Tour de Vasel : Différence entre versions

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
m (Palmarès et records)
m (Palmarès)
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 40 : Ligne 40 :
 
La course est une des épreuves du [[Fédération Vélocipédique Internationale#Compétitions organisées|FVI World Tour]], ce qui signifie que les équipes sont composées des [[Fédération Vélocipédique Internationale|FVI WorldTeams]], à l'exception des équipes que les organisateurs invitent occasionnellement quand des équipes WT ne peuvent pas participer. Il y a généralement huit équipes qui participent à la course, mais il peut en avoir dix à certaines occasions, composées de sept coureurs, ce qui fait un total de 56 ou de 70 coureurs. Après chaque étape, les temps des coureurs sont ajoutés avec leurs temps précédents. Le coureur avec le temps total le plus faible est classé premier du classement général et porte le célèbre maillot azur le distinguant des autres coureurs de la course. Ce classement est certes le plus célèbre et le plus réputé mais le tour dispose d'autres classements appelés classement annexes. Il y a le classement par points destiné aux [[w:Sprint (cyclisme)|sprinteurs]], le classement de la montagne pour les grimpeurs, le classement du meilleur jeune pour les coureurs de 25 ans et moins et le classement par équipe pour les équipes les plus rapides à l'arrivée à [[Maris Cantii|capitale vaseloise]].
 
La course est une des épreuves du [[Fédération Vélocipédique Internationale#Compétitions organisées|FVI World Tour]], ce qui signifie que les équipes sont composées des [[Fédération Vélocipédique Internationale|FVI WorldTeams]], à l'exception des équipes que les organisateurs invitent occasionnellement quand des équipes WT ne peuvent pas participer. Il y a généralement huit équipes qui participent à la course, mais il peut en avoir dix à certaines occasions, composées de sept coureurs, ce qui fait un total de 56 ou de 70 coureurs. Après chaque étape, les temps des coureurs sont ajoutés avec leurs temps précédents. Le coureur avec le temps total le plus faible est classé premier du classement général et porte le célèbre maillot azur le distinguant des autres coureurs de la course. Ce classement est certes le plus célèbre et le plus réputé mais le tour dispose d'autres classements appelés classement annexes. Il y a le classement par points destiné aux [[w:Sprint (cyclisme)|sprinteurs]], le classement de la montagne pour les grimpeurs, le classement du meilleur jeune pour les coureurs de 25 ans et moins et le classement par équipe pour les équipes les plus rapides à l'arrivée à [[Maris Cantii|capitale vaseloise]].
  
Le coureur le plus titré du tour et le vaselois [[Bernard Levallois]] avec sept victoires dont six entres [[1980]] et [[1985]] et une en [[1988]]. Il est suivi de l'ancérien [[Tony Gordon]], du vaselois [[Guillaume Dubois]] et du sylvanien [[Sylvain Beauregard]] avec quatre victoires. Les coureurs en activités en ayant remporté le plus de titres sont le vaselois [[Tom Leclerc]] et le gallien [[Eric Trapani]] avec trois victoires. Le tenant du titre est l'aznaroïski [[Andrei Iskaniskiy]]. Les tenants des titres des classements annexes sont [[Kalem Bappé]] pour le classement par points, [[Haberg Kallusøn]] pour le classement de la montagne, [[Hugo Brabant]] pour le classement du meilleur jeune et la [[Team Helios]] au classement par équipe.
+
Le coureur le plus titré du tour et le vaselois [[Bernard Levallois]] avec sept victoires dont six entres [[1980]] et [[1985]] et une en [[1988]]. Il est suivi de l'ancérien [[Tony Gordon]], du vaselois [[Guillaume Dubois]] et du sylvanien [[Sylvain Beauregard]] avec quatre victoires. Les coureurs en activités en ayant remporté le plus de titres sont le vaselois [[Tom Leclerc]] et le gallien [[Eric Trapani]] avec trois victoires. Le tenant du titre est l'aznaroïski [[Andrei Iskaniskiy]]. Les tenants des titres des classements annexes sont [[Kalem Bappé]] pour le classement par points, [[Haberg Kallusøn]] pour le classement de la montagne, [[Hugo Brabant]] pour le classement du meilleur jeune et les [[Équipe cycliste Carcharodons Zélés|Carcharodons Zélés]] au classement par équipe.
  
 
== Histoire ==
 
== Histoire ==
Ligne 61 : Ligne 61 :
 
