.

Chaque membre est, bien sûr, autorisé à proposer des pages même si une liste sera établie.

Voici une liste non exhaustive du type de pages à modérer :

  • Pages sans catégorie(s).
  • Pages ayant du contenu qui ne rentre pas dans le roleplay du Monde GC.
  • Pages présentant des défauts de mise en page.
  • Pages utilisant une mauvaise infobox (Exemple : Infobox Animal/Chien pour une tortue terrestre.)
  • Pages utilisant un mauvais style (Exemples : Style "Vasel" pour un cycliste au lieu du style "Cyclisme". / Pays qui utilise le style d'un autre pays.)
  • Pages utilisant des redirections cassées.

Articles proposés à la modération

Pages sans catégorie(s)

Pages ayant du contenu qui ne rentre pas dans le roleplay du Monde GC

Pages présentant des défauts de mise en page

Pages utilisant une mauvaise infobox

Pages utilisant un mauvais style

Pages utilisant des redirections cassées

Pages orphelines

Pages en impasse

Autres

Articles à l'état d'ébauche

Articles proposés à la suppression

Icone-cerveau.png   Cette page est un espace de test.
Le contenu de cette page ne doit pas être considéré comme véritable.
Canton de Mélantii
Description de cette image, également commentée ci-après
Blason du canton de Mélantii
Administration
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Type Canton
Capitale Saint-Juliers
Président
Mandat
Jean-Pierre Davel (Parti Nationaliste Vaselois)
2020-2025
Code IVEESS 07
Démographie
Gentilé Mélantoise(e)
Population 2 204 275 hab.
Densité XXXX hab./km²
Langue régionale Mélantois
Taux de chômage 7,1%
Ville la plus peuplée Saint-Jean (200 360 hab.)
Géographie
Superficie 90 000 km²
Subdivision
Districts 4
Villes-arrondissements 7
Arrondissements 26
Communes 400
Lien sur le squirrel
Saint-JuliersSant-Jülisch
Description de cette image, également commentée ci-après
Administration
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Canton Blason Canton de Mélantii.png Mélantii
District Saint-Juliers
Arrondissement Saint-Juliers (ville-arrondissement)
Maire Olivier Richerd (PNV)
2016-2022
Parti au pouvoir PNV
Code postal 040501
Démographie
Gentilé Julierains, julieraine
Population
municipale
158 180 hab.
Densité 1333,9 hab./km²
Population
aire urbaine
313 348 hab.
Langues
régionales
Mélantois
Géographie
Altitude Min. 140 m
Max. 404 m
Point culminant Mont Popet, 404 m
Superficie 118,587 km²


Vinaakisme
(mel) Vinaaksdom
{{#if:ChristSauveur1.png|
Description de l'image ChristSauveur1.png.
Présentation
Nom original Vinaaksdom
Nom deltan Vinaalkisme, religion de Vinaaks
Nature Branche du Titanisme
Liens religions Partage un socle commun de foi avec les autres branches du Titanisme.
Nom des pratiquants Vinaaques, vinaaksiens
Croyances
Type de croyances Religion titaniste
Principales divinités Titan Vinaaks
Lieux importants Saint-Juliers
Principaux ouvrages Commandements du Vinaakisme
Pratiques religieuses
Date d'apparition IVe siècle
Lieu d'apparition Dalarie
Ère de pratique actuelle Mélantii
Nombre de pratiquants actuel 4 444 553 (estimation)


le Pons
(mel) Ponz
Caractéristiques
Longueur 646,8 km
Bassin 95 590 km²
Débit moyen 1 690 m3/s(Saint-Jean)
Cours
Source L'Isle, source du Pons
· Localisation DuchéValmeinier.png Valmeinier
· Altitude 2 115 m
Embouchure Océan Atlantide
· Localisation Baie d'Eulong, Eulong Canton Bure Blason.png Bure
· Altitude 0 m
Géographie
Principaux affluents Rive gauche :
Rilant, Torrene, Malacombe, Darrene
Rive droite :
Masse, Morrene, Varennes, Jonque
Pays traversés Drapeau Vasel.png Vasel
Régions traversées DuchéValmeinier.png Valmeinier, Blason Canton de Mélantii.png Mélantii, Canton Bure Blason.png Bure
Principales localités Aucamville, Nalle, Voronsse, Bourg-Blanc-sur-Pons, Bourg-Dédeugnon, Pageaux-lès-Jeannet, Saint-Jean, Jarrène-sur-Pons, Merlois, Louze-en-Mélantois, Nolègue-sur-Pons, Condrieu-sur-Pons, Enquin Eulong

