Ogiler

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Ogiler
Ogiler Logo.png
Logo d'Ogiler
Création 1853
Fondateurs Marc-Théodore PiedCastor
Forme juridique Société anonyme
Slogan « Ogiler, on en boit été comme hiver »
Siège social Ogimont
Duché Cantii Blason.png Cantii
Drapeau Vasel.png Vasel
Direction Martin Vandewalle
Actionnaires Groupe Vandewalle
Activité Brasserie
Société mère Groupe Vandewalle
Effectif 32 435
Chiffre d’affaires 19,2 Mrd ς

Ogiler est un groupe brassicole d’origine vaseloise fondé en 1853 par Marc-Théodore PiedCastor et racheté en 1966 par le Groupe Vandewalle. Elle tire son nom de la ville d'Ogimont, dans le banlieue nord-est de Maris Cantii, où la brasserie PiedCastor s'est installée au milieu à sa création.

Ogiler est le premier brasseur au Vasel avec 40 % de part de marché ; plus d'une bière sur trois consommée au Vasel est produite par la brasserie d'Ogimont.

Les principales bières de la compagnie sont la Beavforth 43, la Floreffe et la Ogiler. L'entreprise emploie un peu plus de 32 000 personnes à travers le monde.

Histoire

Publicité Ogiler présente sur le célèbre Kinchō Square de Seackland.

C’est en 1853 que Marc-Théodore PiedCastor se lance dans le brassage de bières dans une brasserie située à Ogimont au nord-est de Maris Cantii. L'entreprise prend le nom de brasserie PiedCastor. La marque Ogiler s’exporte à l’étranger dès 1929, la brasserie vaseloise se dote de lignes d’embouteillage, et agrandis les unités de production, afin d’assurer la qualité et la pérennité des exportations continentales.

Cette petite brasserie ne va cesser de s'accroître pour arriver à produire 2 750 000 hl de bière par an et occuper 3 800 personnes en 1960, la brasserie brasse alors 3 bières (Ogiler, 3 Vallées et Petite Choule).

Les ambitions d’expansions internationale de la brasserie rencontrent la volonté du Groupe Vandewalle à se lancer dans l'industrie brassicole aboutissant à un rachat de la brasserie en 1966. Une politique de rachat est alors mise en place afin d'étendre mondialement et durablement la marque.

L'union lance le début d'une nouvelle ère dans la stratégie marketing de l'entreprise qui adopte la couleur rouge et le taureau faisant le chemin inverse de bon nombre de concurrents quittant un rouge exprimant le danger dans le domaine alimentaire pour des couleurs symbolisant plus de sécurité. La stratégie est payante, les consommateurs, attirés la couleur rouge des bouteilles et la puissance du taureau présent sur le logo, propulsent le brasseur en tant que leader du marché vaseloise en terme de litres de bières vendus au début des années 1970. Le rachat en 1968 de la license Floreffe et en 1969 de la Brasserie du Castor y contribueront aussi fortement.

Ogiler possède en 1982 quelques 120 marques de bières et cidres avant d'en compté plus de 250 en 2000.