== Médiatisation du Tour de Vasel ==
 
== Médiatisation du Tour de Vasel ==
 
== Règlement du Tour de Vasel ==
 
== Règlement du Tour de Vasel ==
 +
=== Équipes et participation ===
 +
[[Fichier:Pierre-Yves Menfin 1973.jpg|250px|vignette|Pierre-Yves Menfin, vainqueur de l'édition [[1973]] sous le maillot de la Samar.]]
 +
Dans la première édition de la course, les coureurs devaient s’inscrire préalablement et prendre leur matériel sauf le cycle, qui lui était prêté par [[Wouters]]. L'entraide entre les coureurs était interdite et ces derniers devaient donc tout prévoir en cas d'accident durant le parcours. Mais dès la deuxième édition en [[1971]], les organisateurs obligèrent les coureurs à s'organiser en équipe pour plus de facilité, de fair-play et pour causer moins de problèmes dans l'organisation de la course. Même si les coureurs choisissent en premier lieu des noms anodins comme leur ville ou un surnom, très rapidement des marques viennent sponsoriser ou créer des formations pour mettre en avant leurs produits. Ce sont souvent des marques de cycles comme [[Wouters]], La Roche ou Lucroy qui s'intéressent à l'événement mais également des entreprises industrielles comme [[Samar]], [[Pageot]] ou [[Saint-Delieu]].
 +
 +
Mais l'ouverture aux équipes privées causa beaucoup de différences entre les formations et allait donc à l'encontre de la notion de fair-play mise en place par Dominique Bouchard. Pour l'édition [[1973]], il décida donc d'organiser des départs séparés selon le budget des équipes, celle avec le plus petit budget partait en premier et celle avec le plus gros, en dernier. Mais cela n'arrangea pas forcement les choses car là aussi, les plus grosses équipes gagnaient. Bouchard laissa de côté le système dès l'année suivante et mis alors en place des équipes ducales pouvant représenté des [[Duché (division administrative du Vasel)|duchés]]. Dans l'idéal, ces équipes attireraient des coureurs de bon niveau voulant défendre leur terre et les entreprises privées lâcheraient leur équipe pour soutenir l'équipe de leur duché. Mais également, ce ne fut pas une réussite et Dominique Bouchard lâcha l'idée et préférant alors ouvrir la course qu'à des équipes privées.
 +
 +
Avec l'ouverture progressive de la course aux étrangers et pour empêcher les tentatives de triches entre les marques, Germain Soyon, directeur de la course de [[1983]] à [[1996]], décida en [[1984]] de regrouper les cyclistes en équipe nationale. Seulement deux éditions ([[1984]], [[1985]]) se déroulèrent selon ce modèle qui n'attiraient pas les foules mais surtout pas les coureurs étrangers. Pour cause de railleries et d'insultes voir de xénophobie pour les étrangers du tour, l'organisation décida encore de faire machine arrière et de remettre le système d'équipes privées.
 +
 +
Pendant quelques temps encore l'organisation du tour hésita encore de changer le système d'équipe mais décida de garder le système des équipes privées tel que l'on connaît aujourd'hui.
 +
 +
De nos jours, huit ou dix équipes de marques participent tous les ans au Tour de Vasel. Elles sont chacune composées de sept coureurs depuis [[2010]]. Avant cette édition, il y avait huit coureurs par équipes et parfois neuf selon les éditions, mais ce nombre considéré comme trop dangereux fut abandonné. Les huit équipes font toutes parties des [[Fédération Vélocipédique Internationale|FVI WorldTeams]], c'est-à-dire les meilleures équipes de la planète mais en cas d'imprévus, les organisateurs peuvent inviter des équipes de [[Fédération Vélocipédique Internationale|Continental FVI 1]].
 +
=== Classements et maillots ===
 +
==== Classement général et maillot d'azur ====
 +
[[Fichier:Andrew Waggins maillot azur - Tour de Vasel 2018.jpg|200px|vignette|[[Andrew Waggins]] portant le maillot azur sur la septième étape du Tour de Vasel 2018.]]
 +
[[Fichier:Maillot bleu.png|50px|left|Maillot azur.]]
 +
Le [[Maillots distinctifs du Tour de Vasel|maillot azur]] du leader du classement général est l’un des plus emblématiques symboles du Tour de Vasel. La couleur bleu, surnommée "azur", du maillot est censé représenter le [[Leu]], principal fleuve et artère principale du pays, et les anciens [[Duché (division administrative du Vasel)|duchés du Royaume de Vasel]].
 +
 +
Le maillot distinctif est créé dès la première édition du tour en [[1970]] pour pouvoir reconnaître le premier au classement général. Il est d'ailleurs le seul maillot distinctif créé dès la première édition. C'est Marc Duflour, qui le premier revêtu la tunique, signe prémonitoire de sa victoire sur le tour quelques jours plus tard.
 +
[[Fichier:SEB Logo.png|200px|vignette|Logo de la [[SEB]].]]
 +
 +
Le classement général au temps étant le classement le plus important, le cycliste y occupant la première place, même s'il est également en tête d'autres classements, porte le maillot jaune. Le second du classement par points, de la montagne ou des jeunes porte alors, par délégation, le maillot vert, à pois ou blanc.
 +
 +
C'est actuellement le fournisseur d'électricité vaselois [[SEB]] qui sponsorise le maillot depuis [[2012]]. Comme ancien sponsor, on retrouve [[Samar]] qui fut le premier entre [[1985]] et [[1999]], la [[Caisse principale]] entre [[2000]] et [[2008]] et le Crédit Marisois entre [[2009]] et [[2011]].
 +
==== Principaux classements annexes ====
 +
[[Fichier:Maillot violet.png|50px|left|Maillot pourpre.]]
 +
Le [[Tour de Vasel#Classements et maillots|classement par points]] désigne le premier du classement par points. A chaque étape un nombre de points est donné de façon décroissante aux premiers coureurs de l'étape. Certaine étape comme celle devant se finir par un sprint, rapporte plus de points qu'une arrivée en monatgne.
 +
 +
Créer en [[1980]] pour fêter les dix ans de la course, le classement avait pour but de donner un nouvel objectif aux équipe autres que le classement général. Un maillot violet identifie dans le peloton le leader du classement, ou le second, au cas où le leader de ce dernier est également le porteur du maillot azur. Sa couleur violette, surnommée pourpre, est choisie pour garder une unité avec le bleu du général et pour représenter le Treveri.
 +
 +
C'est l'opérateur mobile vaselois [[Tevacom]] qui sponsorise le maillot depuis [[2017]].
 +
 +
 +
[[Fichier:Maillot à pois oranges.png|50px|left|Maillot à pois oranges.]]
 +
Le [[Tour de Vasel#Classements et maillots|classement de la montagne]] est également créé en [[1980]]. Chaque col, selon sa difficulté, rapporte des points, que l’on additionne afin de dresser ce classement. Les cols les plus difficiles sont classés "hors catégorie", les autres en {{1re}}, {{2e}}, 3{{e}} puis 4{{e}} catégorie. Un maillot blanc à pois orange identifie dans le peloton le leader de ce classement, ou le second, au cas où le leader de la montagne est également le porteur du maillot azur. La couleur orange des pois fut choisie pour représenter les sommets des cols mais également la couleur du [[Royaume de Cantii]].
 +
 +
C'est la société vaseloise [[Opam]] spécialisée dans le transport par câble, qui sponsorise le maillot depuis [[2008]].
 +
 +
 +
[[Fichier:Maillot blanc.png|50px|left|Maillot blanc.]]
 +
Le [[Tour de Vasel#Classements et maillots|classement du meilleur jeune]] est disputé par les plus jeunes coureurs du peleton de {{Unité|25|ans}} maximum. Le meilleur d'entre eux au classement général revêt un maillot blanc ou le second si le leader du classement des jeunes est également le porteur du maillot azur. Il fut créé en [[2000]] pour les trente ans du tour et pour mettre en avant les jeunes coureurs qui participent à la course.
 +
 +
C'est l'entreprise [[Polaro|polarienne]] spécialisée dans l’hôtellerie et le tourisme [[Élia Vacances]] va sponsoriser le maillot pour l'édition 2020. [[Élia Vacances]] sponsorise déjà le [[Maillots distinctifs du Tour du Polaro|maillot doré]] du [[Tour du Polaro]] depuis [[2016]].
 +
==== Autres classements et prix ====
 +
[[Fichier:Maillot par équipe TdV.png|50px|left|dossard azur.]]
 +
Un [[Tour de Vasel#Classements et maillots|classement par équipes]] fut créé en [[1985]] en prenant en compte les temps des trois premiers arrivés à l’étape. Ce classement était avant signalé par le port d’une casquette bleue par tous les membres de l’équipe. Cet usage de la casquette bleue est aujourd’hui perdu à cause de l'obligation du port du casque et depuis l'édition [[2004]] la meilleure équipe est signalée par un dossard bleu. Depuis [[2012]], en plus du dossard bleu, les membres de l’équipe en tête de ce classement peuvent également se signaler par le port d’un casque bleu, rappelant ainsi l'époque où l'équipe leader portait des casquettes bleues, ce casque bleu n’est toutefois pas obligatoire.
 +
 +
[[Fichier:Maillot de la combativité TdV.png|50px|left|dossard rouge]]
 +
Un [[Tour de Vasel#Classements et maillots|challenge de la combativité]], aux règles de classements mouvantes, récompense à chaque étape le coureur le plus combatif. Un jury décerne ce challenge. Le combatif du jour précédent est signalé en course par un dossard rouge signifiant la bravoure et le courage du coureur. En fin de Tour, un Super combatif (c'est-à-dire le coureur ayant été le plus combatif pendant toute l'épreuve) est désigné. Ce prix n'est pas décerné à la suite d'une étape contre-la-montre, ni à l'issue de la dernière étape, il est donc décerné que onze fois par Tour.
 +
 