Liste des souverains de Juliers

621 - 642 : Künjter Jülisch (élu à vie) 642 - 678 : Marktej Jülisch (élu à vie) 678 - 700 : Wojar Jülisch (élu à vie) 700 - 736 : Jaak Jülisch (premier dülischeur) 736 - 756 : Jaak-Bart Jülisch 756 - 796 : Lart Jülisch 796 - 819 : Bartelim-Mark Jülisch 819 - 845 : Jherald Jülisch 845 - 890 : Püjt-Ives Jülisch 890 - 935 : Maakdal Jülisch 935 - 969 : Jaak-Karter Jülisch 969 - 1004 : Johannn Jülisch 1004 - 1036 :Johannes-Jherald Jülisch (aka JJJ) ... VIVE LES JULIERS

Test jultèques

La culture jultèque est une culture dakotocalypsoise qui s'est développée aux alentours de l'actuelle ville vaseloise de Saint-Juliers, qui aurait été leur capitale et d'où elle tient son nom, durant la période pré-classique de la chronologie calypsoise, c'est à dire avant l'an 300 de notre ère. Le terme Jultèques vient du dakochua signifiant peuple et du préfixe jul- qui met en évidence que le peuple a vécu dans la région julieraine. Les Jultèques, bien que méconnus, auraient été un peuple de bâtisseurs et de forgerons qui ont été les premiers à exploiter les minerais de la région julieraine. Leur capitale, ou en tout cas le centre du pouvoir, était situé sur le mont Popet à Saint-Juliers où se trouve aujourd'hui le quartier du Haptburg, les traces les plus anciennes de civilisations remonterait à environ 100 av. S.-T..

Les Jultèques sont issus des Meltèques, des peuplades nomades qui vivaient sur les actuels cantons de Mélantii et du Haut Leu. Ils se sont sédentarisés sûrement aux alentours du Ier siècle avant notre ère après la découverte de minerais dans les collines julieraines. Ils occupaient donc originellement la vallée de la Jèrre avant de descendre le cours d'eau et de s'installer le long du Leu dans un territoire pouvant s'apparenter à Saint-Juliers Agglomération. Leur peuple n'était un peuple guerrier mais pacifique préférant le commerce et les arts aux armes. Pourtant, les mines sur lesquelles reposait leur capitale, permettaient aux Jultèques d'être riches et très bien armés mais ces derniers préférés vendre leur réalisations en métaux à leur voisin.

Ce mode de vie pacifiste avec ses voisins permit aux Toltèques de survivre et même de rayonner car ils offraient un équilibre aux autres peuples environnant. Mais leurs richesses amena la convoitise de l'empire calypsois au début du IVe siècle de notre ère qui envahit le territoire sous le règne de l'empereur Melopac Ier. Le peuple ne fut certainement pas massacrer, mais se mélangea sûrement aux populations calypsoises venus habitaient le territoire même si les Jultèques devaient tout de même être majoritaires. Les calypsois installèrent un camp fortifié sur la capitale pour protéger le bourg et continua d'exploiter les mines. Le territoire de Saint-Juliers échoua en 615 aux mélantois qui seraient arrivés selon la légende dans une ville dénuée d'habitants mais où les feux-de-camps étaient encore fumant.

Très peu de traces de ce peuple ont été retrouvée du fait de l'ancienneté de la civilisation et de l'urbanisation rapide des villages jultèques par les calypsois puis par les mélantois qui ont ainsi modelés le paysage selon leurs cultures. Même si quelques stèles avec des écriture ne pouvant pas s'apparenter à du dakochua, langue des calypsois déjà connue, des bijoux anciens ou de vieille traces d'urbanisation ont été retrouvés au fil du temps ; ce fut en 1961 que lors des travaux de voirie sur la Route des Juliers (Haptburg) que la confirmation de l'existence des Jultèques fut confirmée.

