Océania Rail

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Icone-boite.png   Cet article est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant. Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé quand l'article comporte assez de renseignements encyclopédiques.


Océania Rail
LogoOceaniaRail.png
Forme juridique Société anonyme
Sigle OR
Action BIM36 : OR
Siège social Silith, Mégalipoli
DrapeauMandelsy.jpg Mandelsy, Drapeaux république de Crosovie.png Crosovie
Actionnaires Municipalité de Mégalipoli : 25,3%
État crosovite : 25,2%
Autres : 49,5%
Activité Industrie ferroviaire
Produits Solutions pour les opérateurs et/ou propriétaires de matériel roulant et d'infrastructures ferroviaires
Lien sur le site GC
Lien sur le forum

Océania Rail est une entreprise de l'industrie ferroviaire créé en 1977 à Silith en République de Crosovie (Communauté autonome de Mandelsy). Elle devient en 2007 filiale du groupe ONP avant de redevenir indépendante en 2014. En 2021 elle se fait racheté par un consortium public-privé deltan et devient donc une entreprise mandelno-deltane. Elle est coté au BIM36.

Historique

Matériel ferroviaire interurbain

Matériel léger

Matériel lourd

TSV - Train Super Véloce

Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
OR-TSV-5.1 7 caisses
(M1 - R1 à R4 + M2)
UM3 Depuis 1988 DrapeauMandelsy.jpg 20 rames[1] ?? 225 places 300km/h
Or-TSV-5.1.png
OR-TSV-5.2 7 caisses
(M1 - R1 à R5 + M2)
UM2 320km/h
OR-TSV-7.1 9 caisses
(M1 - R1 à R7 + M2)
UM2 280km/h
Or-TSV-7-1.png
OR-TSV-7.2 9 caisses
(M1 - R1 à R7 + M2)
UM2 320km/h
OR-TSV-9.1 11 caisses
(M1 - R1 à R9 + M2)
UM2 300km/h
OR-TSV-9.2 11 caisses
(M1 - R1 à R9 + M2)
UM2 300km/h
OR-TSV-9.3 11 caisses
(M1 - R1 à R9 + M2)
UM2 310km/h
OR-TSV-9.4 11 caisses
(M1 - R1 à R9 + M2)
UM2 320km/h
OR-TSV-9.4-NG 11 caisses
(M1 - R1 à R9 + M2)
UM2 350km/h
OR-TSV-11.1 13 caisses
(M1 - R1 à R11 + M2)
/ 300km/h
OR-TSV-17.1 19 caisses
(M1 - R1 à R15 + M2)
UM2 Depuis 2012 DrapeauMandelsy.jpg 77 rames[2] 320km/h

Automotrices

  • OR-A202 : opèrent depuis 2010-2011 sur la ligne Menvic-Arcane.

Locomotives

  • OR-L5-105 : ont opéré sur la ligne Menvic-Arcane en Sylvania de 1987 à 2011

Wagon voyageur

  • OR-V233 appelés aussi wagon voyageur Koralle : ont été utilisés sur la ligne Menvic-Arcane avec les locomotives OR-L5-105

Wagon de marchandise

Matériel ferroviaire urbain

Tramway

Océania Rail développe dès 1977 une première génération de tramway modulables. C'est la naissance de la gamme Utadis qui est améliorée au fil du temps au travers de sept générations de matériel roulant. Ceux-ci sont présents dans les réseaux urbains des cinq continent et en particulier en Océania et en Aurinéa.

Génération 1xx

La première génération de tramways d'Océania Rail était initialement nommée "Tramway Océanien Modulable" (TOM[3]). Ces tramways se différencie de ceux des autres constructeurs de par les options de personnalisation possibles sur une base commune. Cela permet à Océania Rail à la fois de faire des économies sur les différentes phases d'ingénierie tout en proposant des véhicules personnalisés pour chaque réseau.

Outre cette modularité, la série 128 rencontre un assez grand succès car elle réussit à combiner grande capacité et échanges efficaces avec ses cinq porte. Cependant, la faible vitesse de pointe pousse certains réseaux moins urbains à se détourner rapidement de cette première génération.

En 1985, alors que les réflexions sur une nouvelle générations sont amorcées, Océania Rail rebaptise les Tom sous le nom de marque Utadis. La dernière rame de la gamme 1xx est retirée de la circulation en 2017 à Silith après 35 ans de service (rame construite en 1982). La durée de vie de ces rames n'ayant pas pu être prolongée à cause de graves problème apparaissant sur leur structure généralement au bout d'une trentaine d'années de service.