== Parcours du Tour de Vasel ==
 
== Parcours du Tour de Vasel ==
 
== Palmarès et records ==
 
== Palmarès et records ==
Ligne 78 : Ligne 127 :
 
|[[1970]]
 
|[[1970]]
 
|{{Vasel-d}} Marc Duflour
 
|{{Vasel-d}} Marc Duflour
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1971]]
 
|[[1971]]
 
|{{Vasel-d}} Serge Clerfaux
 
|{{Vasel-d}} Serge Clerfaux
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1972]]
 
|[[1972]]
 
|{{Vasel-d}} Marc Duflour (2)  
 
|{{Vasel-d}} Marc Duflour (2)  
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1973]]
 
|[[1973]]
 
|{{Vasel-d}} Pierre-Yves Menfin
 
|{{Vasel-d}} Pierre-Yves Menfin
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1974]]
 
|[[1974]]
 
|{{Vasel-d}} Maurice Valla
 
|{{Vasel-d}} Maurice Valla
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1975]]
 
|[[1975]]
 
|{{Vasel-d}} Georges Fabre
 
|{{Vasel-d}} Georges Fabre
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1976]]
 
|[[1976]]
 
|{{Sylvania-d}} Jean-Marie Saint-George
 
|{{Sylvania-d}} Jean-Marie Saint-George
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1977]]
 
|[[1977]]
 
|{{Vasel-d}} Georges Fabre (2)
 
|{{Vasel-d}} Georges Fabre (2)
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1978]]
 
|[[1978]]
 
|{{Vasel-d}} Pierre de Menès
 
|{{Vasel-d}} Pierre de Menès
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1979]]
 
|[[1979]]
 
|{{Sylvania-d}} Alain Lefebvre  
 
|{{Sylvania-d}} Alain Lefebvre  
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1980]]
 
|[[1980]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]]
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1981]]
 
|[[1981]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (2)
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (2)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1982]]
 
|[[1982]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (3)  
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (3)  
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1983]]
 
|[[1983]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (4)
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (4)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1984]]
 
|[[1984]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (5)
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (5)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
| <center>-</center>
 
|-  
 
|-  
 
|[[1985]]
 
|[[1985]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (6)
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (6)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1986]]
 
|[[1986]]
 
|{{Ancore-d}} [[Eddy Weckx]]
 
|{{Ancore-d}} [[Eddy Weckx]]
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1987]]
 
|[[1987]]
 
|{{Ancore-d}} [[Eddy Weckx]] (2)
 
|{{Ancore-d}} [[Eddy Weckx]] (2)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1988]]
 
