Tongas

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Tongas
35dd2559dfea9f68c05e9d7aa396a234.jpg
Femmes guerrières Tongas
Période depuis la préhistoire
Ethnie Tribus mapétiennes
Langue Tonga, Mapete
Religion Océanisme,
Villes principales Orohéna City
Région Orohéna
Région actuelle Orohéna

Les Tongas sont un peuple autochtone du Royaume de Mapete situé dans l'île d'Orohéna. A l'image des Niué, il s'agit d'un peuple trés métissé résultatn des diverses invasions Papus, Mapete et Hawaï puis plus tard des Deltans et des Celtes. Il s'agit d'un peuple trés libre tant sur les idéologies politiques que sur le plan des moeurs. Plutôt progressistes, la culture Tongas évolue sans cesses en prenant quelques parties d'autres cultures.

Moins attaché à la Nature et plutôt à l'Homme en tant que tel, les Tongas sont assez atypiques sur leur façon de voir le monde. Ils sont au nombre de 12.000 personnes ce qui en fait une des tribus les plus importantes du Royaume de Mapete.

Histoire

Carte de la guerre entre les Papus Kanaks et les Tongas en 879.

Les Tongas font partie des peuples issus du centre de l'Aldésyl et qui ont migré vers le nord-est durant la préhistoire à la suite ,probablement, d'un changement climatique. Ils sont d'origine forestière et ont adopté un mode de vie nomade où la notion de guerrier et de chef tribal étaient très importantes.

Au départ installés sur la côté de l'actuel Aldérico, les Tongas étaient mal perçus par la population locale qui voyaient la un danger potentiel. En effet, les Tongas avaient pris l'habitude de s'installer dans des endroits où les ressources naturelles étaient très contestée et avaient la fâcheuse tendance à piller les villages découverts. Les Aldereks n'appréciant pas beaucoup ces nouveaux visiteurs décident de les pourchasser et les Tongas finissent par prendre le large et s'installer dans une île inhabitée qui est Orohéna et se sédentarisent.

Tout au long de l'Antiquité, les Tongas vont semer la peur et le désordre aux alentours de l'île. Ils affronteront quelques fois les pécheurs Hawaï en naviguant vers le nord de l'île de Malapo. Les Hawaï vont rentrer régulièrement en guerre contre les Tongas sans jamais parvenir à les envahir et arrêter les pillages qu'ils provoquaient. Durant le Moyen-âge, l'île d'Orohéna doit affronter de nouveaux ennemis en provenance du Nord: les Papus. Ces derniers massacrent les populations jeunes tongas et provoquent la terreur sur l'île d'Orohéna qu'ils finissent par envahir en 312 à la suite d'un accord de paix avec les Papus Kanaks. De 312 à 879, les Tongas sont intégrés au Royaume Papus et considérés comme des tribus Papus à part entière. Dans les faits, les Tongas seront victimes de racisme et de discriminations ce qui va provoquer plusieurs révoltes toujours matées par les envahisseurs.

Afin de venir à bout des Papus, les Tongas font appel au Royaume de Mapete afin de les libérer. Les Mapetiens rentrent en guerre contre les Papus en 879 pour envahir la région en 890.

De 890 à 1500, les Tongas vivent dans une certaine prospérité et une paix relative au sein du Royaume mapétien. Vers le 16ème siècle, les Deltans explorent cette partie la du monde et installent des comptoirs. Ils sont généralement la bienvenue tant qu'ils restent pacifiques mais cela ne va pas durer très longtemps. Les Deltans finissent par envahir Orohéna en 1540 et réduisent en esclavage les Tongas qui se révoltent immédiatement en subissant de lourdes pertes.

Vers 1623, les Deltans se font repousser par les Celtes qui envahissent à leur tour la région. Ils se sont appuyés sur les Tongas pour pouvoir venir à bout des Deltans. Malheureusement l'alliance entre les Celtes et les Tongas ne va pas durer car les Celtes les réduisent en esclavage et ne les considèrent pas comme des citoyens à part entière. Les Aldéricains vont faire de même quand ils décideront de repousser les Celtes de l'île.

Il faudra attendre les années 1870 et l'abolition de l'esclavage pour que les Tongas ne soient plus considérés comme des sauvages. Dans les faits, ils n'auront toujours pas le droit de vote, ni même les libertés individuelles accordées aux aldéricains blancs. Dans les années 30, les Tongas soutiennent l'Armée Populaire Révolutionnaire d'Alexandre Kalpui et rentrent dans la République Populaire de Mapete dés 1939.