Redanien Fußball-Bund

Effectif et encadrement de l'équipe de Rédanie au 21 avril 2020
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Mauer, ManuelManuel Mauer Capitaine Modèle:Âge en jours triable 27/3/1986 (36 ans) 96 0 Redaner Sport 2017
12 G Brennant, LukasLukas Brennant Modèle:Âge en jours triable 04/6/1993 (29 ans) 17 0 01. TSG Thürn 2017
23 G Mekler, TonyTony Mekler Modèle:Âge en jours triable 16/9/1994 (28 ans) 7 0 Iripzer BSC 2017
2 D Sachsen, MarkMark Sachsen Modèle:Âge en jours triable 09/4/1997 (25 ans) 39 0 Redaner Sport 2017
3 D Louisberger, MaximilianMaximilian Louisberger Modèle:Âge en jours triable 25/7/1990 (32 ans) 43 2 Redaner Sport 2017
4 D Werder, JulianJulian Werder Modèle:Âge en jours triable 01/3/1989 (33 ans) 69 1 VfB Wöltiert 1898 2017
5 D Möllermayer, StefanStefan Möllermayer Modèle:Âge en jours triable 18/10/1996 (25 ans) 9 0 FC Hansa Damchen 2018
6 D Ansler, LennyLenny Ansler Modèle:Âge en jours triable 19/12/1995 (26 ans) 40 3 Redaner Sport 2017
13 D Waldmann, HansHans Waldmann Modèle:Âge en jours triable 28/5/1989 (33 ans) 56 4 Drapeau Isøen.png FK-Kórenjerg 2017
14 D Pöstlarndt, SebastianSebastian Pöstlarndt Modèle:Âge en jours triable 07/1/1993 (29 ans) 18 0 01. TSG Thürn 2017
22 D Kech, AdrianAdrian Kech Modèle:Âge en jours triable 03/6/1996 (26 ans) 8 0 Kuhner 10 2018
8 M Wagner, StefanStefan Wagner Modèle:Âge en jours triable 04/1/1990 (32 ans) 96 14 01. TSG Thürn 2017
15 M Barker, MarcusMarcus Barker Modèle:Âge en jours triable 09/7/1993 (29 ans) 38 5 BV Gürzheim 1922 2017
16 M Stuppenwalder, KarlKarl Stuppenwalder Modèle:Âge en jours triable 20/11/1997 (24 ans) 2 0 Redaner Sport 2019
20 M Stabenlauer, NikolasNikolas Stabenlauer Modèle:Âge en jours triable 16/2/1996 (26 ans) 19 2 Drapeau Sylvania.png FC Menvic 2017
18 M Schmittberger, PeterPeter Schmittberger Modèle:Âge en jours triable 30/5/1992 (30 ans) 42 4 Redaner Sport 2017
21 M Badsteiner, LeonLeon Badsteiner Modèle:Âge en jours triable 12/9/1995 (27 ans) 20 0 Iripzer BSC 2017
10 M Drandt, MatthiasMatthias Drandt Modèle:Âge en jours triable 02/5/1996 (26 ans) 31 3 01. TSG Thürn 2019
19 M Kleinmann, LudwigLudwig Kleinmann Modèle:Âge en jours triable 15/8/1990 (32 ans) 18 0 Schwarz-Weiß FC 2017
9 A Taßen, MaxMax Taßen Modèle:Âge en jours triable 01/3/1995 (27 ans) 32 14 Redaner Sport 2017
11 A Schlesterndt, JürgenJürgen Schlesterndt Modèle:Âge en jours triable 18/10/1993 (28 ans) 46 9 Redaner Sport 2017
7 A Christenberg, JonathanJonathan Christenberg Modèle:Âge en jours triable 07/4/1992 (30 ans) 33 11 01. TSG Thürn 2017
17 A Büdel, AndreasAndreas Büdel Modèle:Âge en jours triable 25/11/1998 (23 ans) 4 1 VfB Wöltiert 1898 2018
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)



Légende
  • G : Gardien de but
  • D : Défenseur
  • M : Milieu de terrain
  • A : Attaquant
  • Capitaine : Capitaine