|[[1988]]
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (7)
 
|{{Vasel-d}} [[Bernard Levallois]] (7)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1989]]
 
|[[1989]]
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]]
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]]
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1990]]
 
|[[1990]]
 
|{{Vasel-d}} [[Pascal Legendre]]
 
|{{Vasel-d}} [[Pascal Legendre]]
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1991]]
 
|[[1991]]
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]] (2)
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]] (2)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1992]]
 
|[[1992]]
 
|{{Vasel-d}} [[Pascal Legendre]] (2)
 
|{{Vasel-d}} [[Pascal Legendre]] (2)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1993]]
 
|[[1993]]
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]] (3)  
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]] (3)  
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1994]]
 
|[[1994]]
 
|{{Sunrise-d}} [[Steve Down]]  
 
|{{Sunrise-d}} [[Steve Down]]  
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1995]]
 
|[[1995]]
 
|{{Polaro-d}} [[Aymeric Guy]]
 
|{{Polaro-d}} [[Aymeric Guy]]
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1996]]
 
|[[1996]]
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]] (4)
 
|{{Ancore-d}} [[Tony Gordon]] (4)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1997]]
 
|[[1997]]
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]]  
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]]  
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[1998]]
 
|[[1998]]
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]] (2)
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]] (2)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[1999]]
 
|[[1999]]
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]] (3)
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]] (3)
 +
|
 +
|
 +
| <center>-</center>
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[2000]]
 
|[[2000]]
 
|{{Mapete-d}} Peter Soun
 
|{{Mapete-d}} Peter Soun
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[2001]]
 
|[[2001]]
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]] (4)
 
|{{Vasel-d}} [[Guillaume Dubois]] (4)
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[2002]]
 
|[[2002]]
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]]
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]]
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[2003]]
 
|[[2003]]
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]] (2)
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]] (2)
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[2004]]
 
|[[2004]]
 
|{{Polaro-d}} [[Sebastien Paulsen]]
 
|{{Polaro-d}} [[Sebastien Paulsen]]
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-
 
|-
 
|[[2005]]
 
|[[2005]]
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]] (3)
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]] (3)
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2006]]
 
|[[2006]]
|{{Vasel-d}} [[Sébastien Voetrouble]]  
+
|{{Vasel-d}} [[Sébastien Voetrouble]]
 +
|
 +
|
 +
|
 +
 
|-  
 
|-  
 
|[[2007]]
 
|[[2007]]
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]] (4)
 
|{{Sylvania-d}} [[Sylvain Beauregard]] (4)
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2008]]
 
|[[2008]]
 
|{{Alderico-d}} Carlos Muñoz
 
|{{Alderico-d}} Carlos Muñoz
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2009]]
 
|[[2009]]
 
|{{Ancore-d}} [[Floyd Dowson]]  
 
|{{Ancore-d}} [[Floyd Dowson]]  
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2010]]
 
|[[2010]]
 
|{{Gallia-d}} [[Eric Trapani]]
 
|{{Gallia-d}} [[Eric Trapani]]
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2011]]
 
|[[2011]]
 
|{{Polaro-d}} Pierre Helokins
 
|{{Polaro-d}} Pierre Helokins
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2012]]
 
|[[2012]]
 
|{{Gallia-d}} [[Eric Trapani]] (2)
 
|{{Gallia-d}} [[Eric Trapani]] (2)
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2013]]
 
|[[2013]]
 
|{{Gallia-d}} [[Eric Trapani]] (3)  
 
|{{Gallia-d}} [[Eric Trapani]] (3)  
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2014]]
 
|[[2014]]
 
|{{Aznaroi-d}} [[Aleksei Karbatchov]]
 
|{{Aznaroi-d}} [[Aleksei Karbatchov]]
 +
|
 +
|
 +
|
 +
|
 
|-  
 
|-  
 
|[[2015]]
 
|[[2015]]
Ligne 246 : Ligne 475 :
 
|{{Akitsu-d}} [[Équipe cycliste Carcharodons Zélés|Carcharodons Zélés]]
 
|{{Akitsu-d}} [[Équipe cycliste Carcharodons Zélés|Carcharodons Zélés]]
 
|}
 
|}
 +
 
=== Records ===
 
=== Records ===
  

Version du 15 janvier 2020 à 18:50

Icone-boite.png   Cet article est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant. Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé quand l'article comporte assez de renseignements encyclopédiques.
Tour de Vasel
Image.png
Généralités
Sport Cycling.png cyclisme sur route
Création 1970
Catégorie FVI World Tour
Type / Format (Grand) Tour
Lieu(x) Drapeau Vasel.png Vasel
Organisateur(s) Fédération Vaseloise de Cyclisme
Directeur(s) Jean-Christophe Godert
Périodicité annuelle
Participants 8 équipes
Statut des participants Professionnel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Palmarès
Tenant du titre Drapeau Akitsu.png Andrei Iskaniskiy
Plus titré Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (7 victoires)

Le Tour de Vasel est une est une compétition cycliste par étapes masculine qui traverse le Vasel avec des incursions occasionnelles dans des pays voisins comme la Sylvania. Sa première édition s'est déroulée en avril 1970 et fut organisée par le groupe Vandewalle pour promouvoir les nouveaux modèles de sa marque de cycles Wouters. Depuis cette date, la course a lieu chaque année sans interruption au mois d'avril. Appelée la « Boucle Aldésylienne » ou le « Second Géant » en opposition au tour du Polaro, elle prend rapidement de l'importance dans le paysage du cyclisme mondial et s'impose comme un des plus gros rendez-vous annuel. Le tour était à l'origine ouvert à tous mais s'est professionnalisé rapidement, sa durée à l'origine d'une semaine s'est vue augmenté jusqu'à deux semaines et est devenu ouvert aux cyclistes du monde entier ; le peloton à l'origine composé de vaselois s'est rapidement métissé avec des coureurs de nationalités différentes dont surtout des aldésyliens, des polariens et des ancériens. Le tour est toujours organisé par le groupe Vandewalle sous la direction de Jean-Christophe Godert.