Au rétablissement de la monarchie en 1974, les Tongas soutiennent l'idée d'une monarchie dynastique mais espèrent de nouvelles libertés et avancées sociales. Il faudra attendre la seconde révolution des tribus en 1991 pour pouvoir obtenir ces droits et ces libertés. Depuis les Tongas sont de fidèles lieutenants des idées progressistes monarchiques et se sont toujours opposés aux Royalistes-Conservateurs. En 2018, les Royalistes de Gauche accédent au pouvoir et les Tongas font part de leur grand soutien à Onaku Kawazulu, l'actuel roi-guerrier.

Ethnographie

Les femmes tongas à la préparation du repas par Eduardo Gonzales , 1689, Muséum d'Histoire Naturelle de Cruz Castillo, Aldérico.


Du point de vue ethnographique, les Tongas ont la peau métissée issus des différentes invasions d'une part et de leur lieu d'origine d'autre part. Ils sont dotés de cheveux lisses, bruns, de tailles conséquente ( entre 1M80 et 1M90) et sont généralement comparables aux Aldereks sans toutefois appartenir de manière claire à ce groupe ethnique. Malgré tout, il y a de très fortes ressemblances et de très fortes probabilités qu'ils en fassent partie, certains historiens et ethnographes considérent que les Tongas sont à l'origine une tribus Aldereks victime d'un changement climatique mais cette théorie n'a pas encore fait ses preuves.

Cette ressemblance se fait ressentir également dans la langue où il existe de trés fortes similitudes entre le Tonga et l'Alderek (ancien). Aujourd'hui, les Tongas sont considérés comme un peuple Aldereks d'origine au même titre que les Hawaï, les Mapete ou encore les Kiribatis.

Culture, folklore, traditions

Les femmes guerrières

Les femmes guerrières sont une des particularités des Tongas qui , faute d'hommes, ont été obligé de faire combattre des femmes lorsque les Papus les ont envahis au Moyen âge. Depuis cette tradition est restée, les femmes guerrières protègent les enfants des mauvais esprits, lutte contre l'invasion de n'importe quelle autre tribu et font des arts de la guerre leur spécialité. Elles sont entraînées au même titre que les hommes et peuvent parfois combattre avec un homme ou contre un homme.

Les habits de guerre de femme, les armes qu'elles utilisaient sont nombreux dans les musées.

C'est aussi un moyen de montrer que la société tonga est très égalitaire si ce n'est la plus égalitaire de tout le Royaume de Mapete.

Les danses mythiques

Autre particularité qui fait partie intégrante du folklore et de la culture tonga: la danse mythique en l'honneur des dieux. La danse est déjà répandue à travers tout le Royaume pour honorer les dieux et les Ancêtres mais les Tongas considérent que la danse est une forme de prière et qu'elle doit être adopté par tous comme tel.

On retrouve de nombreux danseurs et danseuses tongas le jour des célébrations religieuses ( mariages, enterrement, baptême..), il arrive parfois que ce soit toute une ville qui se mette à danser pour honorer les dieux notamment lors du nouvel an océaniste.

Ces danses sont généralement sans paroles mais il arrive parfois que les chants mythiques se fassent en même temps, témoignage de l'invasion Papus.

La Fête des fleurs

Une tradition s'est installée depuis le 16ème siècle dans l'île d'Orohéna. Il s'agit de la Fête des Fleurs. Les fleurs sont considérés comme des représentations divines et elles doivent faire l'objet d'une attention toute particulière de la graine jusqu'aux grands arbres de plusieurs mètres de haut. Plus la plante sera bien entretenues, plus la faveur des dieux sera grande. Chaque année, il y a une fête des fleurs au début de l'été tropical ( janvier, février) qui est considéré comme une bénédiction lors de la floraison. Les Tongas cueillent donc ces plantes pour manger, s'habiller ou décorer leur maison. Plus les gens rivalisent de beauté avec les fleurs, ou ornent leur maison avec des fleurs, plus la faveur des dieux est grande.

Il arrive parfois que les rues soient complètement colorées de fleurs diverses. L'orchidée ou l'hibiscus sont considérées comme les fleurs suprêmes et sont donc largement représentés lors de cette fête.

Inventions

  • Concours de beauté: Contrairement à ce que l'on pense, ce ne sont pas les Mapete qui ont inventé le concept de concours de beauté mais bien les Tongas. A la suite de l'invasion des Mapete , les Tongas ont réussi à importer cette tradition et cette culture de la beauté à l'ensemble du royaume mapétien. Il n'est donc pas rare, encore aujourd'hui, de voir énormément de tongas dans les concours de beauté.

Tongas célebres

Article Connexe



Drapeau Mapete.png   Portail de Mapete         Logo géographie.png   Portail de la Géographie