Aujourd'hui, plusieurs exemplaires sont conservés dans différents musées à travers le monde. Le musée ferroviaire de Silith (MuFSi) conserve deux exemplaires de chacune des trois séries de cette première génération.

Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 115 1 éléments
15 mètres
Oui (UM2) 1977 DrapeauMandelsy.jpg Theide (35 (r)) ~ environ 150 100 passagers 45km/h
Utadis 115.png
Utadis 122 2 éléments
22 mètres
Oui (UM2) 1978 DrapeauMandelsy.jpg Silith (20 (r)) ~ environ 115 145 passagers 45km/h
Utadis 122.png
Utadis 128 3 éléments
28 mètres
Non 1979 DrapeauMandelsy.jpg Silith (15 (r)) ~ environ 400 195 passagers 45km/h
Utadis 128.png

r: rames réformées

Génération 2xx

La deuxième génération d'Utadis apparaît en 1988 et vient compléter la gamme de première génération avec deux nouveaux types de rames : une de 22 mètres et une de 52 mètres. Diverses améliorations sont également portés sur la motorisation des rames, les systèmes de freinage et la structure des rames.

Cette série est celle qui a été le moins produite. On dénombre seulement 66 rames de série 2xx de produites. Les rames souffrent en effet d'importants problèmes d'insertion dans les courbes et d'un poids accru du fait de la présence de boggies supplémentaires par rapport à la génération précédente. Ces éléments ont engendré une usure prématurée des voies accroissant les coûts de maintenance des infrastructures. En outre, comme pour la génération 1xx, la vitesse de pointe reste très limitée et est particulièrement handicapante par rapport aux concurrents qui proposent tous des tramways allant au minimum jusqu'à 60km/h. Les capacités d'échanges sont également moindres qu'avec les rames de la génération 1xx : les portes sont légèrement moins larges. Enfin, la série 252, souffre d'une longueur trop importante pour l'époque. Les réseaux étaient plutôt à la recherche de rames de taille intermédiaire. En effet, le couplage de rames plus courtes offre davantage de souplesse d'exploitation.

Seule la ville de Theide exploite toujours un Utadis 222[4] en renfort sur son réseau. Sa révocation est prévue en 2023 une fois les rames de la série 8xx réceptionnées. Plusieurs exemplaires sont conservés dans différents musées à travers le monde. Le musée ferroviaire de Silith (MuFSi) conserve un exemplaire de chacune des deux séries de cette deuxième génération. La rame U-222-50 officiait sur le réseau theidois tandis que la rame U-252-03 officiant sur le réseau interurbain de Larçay.

Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 222 2 éléments
22 mètres
Oui (UM2) 1988 DrapeauMandelsy.jpg Theide (1 - 5 (r)) 52 rames 98 passagers 45 km/h
Utadis 222.png
Utadis 252 5 éléments
52 mètres
Non 1988 DrapeauMandelsy.jpg Larçay (7 (r)) 14 rames 274 passagers 45 km/h
Utadis 252.png

r: rames réformées

Génération 3xx

La troisième génération d'Utadis apparaît en 1997 soit près de 10 ans après la deuxième et 20 ans après la première. Du fait de l'échec de la deuxième génération, Océania Rail se doit de concevoir un matériel très qualitatif. L'entreprise propose ainsi trois séries de tramway de 30, 40 et 51 mètres. Les défauts des deux premières générations sont corrigées : le nombre de boggies est restreint et ils sont adaptés pour bien s'insérer dans les courbes à des vitesses assez importantes. La vitesse maximale est relevée à 60 km/h ce qui fait rentrer les Utadis dans les standards internationaux. Les options de personnalisation sont décuplées avec outre l'aménagement intérieur la possibilité de modifier la forme du nez des rames. Les rames sont à plancher bas-intégral et la largeur des portes est augmentée pour faciliter les échanges en station.

Les premières rames sont livrées en novembre 1997. La génération 3xx passe le cap des 1000 rames en service au 3 octobre 2000. La production totale (des rames 330, 340 et 351) est de 1740 rames. 80% sont toujours en service régulier (d'autres servent uniquement de soutien sur certains réseaux).

La génération 3xx se distingue également par des rames dédiées au transport de marchandises. Beaucoup plus confidentielles que les rames voyageurs, ces rames ont surtout été vendues sur le marché mandelsien. Leur production s'est poursuivie jusqu'en 2021, date à laquelle une nouvelle génération de rames fret apparaît (rames 8C2, 8C4, 8C6 et 8C8). Pour ce matériel, la capacité est de 7,5 tonnes pour les voitures extrêmes et de 15 tonnes pour les voitures intermédiaires.