Le Tour de Vasel ainsi que le Tour du Polaro et le Tour d'Ancore forment les trois grands tours, les plus prestigieuses courses du calendrier FVI. Le Tour du Vasel est considéré comme le deuxième par son importance, il est également le deuxième plus ancien et le deuxième au classement FVI, toujours derrière le Tour du Polaro. La course a toujours lieu durant le mois d'avril, généralement au milieu du mois. La course garde le même format depuis 1976, c'est à dire douze étapes en lignes, deux contre-la-montre et une journée de repos entre les deux semaines de courses. Elle passe généralement par la cordillère des Calypses, le massif du Treveri, la côte Atlantide et se finit par une arrivée sur l'avenue Simon Royer à Maris Cantii. Les éditions modernes du tour compte donc quatorze étapes, répartis sur quinze jours et sur plus de 2 000 kilomètres.

La course est une des épreuves du FVI World Tour, ce qui signifie que les équipes sont composées des FVI WorldTeams, à l'exception des équipes que les organisateurs invitent occasionnellement quand des équipes WT ne peuvent pas participer. Il y a généralement huit équipes qui participent à la course, mais il peut en avoir dix à certaines occasions, composées de sept coureurs, ce qui fait un total de 56 ou de 70 coureurs. Après chaque étape, les temps des coureurs sont ajoutés avec leurs temps précédents. Le coureur avec le temps total le plus faible est classé premier du classement général et porte le célèbre maillot azur le distinguant des autres coureurs de la course. Ce classement est certes le plus célèbre et le plus réputé mais le tour dispose d'autres classements appelés classement annexes. Il y a le classement par points destiné aux sprinteurs, le classement de la montagne pour les grimpeurs, le classement du meilleur jeune pour les coureurs de 25 ans et moins et le classement par équipe pour les équipes les plus rapides à l'arrivée à capitale vaseloise.

Le coureur le plus titré du tour et le vaselois Bernard Levallois avec sept victoires dont six entres 1980 et 1985 et une en 1988. Il est suivi de l'ancérien Tony Gordon, du vaselois Guillaume Dubois et du sylvanien Sylvain Beauregard avec quatre victoires. Les coureurs en activités en ayant remporté le plus de titres sont le vaselois Tom Leclerc et le gallien Eric Trapani avec trois victoires. Le tenant du titre est l'aznaroïski Andrei Iskaniskiy. Les tenants des titres des classements annexes sont Kalem Bappé pour le classement par points, Haberg Kallusøn pour le classement de la montagne, Hugo Brabant pour le classement du meilleur jeune et les Carcharodons Zélés au classement par équipe.

Histoire

Cette section est en cours d'écriture, de réécriture ou de restructuration importante. Les informations peuvent être modifiées à tout moment par le ou les utilisateurs ayant apposé ce bandeau.

Création du Tour de Vasel

Juste Hernaux, rédacteur du journal Le Sportif en 1905.

L'origine du tour remonte au début du XXe siècle où Juste Hervaux, directeur en chef du journal Le Sportif qui est spécialisé presse sportive, veut organiser une course cycliste pour promouvoir le journal que connaît une crise durant cette période. Il trace un parcours qui faire une boucle entre Saint-Martin en Leu, siège de son journal, et Maris Cantii. Mais son projet ne trouve que peu de soutien dans son journal vu les fonds limités de ce dernier qui ne pouvait donc pas organiser seul son tour et le manque d’investisseurs prêts à mettre de l'argent pour soutenir la course. Juste Hervaux renonce donc à son projet à contre cœur mais les base d'un tour traversant le Vasel est posé. Une autre tentative de créer un tour a lieu au début de l'année 1938, cette fois le projet est soutenu par Guillaume Téchieux et sa sœur Claire qui sont tous les deux des passionnés de cyclisme et les enfants du cycliste Pierre Téchieux qui avait soutenu le projet de Juste Hervaux au début de siècle. Sauf qu'en septembre de la même année la Grande Guerre fut déclarée et la nation vaseloise rentre alors en guerre aux côtés Union Socialiste GéCéenne et leur projet fut alors abandonné. De plus Guillaume Téchieux trouva la mort durant la guerre rendant impossible la poursuite de leur course à la fin du conflit.

Il faudra atteindre jusqu'en 1969 pour qu'une nouvelle tentative soit menée et cette fois directement par un gros groupe ayant les moyens d'investir. Le projet est mené par le groupe Vandewalle de Grégoire Vandewalle qui veut alors mettre en avant ses nouveaux produits. La marque de cycle Wouters qui appartient déjà au groupe a prévu de sortir pour l'année 1970 de nouveaux modèles plus modernes. Le président de la marque soumet donc l'idée à Grégoire Vandewalle d'organiser une course cycliste afin de présenter ses nouveaux modèles au grand publique et cela ferait alors un grand coup de communication pour le groupe et sa filiale. Séduit par l'idée, le fondateur poursuit alors projet et embauche plusieurs personnes dont certaines spécialisées dans la presse sportive et d'autres ayant déjà travaillée sur le Tour du Polaro. Son organisation sans failles permet au projet d'avancer rapidement. En quelques mois, un parcours de sept étapes est dessiné, le tour partira de Beauraing, principal lieu de fabrication des cycle de la marque, et ira jusqu'à Maris Cantii. Il est décidé d'ouvrir la course à tout le monde aux professionnels comme aux amateurs. Au final, le projet est prêt attend et il est décidé de faire partir le tour au mois d'avril, plus précisément le 16 pour que l'arrivée se fasse le 23, fête national du Vasel.