modifier


Rang Logo Équipe
1. Redaner Sport
2. 01. TSG Thürn
3. Iripzer BSC
4. FC Hansa Damchen
5. VfB Wöltiert 1898
6. Kuhner 10
7. BV Gürzheim 1922
8. 13. Redaner Dacken
9. FC Sankt-Rostand
10. SG Viktoria
11. Schwarz-Weiß FC
12. Neser Oldenburg
13. FC Leuz
14. SG Örindorf FC
15. TSV 1910 Göppeldorf
16. SV Wesselberg 1915
Championnat de Rédanie de handball
Équipe Ville Salle Capacité Budget
DT Damchen Damchen
Bainzmündung
Tavfiksee Arena 4 300 places 5 M฿
Füchse Örindorf Örindorf
Redan
Günter-Maller-Halle 9 200 places 6.5 M฿
H5. Pauburg Pauburg
Leuz
ABC Arena 5 600 places 5.2 M฿
HML Morlingen-Leilstadt Morlingen, Leilstadt
Bärgau
Dynamohalle 2 350 places 4 M฿
HSG Budweis Budweis
Jalzdamland
Bosch Arena 4 421 places 4 M฿
HSG Göppeldorf/Rock-Weiß Göppeldorf
Rock-Weiß
EllsArena 4 300 places 1,5 M฿
Pferd Vauburg HC Vauburg
Vauburg
Sporthalle des Pferd 8 308 places 5 M฿
SC Brünn Brünn
Nart-Worgau
BETEK Arena 6 800 places 5 M฿
SC Klattau-Schüttenhofen Klattau, Schüttenhofen
Sankt-Rostand
Jans Hekkel Arena 2 350 places 1.2 M฿
SC RHfK Verzig Verzig
Verzig
Arena Verzig 7 063 places 4.9 M฿
SG Louisburg-Flenswitt Louisburg, Flenswitt
Bainzmündung
Louis'-Arena 6 300 places 6.5 M฿
TBV Wesselberg Wesselberg
Wesselberg
Wesselbergerhalle 4 790 places 3.5 M฿
Thein-Beckar Ludwigburg Ludwigburg
Niederbeckar
PAS Arena 13 200 places 7.5 M฿
THV Zebras Thürn Thürn
Bainz
Zebras-Arena 14 285 places 9,5 M฿
THW Wöltiert Wöltiert
Wöltiert
Spartak/GHR Arena 8 000 places 8 M฿
TSV Brugg-Heilbad Brugg, Heilbad
Iripz
Sakobank Halle 9 850 places 4.5 M฿
TSV SWB Freistadt Freistadt-am-Beckar
Hochbeckar
Bären-Halle 4 059 places 3.5 M฿
TVR 1911 Düssel Düssel
Redan
Commwagen-Arena 6 211 places 4 M฿
Championnat de Rédanie de hockey sur glace
Équipe Ville Patinoire Capacité Création
Brugger Piraten Brugg
Iripz
Sakobank Halle 9 850 places 1950
Damchener Haie Damchen
Bainzmündung
Haie Dome 18 500 places 1972
EHC Rokitzan Rokitzan
Rhoden
Rokitzaner Eishalle 6 700 places 1958
Eisbären Friedrichstadt Friedrichstadt
Bärgau
02 Arena 14 200 places 1954
Freistadter EHSV Freistadt-am-Beckar
Hochbeckar
Bären-Halle 4 059 places 1935
Klericker Thürn Thürn
Bainz
Union Arena - EHH 20 640 places 1934
Kuhner 10 EHC Kuhne
Ortangau
Tony Hammler Halle 8 900 places 1899
Louisburg Seemann Louisburg
Bainzmündung
Louis'-Arena 6 300 places 1980
Löwen Wöltiert Wöltiert
Wöltiert
Spartak/GHR Arena 8 000 places 1976
Mährisch Pinguine Mährisch
Mittalbeckar
sapekARENA 9 000 places 1933
Örindorf Adler Örindorf
Redan
König Halle 13 600 places 1938
Ramschweiger Delfine Ramschweig
Rock-Weiß
Delfine Arena 5 680 places 1958
Ritter Beanz Beanz
Beanz
Beanzer Sporthalle 4 700 places 1963
Wölfe Jalzdam Jalzdam
Jalzdamland
Vitae Arena 12 640 places 1965

Rédanie

République fédérale de Rédanie
(teu) Bundesrepublik Redanien
Drapeau
Drapeau de la Rédanie
.
Blason
Armoiries de la Rédanie
.
Rédanie orthographique.png
La Rédanie (en vert) dans le monde.
Devise nationale en teuton : Unsere Nation wird strahlen (« Notre nation rayonnera »)
Hymne national Ruhm nach Redanien (« Gloire à la Rédanie » )
Fête nationale 10 avril : date de l'indépendance (2017)
Administration
Forme de l'État République constitutionnelle parlementaire fédérale
Président fédéral Horst Schmitt
Chancelier fédéral Wilhelm Müller
Langue officielle Teuton
Capitale Örindorf
Géographie
Plus grande ville Örindorf, Thürn, Wöltiert, Damchen, Leuz, Kuhne, Ramschweig, Jalzdam, Ludwigburg, Sankt-Rostand, Brugg, Alamannen am See
Superficie totale 350 000 km²
Superficie en eau 1.5%
Fuseau horaire UTC-9
Histoire
Début de la colonisation de la Rédanie 1526
Fondation de la Grande Hanse d'Aldésyl 1543
Début de la dislocation des colonies teutonnes d'Aldésyl 1623
Disparition des colonies teutonnes d'Aldésyl 1694
Confédération du Vautier 1700 - 1795
Fondation de la république marchande de la Grande Hanse 1792
Guerre de 13 ans 1825 - 1838
Guerre Redano-Sylvanienne 1921 - 1926
Dominion de Rédanie (Rédanie sylvanienne) 1926 - 2017
Grande Guerre 1er septembre 1938 - 21 juin 1950
Guerre civile sylvanienne octobre 2016 - décembre 2017
Indépendance de la Rédanie 10 avril 2017
Démographie
Gentilé Rédaniens
Population totale 15 782 186 hab.
Densité 45,1 hab./km²
Économie
PIB nominal 1 365 86 milliards de batzen
PIB nominal par hab. 35 826 batzen
Taux de chômage 4,9%
Monnaie Cantii
Divers
Code ISO 3166-1 RED, RE
Domaine Internet .rd
Indicatif téléphonique +119
Lien sur le site GC

La Rédanie (/ʁedani/ ; en teuton Redanien /ʁeda:ɲiɘn/), en forme longue République fédérale de Rédanie abrégée RFR (en teuton Bundesrepublik Redanien /ˈbʊn.dəs.ʁe.pu.ˌblik ʁeda:ɲiɘn/, abrégée en BRR) est un pays d'Aldésyl du sud entouré par la mer de Tawfik au sud ainsi que l'île d'Isøen au sud , par la cordillère des Calypses et par le Vasel à l'ouest, par l'ancienne Sylvania et la Sylvania au nord et par l'Euromed au sud.Décentralisé et fédéral, le pays est une république constitutionnelle parlementaire fédérale dirigé par un président fédéral et par un chancelier fédéral. Le siège du gouvernement fédéral se situe à Örindorf qui est également la capitale économique et la plus grande ville de l'état.