Les marques du groupe Ogiler

  • Abbaye de Floreffe
    • Floreffe Brune (6,5°)
    • Floreffe Triple (8,5°)
    • Floreffe Vieille Cuvée (8,2°)
    • Floreffe Blonde (6,6°)
    • Floreffe Radieuse (8,2°)
    • Floreffe Rituel 9° (9°)
    • Floreffe de Noël (6,6°)
    • Floreffe Ruby (5°)
    • Floreffe Printemps (6,6°)
    • Floreffe Nectar (5,5°)
    • Floreffe Royale (7,5°)
    • Floreffe Royale Whitbread Golding (7,5°)
    • Floreffe Royale Mapuche (7,5°)
    • Floreffe Royale Cascade IPA (7,5°)
    • Floreffe Royale Mount Hood (7,5°)
    • Floreffe des vignes (5°)
    • Floreffe Royale Crystal (7,5°)
    • Floreffe Royale Ella (7,5°)
    • Floreffe Caractère (9°)
    • Floreffe Ambrée (6,6°)
    • Floreffe d'Été (5,2°)
  • Abbaye du Maye
    • Grain d'avoine (8°)
    • Grain d'avoine Blanche (5,5°)
    • Grain d'avoine Triple (8,5°)
  • Alken
    • Jumet Blonde (7°)
    • Jumet Brune (7°)
    • Jumet Spéciale (9°)
    • Hache (8,5°)
    • Saint-Sixte Bleue (9°)
    • Saint-Sixte Blanche (8°)
    • Saint-Sixte Rouge (7°)
    • Saint-Sixte Dorée (4,8°)
    • Saint-Sixte Grande Réserve (9°)
    • Saint-Sixte Cinq Cents (8°)
    • Saint-Sixte Première (7°)
  • Brasserie artisanale Moulins de Pecq
    • Moulins de Pecq blonde (6,2°)
    • Moulins de Pecq IPA (5,5°)
    • Moulins de Pecq ambrée (6,6°)
    • Moulins de Pecq blanche (5°)
    • Moulins de Pecq triple (8°)
    • Moulins de Pecq bière de Noël (7°)
  • Brasserie du Castor
    • Beavforth 43 Blonde (5,8°)
    • Beavforth 43 Brune (6,5°)
    • Beavforth 43 Ambrée (6°)
    • Beavforth 43 3 Malts (6,9°)
    • Beavforth 43 Radler (2,5°)
    • Beavforth 43 de Printemps (5,8°)
    • Alost Blond (6,7°)
    • Alost Dubbel (6,8°)
    • Alost Tripel (9°)
    • Alost Patersvat (6,8°)
    • Alost Noël (9°)
  • Brasserie du Singe Fou
    • 21st Century Granivore (5,1%)
    • Arctic Papayou (5%)
    • Hop Shot (5,1%)
    • Monkey Starter (3,8%)
    • Scylla (5%)
    • Smoking Chihuahua (5,8%)
    • Taz (5,1%)
    • Tropical Storm (6,8%)
    • Yoga Fire (2,9%)
  • Brasserie Van Daele
    • Ch'ma Blonde (6,4°)
    • Ch'ma Blanche (4,5°)
    • Ch'ma Brune (6,4°)
    • Ch'ma Ambrée (5,9°)
    • Ch'ma Triple (8,3°)
    • Grisou (5°)
  • Buggenhout
    • Carmes Triple (8,4°)
    • Hoorn (8,4°)
    • Seud (11,5°)
  • Grande brasserie des enfants de Gayant
    • La Bière du Démon (15°)
    • La Chabròl (7,2°)
    • La Chabròl ambrée (7,2°)
    • La Chabròl de printemps (6,8°)
    • La Chabròl de Noël (7,2°)
    • La géante (13°)
  • Opwijk
    • Opwijk Blond (6,7°)
    • Opwijk Dubbel (6,5°)
    • Opwijk Tripel (9°)
    • Opwijk Optimo Bruno (10°)
    • Opwijk Goud 8°Dorée (8°)
    • Opwijk Hiver (6,5°)
    • Opwijk Blanche d'Été (6°)
    • Opwijk Printemps (6°)
    • Opwijk Roussa (6,2°)
  • Ogiler
    • 3 Vallées Blonde (8,5°)
    • 3 Vallées Grand Réserve Triple (9,5°)
    • Ogiler (5,2°)
    • Ogiler 0,0 % (0°)
    • Pure Blonde by Ogiler (3,1°)
    • Ogiler Blue (3,3°)
    • Ogiler Blue Lemon & Lime (3,3°)
    • Ogiler Tauro (8,3°)
    • Petite Choule Blonde (7,5°)
    • Petite Choule Brune (7,5°)
    • Petite Choule Ambrée (8°)
    • Petite Choule Framboise (6°)
    • Petite Choule de Noël (5°)
    • Petite Choule Pêche (5°)
  • Ploegsteert
    • Ploegsteert Blonde (6,6°)
    • Ploegsteert Brune (5,4°)
    • Ploegsteert Triple (9°)
    • Ploegsteert Ambrée (5,6°)
    • Ploegsteert Rouge (8,7°)

Beavforth 43

« Beavforth 43 » : Blonde

La Beavforth 43 est une bière vaseloise blonde de fermentation haute originaire de Maris Cantii.

En 1921, trois brasseurs marisous, décident de s'associer afin de fondé la « brasserie du Castor », du nom du Castor de Vasel. La bière est à fermentation basse et se vend en bouteilles de 33 cl ainsi qu'en fûts.

En 1937, l'un des brasseurs assemble deux malts d'orge et utilise la fermentation haute, avec une levure polarienne, pour créer sa bière. Il la nomme « Beavforth 43 », « Beav » pour « Beaver », « forte » car elle contient beaucoup de malt, le tout celte-teutonisé avec un « h ». Le « 43 » fait référence aux 43 kg d'orge par hectolitre et au 43e régiment d'infanterie de Maris Cantii. La bouteille subit également un nouveau design qui existe encore de nos jours.

Elle est rachetée par le Groupe Vandewalle en 1969.

  • Ingrédients : malt, maïs, eau, houblon, levure
  • Titre d'alcool : 5,8 % (de 5,8 % à 6,9 % d'après les variétés)
  • fermentation : haute
  • Le slogan de 'Beavforth 43 est « Reprenons goût à l'authenticité ».

La Beavforth 43 est commercialisé sous 6 dénominations :

  • la « Beavforth 43 Blonde » à 5,8 % de degré d'alcool
  • la « Beavforth 43 Brune » à 6,5 % de degré d'alcool
  • la « Beavforth 43 Ambrée » à 6 % de degré d'alcool
  • la « Beavforth 43 3 Malts » à 6,9 % de degré d'alcool
  • la « Beavforth 43 Radler » à 2,5 % de degré d'alcool
  • la « Beavforth 43 de Printemps » à 5,8 % de degré d'alcool

Floreffe

« Floreffe » : Vieille Cuvée

La Floreffe est l'une des bières vaseloises les plus anciennes encore en vente, créée en 1240 par des moines de l'abbaye de Floreffe dans le Duché de Cantii.