Le projet avance correctement jusqu'en février 1970, deux mois avant le lancement prévu de la course. Plusieurs villes refusent le passage de la course et les organisateurs n'ont pas le temps de choisir un autre itinéraire. Dominique Bouchard, chargé d'organiser l’événement se déplace en personne dans les villes concernées pour régler les problèmes. Malgré des arrangements financiers, certaines villes restent réticentes face au passage de la course dans leurs communes. Sur le pied de guerre, les organisateurs se démènent pour trouver des communes voisines voulant bien accueillir l’événement. Après plusieurs soucis, ce n'est que depuis avril, seulement quelques jours avant le début de la course, que le parcours est officiellement fixé. En manque de fonds, le groupe doit par ailleurs faire appel à d'autre entreprises pour soutenir le tour qui s'est annoncé beaucoup plus coûteux que prévu. Mais tout ces problèmes sont régler en quelques temps et le tour est prêt à temps. Les coureurs inscrits dès décembre 1969 arrive sur place entre le 13 jusqu'au 16 avril et des cycles Wouters sont prêtés aux participants. Le jour J tout est prêt pour accueillir les coureurs et la course s'annonce réussite.

Lancement du tour et premières éditions

Marc Duflour, le premier vainqueur du tour en 1970.

Le Tour de Vasel 1970 s'élance donc comme prévu le 16 avril de Beauraing dans le Duché de Thil devant les usines Wouters dans le nord de la ville. La course de sept étapes relie Beauraing à Leiplein, Panon à Caours, Lairon à Saint-Martin en Leu, Bourg-Martin à Saint-Jean, Saint-Jean à Landbertsrode, Eulong à Merkem, et Larensart à Maris Cantii, pour un parcours total de 1150 km. Le lancement du tour est un succès : plus de soixante-dix cycliste sont présents au départ de la première édition, plus de 300 000 spectateurs sur le parcours, et un engouement dans la presse sans pareil. C'est au final des milliers de personnes qui se sont pressées dans les rues de la capitale pour voir la victoire de Marc Duflour, premier vainqueur du Tour du Vasel. Les retours sont formidables, les coureurs surpris par la course sont aux anges et la firme de cycle est très contente que l'événement est plu. La presse sportive et généraliste battent des records de ventes : au premier jour de course les journaux spécialisés passent de 50 000 ventes en temps normal à plus de 75 000, six jours après pour la dernière étape c'est plus de 200 000 exemplaires qui sont vendus, nécessitant deux tirages supplémentaires pour les principaux journaux. C'est donc un succès retentissent pour la première édition de la course.

Wouters ayant réussi magnifiquement son coup de communication, le groupe Vandewalle décide de remettre cela pour 1971 et reçoit le soutien du ministère des Sports pour l'organisation de la course. Les entrepreneurs et les organisateurs de la course sont encore de la partie pour tirer des contrats cette fois pour la télévision. Un contrat est signé en septembre avec la radiodiffusion publique vaseloise pour que leurs chaînes diffusent la course, ce contrat est d'ailleurs toujours en actualité. Directement les organisateurs tracent de nouveau un parcours pour l'édition 1971 et cela est plus facile pour convaincre les autorités locales maintenant que l'épreuve à fait ses preuves. Tout de même, certains incidents étaient arrivés lors de la première édition. Des cyclistes n'étaient pas fair-play en vers les autres pour pouvoir les dépasser et des spectateurs dérangeaient les cyclistes pendant leur course. C'est ainsi que les organisateurs obligèrent les coureurs à s'organiser en équipe de sept coureurs pour plus de fair-play et disposent des barrières le long des points sensibles en plus de refaire appel aux forces de police cette fois plus nombreuses pour sécuriser la course. Cette fois Dominique Bouchard ne veut pas de faux pas pouvant entraver l'image de la marque.

Organisation du Tour de Vasel

Médiatisation du Tour de Vasel

Règlement du Tour de Vasel

Équipes et participation

Pierre-Yves Menfin, vainqueur de l'édition 1973 sous le maillot de la Samar.

Dans la première édition de la course, les coureurs devaient s’inscrire préalablement et prendre leur matériel sauf le cycle, qui lui était prêté par Wouters. L'entraide entre les coureurs était interdite et ces derniers devaient donc tout prévoir en cas d'accident durant le parcours. Mais dès la deuxième édition en 1971, les organisateurs obligèrent les coureurs à s'organiser en équipe pour plus de facilité, de fair-play et pour causer moins de problèmes dans l'organisation de la course. Même si les coureurs choisissent en premier lieu des noms anodins comme leur ville ou un surnom, très rapidement des marques viennent sponsoriser ou créer des formations pour mettre en avant leurs produits. Ce sont souvent des marques de cycles comme Wouters, La Roche ou Lucroy qui s'intéressent à l'événement mais également des entreprises industrielles comme Samar, Pageot ou Saint-Delieu.