La Rédanie se situe dans le sud-est du continent aldésylien bordant la mer de Tawfik à l'est et au sud. Le pays possède également une partie de la cordillère des Calypses à l'ouest, faisant office de frontière avec le Vasel. Au nord, le fleuve Beckar fait la frontière sur plus de XXXX kilomètres avec l'ancienne Sylvania. Le détroit de Christo fait, quant-à-lui, la frontière avec l'Euromed. Le détroit de Salem fait la frontière avec l'île d'Isøen. Le pays est donc situé à l'extrême sud de Gécée à l'entrée du cercle austral. Cette position géographique qui paraît peut stratégique au premier abord est en fait un atout pour le commerce car de nombreuses routes commerciales passe cette partie du globe. Le climat est majoritairement tempéré continental dans les terres, tempéré océanique sur les côtes et montagnard dans les Calypses.

Le territoire actuelle du pays étais occupé pendant des siècles par le peuple autochtone des Dakotas. Les différentes tribus qui occupent le territoire ont l'habitude de se faire la guerre entre elles mais aussi avec des puissances étrangères. Très tôt dans l'histoire ce peuple a été en contact avec de nombreuses civilisations. En effet mèdes ont longtemps occupés la partie nord de la Rédanie en mettant en esclavage les dakotas pour agrandir leur empire alors en plein âge d'or. Dans le sud du pays, dans la région de Wöltiert, il y a également eu une courte présence vaseloise lorsque que le Branaut s'est implanté trans-Calypses mais a rapidement abandonné le territoire. Le tournant de l'histoire rédanienne est l'arrivée en 1526 de colons teutons qui débarquent sur les actuelles côtes rédanienne et vont progressivement coloniser tout le territoire qu'occupe aujourd'hui le pays. En s'implantant durablement sur le territoire formant une colonie de peuplement, les colons teutons perpétuent des massacres sur les populations autochtones qui vont être anéanties à plus de 90%, les survivants fuyant ou se cachant dans les montagnes. Les teutons forment donc ce qui est appelé les Colonies teutonnes d'Aldésyl qui perdureront de 1526 à 1694. Cette colonie ne fut pas la plus prospère, même si elle était beaucoup habitée et d'une importance capitale, l'empire teuton n'avait pas les fonds nécessaires pour gérer correctement la colonie laissée à elle même. Elle va progressivement se disloquer à partir de 1623 où des états vont prendre leur indépendance vis-à-vis de la colonie sans être inquiétés.

En 1694, à la chute de la colonie, le territoire est parsemé d'états plus ou moins grands qui vont progressivement se manger entre eux. Trois ensembles vont se distinguer au début de cette période. Le premier est la Grande Hanse d'Aldésyl qui est une confédération de villes marchandes créée en 1543. Le deuxième est le grand-duché de Wöltiert, puissance majeur de l'ouest du pays fondée en 1643 qui va conquérir tout l'ouest des colonies. Le troisième est le grand-duché de Redan fondé lors de la chute de la colonie cet état va s'imposer comme une grande puissance militaire et va soumettre progressivement ses voisins. En 1838, le grand-duché de Redan conquiert son rival du grand-duché de Wöltiert. L'état est alors érigé en Royaume de Redan. En 1792, les états membre de la Grande Hanse d'Aldésyl se rassemble en une seule nation et forment ainsi la république marchande de la Grande Hanse d'Aldésyl dans le but de se protéger de se voisins prêts à envahir leur territoire. A partir des années 1840, le royaume de Redan ainsi que la Grande Hanse vont connaître une période de prospérité où les deux nations sont au sommet de leur puissance. A partir de 1920 la Sylvania en pleine expansion veut conquérir les états teutons et leur déclare la guerre. Débute alors six années de conflits avec trois tentatives d'invasions dont les deux premières furent repoussées par les teutons. En 1926, la Sylvania arrive finalement à envahir les états teutons. Ils fondent alors le dominion de Rédanie qui est représente la Rédanie actuelle. Après quatre-vingt-un ans de domination sylvanienne, la Rédanie prend enfin son indépendance le 10 avril 2017 après une longue période de guerre civile. Le 10 mai 2020, la Rédanie rejoint officiellement l'Organisation des Cités Gécéennes.