Dans l’impossibilité de vérifier si l’eau de source était saine, les moines trouvaient dans la fabrication de bière un moyen précieux d'échapper aux épidémies (grâce au processus assainissant de la fermentation) et rapidement on transféra le moulin et sa brasserie dans l'enceinte même de l'abbaye.

Suite à la destruction de la brasserie durant un incendie en 1715, la production de bière s'arrêta.

Ce n'est qu’en 1952, alors que l'abbaye est en grande difficulté financière, que les moines décident de faire revivre la tradition brassicole de l’abbaye de Floreffe en respectant les procédés d’autrefois. Ainsi en 1952, une Floreffe Brune est à nouveau brassée et rencontre immédiatement un vif succès. Alors que les bières de Floreffe comptent déjà leurs 4 variétés avec chacune leur caractère bien précis, d’importants investissements sont nécessaires à la brasserie de l'abbaye pour pouvoir répondre à la demande croissante des consommateurs. C'est ainsi qu'en 1968 les droits de licence pour produire la bière de Floreffe sont obtenus par Ogiler.

  • Ingrédients : malt, maïs, eau, houblon, levure
  • Titre d'alcool : 6,5 % (de 5 % à 9 % d'après les variétés)
  • fermentation : haute
  • Le slogan de 'Floreffe est « Autant de saveurs que de siècle ».

On distingue :

  • la « Floreffe Brune » (6,5 %), produite depuis 1952 ;
  • la « Floreffe Triple » (8,5 %), produite depuis 1954;
  • la « Floreffe Vieille Cuvée » (8,2 %), produite depuis 1956;
  • la « Floreffe Blonde » (6,6 %), produite depuis 1967;
  • la « Floreffe Radieuse » (8,2 %), produite depuis 1973;
  • la « Floreffe Rituel 9° » (9 %), produite depuis 2006;
  • la « Floreffe de Noël » (6,6 %), produite depuis 2008;
  • la « Floreffe Ruby » (5 %), produite depuis 2011;
  • la « Floreffe Printemps » (6,6 %), produite depuis 2011;
  • la « Floreffe Nectar » (au miel) (5,5 %), produite depuis 2012;
  • la « Floreffe Royale » (7,5 %), produite depuis 2012;
  • La « Floreffe Royale Whitbread Golding » (7,5 %), produite depuis 2015;
  • La « Floreffe Royale Mapuche » (7,5 %), produite depuis 2015;
  • La « Floreffe Royale Cascade IPA » (7,5 %), produite depuis 2015;
  • La « Floreffe Royale Mount Hood » (7,5 %), produite depuis 2015;
  • la « Floreffe des vignes » (5 %) produite depuis 2015;
  • La « Floreffe Royale Crystal » (7,5 %), produite depuis 2016;
  • La « Floreffe Royale Ella » (7,5 %), produite depuis 2017 en quantité limitée;
  • La « Floreffe Caractère » (9 %), produite depuis 2017 en quantité limitée (50 000 exemplaires, une seule fois);
  • La « Floreffe Ambrée » (6,6 %), produite depuis 2018;
  • La « Floreffe d'Été » (5,2 %), produite depuis 2018 en quantité limitée une fois.

Ogiler

« Ogiler » : alcool 5,2 %.

L'Ogiler est une bière vaseloise blonde de fermentation basse de type pils.

Elle est lancée en 1966 sous le nom de Ogilier 5 (car elle titrait et comprenait cinq ingrédients). Elle est devenue le numéro un du marché des pils et des bières au Vasel. Le nom Ogiler 5 a été abandonné pour l'appellation actuelle.

Cette bière s'est positionnée dans ses premières années comme une bière d'hommes de par ses campagnes de publicité (Les hommes savent pourquoi) puis des campagnes plus féminines ont été éditées.

  • Ingrédients : malt, maïs, eau, houblon, levure
  • Titre d'alcool : 5,2 % (de 0,0 % à 5,2 % d'après les variétés)
  • Température idéale de service : 3 °C
  • fermentation : basse
  • t° de fermentation : 4 °C à 12 °C
  • Le slogan d'Ogiler est « Ogiler, on en boit été comme hiver ».

Elle connait maintenant plusieurs déclinaisons:

  • La « Ogiler » à 5,2 % de degré d'alcool
  • La « Ogiler 0,0 % » à 0 % de degré d'alcool
  • La « Pure Blonde by Ogiler » à 3,1 % de degré d'alcool
  • La « Ogiler Blue » à 3,3 % de degré d'alcool
  • La « Ogiler Blue Lemon & Lime » à 3,3 % de degré d'alcool
  • La « Ogiler Tauro » à 8,3 % de degré d'alcool
Drapeau Vasel.png   Portail du Vasel         Logo économie.png   Portail de l'Économie