Mais l'ouverture aux équipes privées causa beaucoup de différences entre les formations et allait donc à l'encontre de la notion de fair-play mise en place par Dominique Bouchard. Pour l'édition 1973, il décida donc d'organiser des départs séparés selon le budget des équipes, celle avec le plus petit budget partait en premier et celle avec le plus gros, en dernier. Mais cela n'arrangea pas forcement les choses car là aussi, les plus grosses équipes gagnaient. Bouchard laissa de côté le système dès l'année suivante et mis alors en place des équipes ducales pouvant représenté des duchés. Dans l'idéal, ces équipes attireraient des coureurs de bon niveau voulant défendre leur terre et les entreprises privées lâcheraient leur équipe pour soutenir l'équipe de leur duché. Mais également, ce ne fut pas une réussite et Dominique Bouchard lâcha l'idée et préférant alors ouvrir la course qu'à des équipes privées.

Avec l'ouverture progressive de la course aux étrangers et pour empêcher les tentatives de triches entre les marques, Germain Soyon, directeur de la course de 1983 à 1996, décida en 1984 de regrouper les cyclistes en équipe nationale. Seulement deux éditions (1984, 1985) se déroulèrent selon ce modèle qui n'attiraient pas les foules mais surtout pas les coureurs étrangers. Pour cause de railleries et d'insultes voir de xénophobie pour les étrangers du tour, l'organisation décida encore de faire machine arrière et de remettre le système d'équipes privées.

Pendant quelques temps encore l'organisation du tour hésita encore de changer le système d'équipe mais décida de garder le système des équipes privées tel que l'on connaît aujourd'hui.

De nos jours, huit ou dix équipes de marques participent tous les ans au Tour de Vasel. Elles sont chacune composées de sept coureurs depuis 2010. Avant cette édition, il y avait huit coureurs par équipes et parfois neuf selon les éditions, mais ce nombre considéré comme trop dangereux fut abandonné. Les huit équipes font toutes parties des FVI WorldTeams, c'est-à-dire les meilleures équipes de la planète mais en cas d'imprévus, les organisateurs peuvent inviter des équipes de Continental FVI 1.

Classements et maillots

Classement général et maillot d'azur

Andrew Waggins portant le maillot azur sur la septième étape du Tour de Vasel 2018.
Maillot azur.

Le maillot azur du leader du classement général est l’un des plus emblématiques symboles du Tour de Vasel. La couleur bleu, surnommée "azur", du maillot est censé représenter le Leu, principal fleuve et artère principale du pays, et les anciens duchés du Royaume de Vasel.

Le maillot distinctif est créé dès la première édition du tour en 1970 pour pouvoir reconnaître le premier au classement général. Il est d'ailleurs le seul maillot distinctif créé dès la première édition. C'est Marc Duflour, qui le premier revêtu la tunique, signe prémonitoire de sa victoire sur le tour quelques jours plus tard.

Logo de la SEB.

Le classement général au temps étant le classement le plus important, le cycliste y occupant la première place, même s'il est également en tête d'autres classements, porte le maillot jaune. Le second du classement par points, de la montagne ou des jeunes porte alors, par délégation, le maillot vert, à pois ou blanc.

C'est actuellement le fournisseur d'électricité vaselois SEB qui sponsorise le maillot depuis 2012. Comme ancien sponsor, on retrouve Samar qui fut le premier entre 1985 et 1999, la Caisse principale entre 2000 et 2008 et le Crédit Marisois entre 2009 et 2011.

Principaux classements annexes

Maillot pourpre.

Le classement par points désigne le premier du classement par points. A chaque étape un nombre de points est donné de façon décroissante aux premiers coureurs de l'étape. Certaine étape comme celle devant se finir par un sprint, rapporte plus de points qu'une arrivée en monatgne.

Créer en 1980 pour fêter les dix ans de la course, le classement avait pour but de donner un nouvel objectif aux équipe autres que le classement général. Un maillot violet identifie dans le peloton le leader du classement, ou le second, au cas où le leader de ce dernier est également le porteur du maillot azur. Sa couleur violette, surnommée pourpre, est choisie pour garder une unité avec le bleu du général et pour représenter le Treveri.

C'est l'opérateur mobile vaselois Tevacom qui sponsorise le maillot depuis 2017.


Maillot à pois oranges.

Le classement de la montagne est également créé en 1980. Chaque col, selon sa difficulté, rapporte des points, que l’on additionne afin de dresser ce classement. Les cols les plus difficiles sont classés "hors catégorie", les autres en 1ère, 2e, 3e puis 4e catégorie. Un maillot blanc à pois orange identifie dans le peloton le leader de ce classement, ou le second, au cas où le leader de la montagne est également le porteur du maillot azur. La couleur orange des pois fut choisie pour représenter les sommets des cols mais également la couleur du Royaume de Cantii.

C'est la société vaseloise Opam spécialisée dans le transport par câble, qui sponsorise le maillot depuis 2008.


Maillot blanc.

Le classement du meilleur jeune est disputé par les plus jeunes coureurs du peleton de 25 ans maximum. Le meilleur d'entre eux au classement général revêt un maillot blanc ou le second si le leader du classement des jeunes est également le porteur du maillot azur. Il fut créé en 2000 pour les trente ans du tour et pour mettre en avant les jeunes coureurs qui participent à la course.

C'est l'entreprise polarienne spécialisée dans l’hôtellerie et le tourisme Élia Vacances va sponsoriser le maillot pour l'édition 2020. Élia Vacances sponsorise déjà le maillot doré du Tour du Polaro depuis 2016.

Autres classements et prix

dossard azur.