La langue officielle du pays est le teuton, sa monnaie est le batz, sa devise est Unsere Nation wird strahlen (« Notre nation rayonnera ») et le drapeau national est composé de trois bandes horizontales, deux bandes bleues entourant une bande blanche, et du sceau du pays composé d'un fond rouge andrinople avec l'aigle de Redan. Son hymne est Ruhm nach Redanien, se traduisant par « Gloire à la Rédanie ». Avec un peu plus de 15 millions d'habitants, la Rédanie est un pays relativement faiblement peuplé mais grandement urbanisé et industrialisé. Le pays compte douze communes au dessus des 100 000 habitants, dont une ville au dessus du million d'habitant, 26,35 % de la population rédanienne vive dans les dix plus grandes villes et XX,XX % vive dans les capitales de canton. Le pays est également très compétitif économiquement grâce à son industrie, notamment son industrie lourde qui porte l'économie du pays, qui a su se relever après la guerre civile. Le pays se démarque notamment dans le domaine de l'automobile, de l’aéronautique, de l'industrie chimique et minière. La Rédanie n'est indépendante de la Sylvania que depuis 2017 et est une puissance mineure de Gécée mais est considéré comme une puissance moyenne de l'Aldésyl. Depuis l'indépendance, le président fédéral du pays est Horst Schmitt et le chancelier fédéral est Wilhelm Müller. Le taux de chômage est relativement bas avec 4.9% de la population en situation de chômage. Le PIB est de 1 365,86 milliards de ฿ et le PIB par habitant est de 35 826 ฿ ce qui rentre dans la moyenne mondiale.

Étymologie

Le terme « Rédanie » dans sa forme actuelle est relativement récente. Ce terme fut créé par les sylvaniens lors de leur occupation du pays. À cette époque l'actuelle Rédanie était composée de deux pays, la république marchande de la Grande Hanse d'Aldésyl et le royaume de Redan. Ce dernier était une puissance majeure du sud du continent. Représentant plus de 80% du territoire et abritant la ville d'Örindorf, les sylvaniens choisirent un dérivé du nom du royaume pour les différencier. Le gouvernement sylvaniens fondèrent alors le Dominion de Rédanie.

Lors de l'indépendance du pays, les rédaniens choisirent de garder le terme Rédanie qui englobe tout le territoire des anciennes colonies teutonnes au lieu de prendre un autre nom qui serait dès lors moins représentatif du pays.

En teuton nous voyons également la différence entre les deux termes. Rédanie se dit « Redanien » et Redan reste « Redan » (en deltan il existe également sous la forme Rédan).

Symbole nationaux

Drapeau Rédanie.png   Portail de la Rédanie         Bagde aldesyl.png   Portail de l'Aldésyl         Logo géographie.png   Portail de la Géographie         Logo politique.png   Portail de la Politique

Thürn

Thürn
Drapeau_Thürn.png
Blason
Administration
Pays Rédanie
État Westredanien
Canton Bainz
Province Thürn
Arrondissements 5
Bürgermeister
Mandat
Johann-Heinrich Vögl (RVPK)
2017-2021
Code postal BA-6TH-01
Immatriculation T
Démographie
Gentilé Thürnois (teu : Thürner)
Population 674 526 hab. (2020 Increase2.png)
Densité 3158,3 hab./km²
Géographie
Superficie 213,57 km²
Altitude Min. 177 m
Max. 399 m
Lien sur le forum

Thürn (en deltan : Thouvain ; en isøenen : Tørn) est la deuxiéme ville de Rédanie ainsi que la capitale de l'état de Westredanien, du canton de Bainz et de la province de Thürn. La ville est aussi considérée comme la capitale religieuse du pays.

La ville est située dans l'ouest du pays et traversée par le Bainz (del : Barne). Capitale de la Templerie puis de duché de Thürn, la ville a joué un rôle important dans l'histoire des états teutons d'Aldésyl en étant notamment la capitale des colonies de 1651 à 1660 puis de 1672 à 1676. À partir de 1665, la ville abrita le Templerie Teutonne, siège de la religion teutoniste en Aldésyl et donc devient de surcroît la capitale religieuse des teutons aldésyliens. La ville fut fondée par des prêtres teuton en 1563 après avoir été chassé de la ville de Glüberg. Ils y fondent une templerie qui prend rapidement de l'importance. Leur état devient un duché lorsque la ville conquiert une part importante de l'actuel canton de Bainz avant de d'être conquis par le grand-duché de Vautier en 1825, puis par le grand-duché de Redan en 1838. En 1926, la Sylvania envahit le royaume de Rédanie ainsi que la république marchande de la grande Hanse et donc Thürn. La ville joue un rôle dans l'indépendance du pays en 2017 du à sa taille et son importance capitale.

Au fil du temps la ville a connu beaucoup de changements architecturaux et d'urbanisme. D'abords la ville est essentiellement composée de faubourgs distants s'éparpillant dans les différentes vallées et se construisant autour de palais construits par les grands-prêtres. Des premiers travaux de réaménagement sont menés au XVIIIe siècle sous le règne du grand-prêtre Wilhelm-Jürgen Wückelbach et vise les grands axes pour en faire une ville unie malgré les reliefs escarpés de la ville. Au milieu du XIXe siècle le grand-prêtre Hans-Joseph Smetter charge l'urbaniste Ludwig Haussmann de réaliser d'énormes travaux et de créer un quartier moderne qui montrerait la puissance de la ville. La ville s'offre un nouveau centre-ville en rasant un quartier pauvre, le style haussmannien et les nombreux monuments prestigieux deviennent les symboles de la ville. Depuis plusieurs années, elle figure dans les premières places de nombreux classements internationaux récompensant la qualité de vie des métropoles. Par exemple la ville est en tête du classement de l'indice Werner régissant la qualité de vie en Rédanie et fait parti du podium des villes les plus agréables à vivre en Aldésyl.

Peuplée de 674 526 habitants en 2020, Thürn est la deuxième ville par population et par importance du pays après la capitale Örindorf. La ville est un grand centre culturel et politique et reste un centre économique d'importance dans le pays. La ville est la cinquième plus grande ville teutonne du monde. Ses habitants sont, en teuton, les Thürner, et, en deltan, les thürnois (dans la forme teutonne deltanisée) ou les thouvinois (dans la forme deltanne originale).

La ville rayonne également sportivement grâce notamment avec ses clubs de football, le 01. TSG Thürn, et de handball, le THV Zebras Thürn, qui font parti des meilleurs clubs du pays. La ville est également le siège du club de hockey sur glace des Klericker Thürn, littéralement les Clercs de Thürn, qui est considéré comme le meilleur du pays et faisant parti des cadors aldésyliens. La ville est également la ville de départ du Thürn-Damchen, la deuxième plus grande course cycliste de Rédanie après le Tour de Rédanie, et abrite la Thürner-HAX Classics, une des nombreuses classiques rédaniennes. De grands sportifs comme le cyclistes Peter Sagagne ou le footballeur Manuel Mauer sont nés à Thürn.

Surnommée « La Belle » par le poète thürnois Johann Wolfgang Werther pour ses paysages ou pour son architecture, ou encore la « Ville de la symphonie », en raison de l'influence considérable de la ville dans le domaine de la musique, plus précisément dans la musique classique, Thürn accueille environ 1.4 millions de touristes par ans. Grâce à sa riche histoire, elle bénéficie d'un patrimoine culturel et architectural remarquable. De nombreux monuments de la ville sont classés au patrimoine mondial gécéen.

Géographie

Localisation

Thürn se situe dans le sud-est de l'Aldésyl : à plus de cent kilomètres des contre-forts de la cordillère des Calypses à l'ouest, a environ 400 kilomètres du sud de la mer de Tawfik, plus précisément du golfe d'Iripz, et a environ 700 kilomètres des côtes de l'ouest de la mer de Tawfik, plus précisément des bouches du Bainz. La ville est en outre située à environ 400 kilomètres d'Örindorf, à environ 450 kilomètres de Wöltiert, à 700 kilomètres de Damchen, à environ 2 500 kilomètres de Maris Cantii ou encore à 3 000 kilomètres de Menvic.

À l'échelle nationale, la ville est située sur les bords du Bainz, plus grand fleuve et artère principale du pays, à l'ouest de la Rédanie, au centre-nord de l'état de Westredanien, et au centre-ouest du canton de Bainz. La ville est située dans une vallée qui est divisée en trois « alcôves » de différentes tailles et de haut plateaux formant une région nommée simplement région de Thürn.

Avec une superficie de 213,57 km², Thürn est une ville relèvement étendue dont l'urbanisation est très hétérogène : ses deux centres historiques sont hautement densifiés, ses autres quartiers peuvent être qualifiés de « villes-dortoirs ». Les villes alentours telles que Tyrnau, Krakau et Breslau sont également principalement des « villes-dortoirs ».

Rose des vents Breslau Tyrnau Tyrnau Rose des vents
Mannsheim N Glüberg
O    Askamih/Test    E
S
Krakau

Topographie

Climat

Örindorf

Örindorf
Drapeau_Örindorf.png
Blason
Administration
Pays Rédanie
État Mittelredanien
Canton Redan
Province Örindorf (ville-province)
Arrondissements 15
Bürgermeister
Mandat
Nikias Löwelstein (SDPR)
2017-2021
Code postal RD-13ÖD-01
Immatriculation Ö
Démographie
Gentilé Örindorfois, Aurinois (teu : Örindorfer)
Population 1 016 483 hab. (2020 Increase2.png)
Densité 1 726,9 hab./km²
Géographie
Superficie 414,89 km²
Altitude Min. 126 m
Max. 251 m
Lien sur le forum

Örindorf (/œʁindɔʁf/ ; en deltan : Aurin /oʁin/ ; en isøenen : GullÞorp) est la capitale et la plus grande ville de la Rédanie ainsi que la capitale de l'état de Mittelredanien, du canton de Redan et la province d'Örindorf (ville-province). La ville est également la capitale économique, politique et administrative.