Un classement par équipes fut créé en 1985 en prenant en compte les temps des trois premiers arrivés à l’étape. Ce classement était avant signalé par le port d’une casquette bleue par tous les membres de l’équipe. Cet usage de la casquette bleue est aujourd’hui perdu à cause de l'obligation du port du casque et depuis l'édition 2004 la meilleure équipe est signalée par un dossard bleu. Depuis 2012, en plus du dossard bleu, les membres de l’équipe en tête de ce classement peuvent également se signaler par le port d’un casque bleu, rappelant ainsi l'époque où l'équipe leader portait des casquettes bleues, ce casque bleu n’est toutefois pas obligatoire.

dossard rouge

Un challenge de la combativité, aux règles de classements mouvantes, récompense à chaque étape le coureur le plus combatif. Un jury décerne ce challenge. Le combatif du jour précédent est signalé en course par un dossard rouge signifiant la bravoure et le courage du coureur. En fin de Tour, un Super combatif (c'est-à-dire le coureur ayant été le plus combatif pendant toute l'épreuve) est désigné. Ce prix n'est pas décerné à la suite d'une étape contre-la-montre, ni à l'issue de la dernière étape, il est donc décerné que onze fois par Tour.

Parcours du Tour de Vasel

Palmarès et records

Cette section est en cours d'écriture, de réécriture ou de restructuration importante. Les informations peuvent être modifiées à tout moment par le ou les utilisateurs ayant apposé ce bandeau.

Palmarès

Marc Duflour, le premier vainqueur.
Tom Leclerc, trois fois vainqueur du tour (2015, 2017, 2018).
Année Vainqueur Cl. par points Cl. de la montagne Cl. du meilleur jeune Cl. par équipe
1970 Drapeau Vasel.png Marc Duflour
-
-
-
-
1971 Drapeau Vasel.png Serge Clerfaux
-
-
-
-
1972 Drapeau Vasel.png Marc Duflour (2)
-
-
-
-
1973 Drapeau Vasel.png Pierre-Yves Menfin
-
-
-
-
1974 Drapeau Vasel.png Maurice Valla
-
-
-
-
1975 Drapeau Vasel.png Georges Fabre
-
-
-
-
1976 Drapeau Sylvania.png Jean-Marie Saint-George
-
-
-
-
1977 Drapeau Vasel.png Georges Fabre (2)
-
-
-
-
1978 Drapeau Vasel.png Pierre de Menès
-
-
-
-
1979 Drapeau Sylvania.png Alain Lefebvre
-
-
-
-
1980 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois
-
-
1981 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (2)
-
-
1982 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (3)
-
-
1983 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (4)
-
-
1984 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (5)
-
-
1985 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (6)
-
1986 Drapeau Ancore.png Eddy Weckx
-
1987 Drapeau Ancore.png Eddy Weckx (2)
-
1988 Drapeau Vasel.png Bernard Levallois (7)
-
1989 Drapeau Ancore.png Tony Gordon
-
1990 Drapeau Vasel.png Pascal Legendre
-
1991 Drapeau Ancore.png Tony Gordon (2)
-
1992 Drapeau Vasel.png Pascal Legendre (2)
-
1993 Drapeau Ancore.png Tony Gordon (3)
-
1994 Drapeausunrise.gif Steve Down
-
1995 DrapeauPolaro.jpg Aymeric Guy
-
1996 Drapeau Ancore.png Tony Gordon (4)
-
1997 Drapeau Vasel.png Guillaume Dubois
-
1998 Drapeau Vasel.png Guillaume Dubois (2)
-
1999 Drapeau Vasel.png Guillaume Dubois (3)
-
2000 Drapeau Mapete.png Peter Soun
2001 Drapeau Vasel.png Guillaume Dubois (4)
2002 Drapeau Sylvania.png Sylvain Beauregard
2003 Drapeau Sylvania.png Sylvain Beauregard (2)
2004 DrapeauPolaro.jpg Sebastien Paulsen
2005 Drapeau Sylvania.png Sylvain Beauregard (3)
2006 Drapeau Vasel.png Sébastien Voetrouble
2007 Drapeau Sylvania.png Sylvain Beauregard (4)
2008 Drapeau Alderico.png Carlos Muñoz
2009 Drapeau Ancore.png Floyd Dowson
2010 Drapeaugallia.png Eric Trapani
2011 DrapeauPolaro.jpg Pierre Helokins
2012 Drapeaugallia.png Eric Trapani (2)
2013 Drapeaugallia.png Eric Trapani (3)
2014 DrapeauAznaroï.png Aleksei Karbatchov
2015 Drapeau Vasel.png Tom Leclerc Drapeausunrise.gif Pierce Macdan Drapeau Ancore.png Ritchie Clarck Drapeau Vasel.png Tom Leclerc Drapeau Ancore.png Fly
2016 Empirecarnackiendrapeau.png Nilson Geert Drapeau Peacksburg.jpg Adam Roska Empirecarnackiendrapeau.png Nilson Geert DrapeauAznaroï.png Aleksandr Tchevskïy Empirecarnackiendrapeau.png Carnackians Elite
2017 Drapeau Vasel.png Tom Leclerc (2) PrinceEdwardDrapeau.jpg Peter Hoggswarth Conferationteutoniquedrapeau.png Jürgen Wekker Drapeau Vasel.png Tom Leclerc Drapeau Vasel.png FANA
2018 Drapeau Vasel.png Tom Leclerc (3) Drapeau Vasel.png Marco Caspère Drapeau Vasel.png Tom Leclerc Drapeau Ancore.png Andrew Waggins Drapeau Vasel.png FANA
2019 Drapeau Akitsu.png Andrei Iskaniskiy DrapeauPolaro.jpg Kalem Bappé Drapeau Isøen.png Haberg Kallusøn Drapeau Vasel.png Hugo Brabant Drapeau Akitsu.png Carcharodons Zélés

Records

Us et coutumes du Tour de Vasel

Voir aussi

Drapeau Vasel.png   Portail du Vasel         Logo sport.png   Portail des Sports         Cyclisme.png   Portail du Cyclisme