La ville se situe en plein centre du pays s'étalant sur les rives du fleuve Bainz dans les plaines alluviales du Redan. Örindorf occupe une place capitale dans l'histoire de la Rédanie. La ville fut capitale des colonies teutonnes plusieurs fois, de 1546 à 1630, puis de 1660 à 1672, puis de 1676 jusqu'à l'explosion des colonies teutonnes en 1694. Berceau de la région du |Redan, la cité devient dès lors capitale du grand-duché de Redan qui va s'imposer comme une puissance majeur des états teutons Le pays va succéder les conquêtes jusqu'en 1838 où le grand-duché est érigé en royaume de Redan suite à la chute du grand-duché de Vautier. Il conquiert la presque totalité de la Rédanie actuelle à l'excepté de la république marchande de la Grande Hanse avec qui il va signer un contrat de non-agression. La ville obtient ainsi un rôle clé et capital dans la vie du royaume. Les grandes innovations du XIXe siècle arrive rapidement dans la capitale qui est la première à être équipée de chemins de fers. La ville connaît une longue période de prospérité jusqu'au début des années 1920. En 1926, le royaume ainsi que la république marchande de la grande hanse est conquis par la Sylvania et la ville devient dès lors capitale du dominion de Rédanie mais est lourdement touchée. En 2016 éclate la guerre civile en Sylvania, le 10 avril 2017 la Rédanie déclare son indépendance et Örindorf devient capitale du pays. C'est la première fois que la ville est l'unique capitale politique des anciennes colonies teutonnes d'Aldésyl.

Örindorf compte 1 016 483 en 2020 et est donc la plus grande ville du pays, dont la seule de plus d'un million d'habitants, ainsi que la deuxième plus grande ville teutonne du monde. Son agglomération approche les deux millions d'habitants ce qui représente près d'un douzième de la population totale du pays et ce qui est, de loin, la plus grande agglomération du pays. Ses habitants sont, en teuton, les örindorfer et , en deltan, les ördindorfois en version teutonne deltanisée ou aurinois en version deltanne totale.

Centre économique et politique de premier en plan en Aldésyl, la ville est lourdement industrialisé dans sa périphérie et profite d'une économie extrêmement dynamique portée aussi bien sur le secteur secondaire que le secteur tertiaire avec notamment une activité touristique forte. Avec près de 6,6 millions de visiteurs en 2019, la ville est la première par nombre de touristes en Rédanie et la deuxième en Aldésyl-Sud après Maris Cantii. Grâce à son économie fleurissante, la région se place comme la quatrième région la plus riche d'Aldésyl. Le taux de chômage est également très bas avec seulement un taux de chômage équivalent à 1,9% en 2019, ce qui en fait le taux le plus bas de l'Aldésyl-Sud. Le palais présidentiel et tous les ministères sont basés à Örindorf dont la majorité dans le centre ville.

Surnommée « La Grande » pour sa grande histoire ou son rayonnement à travers le pays. « Poème d'une architecture envoûtante » selon le philosophe Johann-Emmanuel Zank, la ville témoigne d'une grande richesse architecturale. La ville mélange certains styles dans ses différent quartiers construits au fil du temps et selon les différents souverains de la ville. La ville dispose également de nombreux palais et temple à travers ses grandes avenues rappelant la richesse de la ville au XIXe siècle, période où sont construits la majeur partie des monuments encore debout. Depuis 1992, son centre-ville et un grand nombre de ses bâtiments sont classés au patrimoine mondial de GC.

La ville est également une place tournante de l'art, notamment la peinture et la musique. De nombreux artistes sont originaires de la ville et de sa banlieue. A l'inverse de Thürn, ville de la musique classique, Örindorf est plutôt le berceau de la musique contemporaine et urbaine en Rédanie. La ville se démarque également pour son excellence en matière de sport. La ville accueil le Redaner Sport, plus grand club de football du pays et cador du continent aldésylien. Ses équipes de handball et de hockey sur glaces, respectivement les Füchse Örindorf et les Örindorf Adler font partie des meilleures équipes du pays. La plupart des fédérations et le comité olympique sont basés à Örindorf.

Étape
Date
Villes étapes
Profil
Distance (km)
Vainqueur de l'étape
Leader du classement général
1
mer. 21 octobre
ÖrindorfAmmnef
Plainstage.png
184,1
2
jeu. 22 octobre
Ammnef - Meckenburg
Plainstage.png
176,4
3
ven. 23 octobre
Szerheim am LüßenPauburg
Hillystage.png
201,5
4
sam. 24 octobre
Schweig – Targhagung
Mediummountainstage.png
184,5
5
dim. 25 octobre
Lächtsdorf – Ertaff
Mountainstage.png
177,9
6
sam. 24 octobre
Herbing – Jackten den Berg
Mountainstage.png
189,3
7
dim. 25 octobre
PeißenThürn
Hillystage.png
143,7