Le musée ferroviaire de Silith (MuFSi) conserve deux exemplaires de chacune des six séries de cette troisième génération.


Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 330 3 éléments
30 mètres
Oui (UM2) 1997 DrapeauMandelsy.jpgTheide (10) 520 rames 172 passagers 60 km/h
Utadis 330.png
Utadis 340 4 éléments
40.5 mètres
Oui (UM2) 1997 DrapeauMandelsy.jpgTheide (50)
DrapeauMandelsy.jpgSilith (27)
DrapeauMandelsy.jpgPunta de Mazaltàn (15)
1040 rames 210 passagers 60 km/h
Utadis 340.png
Utadis 351 5 éléments
51 mètres
Oui (UM2) 1997 DrapeauMandelsy.jpgTheide (12) 180 rames 252 passagers 60 km/h
Utadis 351.png
Utadis 3C2 (C) 2 éléments
20.5 mètres
Non 1998 DrapeauMandelsy.jpgTheide (4) 25 rames 15 tonnes 45 km/h
Utadis 3C2.png
Utadis 3C4 (C) 4 éléments
40.5 mètres
Non 1998 DrapeauMandelsy.jpgTheide (8) 32 rames 45 tonnes 45 km/h
Utadis 3C4.png
Utadis 3C6 (C) 6 éléments
60.5 mètres
Non 1998 DrapeauMandelsy.jpgTheide (5) 17 rames 60 tonnes 45 km/h
Utadis 3C6.png

r: rames réformées (C) : tramway cargo destiné au transport de marchandises

Génération 4xx

La quatrième génération a été conçue pour le réseau de la ville d'Otopos dans le district de Mégalipoli dans la Province du Delta. Les tramways se caractérisent par un très faible porte-à-faux avant et des modules extrêmes d'assez faible longueur. Cela permet aux tramways de s'insérer dans les courbes serrées de la ville. Ces rames sont également adaptées aux voies métriques d'Otopos. La motorisation est également améliorée par rapport à la génération 3xx ce qui permet aux rames d'atteindre une vitesse de pointe de 70km/h sur les tronçons moins urbains. Le reste de chaque rames est basé sur la génération 3xx.

Aucun exemplaire de ces rames n'est conservé dans un musée. En revanche une convention a été signée par le musée ferroviaire de Silith (MuFSi) avec la ville d'Otopos pour y envoyer la première rame destinée à être réformée. Cette réforme devrait être effective en 2031.


Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 433 5 éléments
33 mètres
Oui (UM2) 2001 1550263296-rfgc-drapeau-delta.jpg Otopos (65) 65 139 passagers 70km/h
Utadis 433.png

Génération 5xx

La génération 5xx a été spécifiquement conçue pour la ligne de tramway de la ville de Lincoln Bay en Ancore. Les rames se basent sur celles de la génération 3xx avec quelques spécificités et améliorations. En premier lieu, et pour répondre aux contraintes de gabarits de la ligne ancérienne, les rames sont très étroites (2,05 mètres de large contre 2,40 à 2,65 pour les autres générations). Du fait de cette étroitesse, de nombreux équipement ont dû être déplacés. Cela explique d'ailleurs pourquoi les extrémités des rames 5xx sont surélevées (pas de plancher bas intégral à la différence des rames 3xx et 4xx). La motorisation est également adaptée pour franchir les parfois longues inter-stations de la ligne de Lincoln Bay. Diverses améliorations ont été apportées sur les composants sensibles et fortement sollicités (boggies et système de freinage). Ainsi, ces rames sont d'une grande fiabilité.

Le musée ferroviaire de Silith (MuFSi) conserve un exemplaire de cette série.

Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 545 5 éléments
45 mètres
Oui (UM2) 2004 Drapeau Ancore.png Lincoln Bay (67)
DrapeauMandelsy.jpg Silith (1)
68 231 passagers 70km/h
Utadis 545.png

Génération 6xx

Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 623 3 éléments
23 mètres
Oui (UM2) 2009 DrapeauMandelsy.jpg Silith (12)
Utadis 634 5 éléments
34 mètres
Oui (UM2) 2009 DrapeauMandelsy.jpg Silith (98)
Utadis 690 15 éléments
90 mètres
Non 2009 DrapeauMandelsy.jpg Silith (5)

r: rames réformées

Génération 7xx

La septième génération de tramway Utadis est développée à partir de 2010. Elle comprend un matériel entièrement modulable aussi bien dans le design que dans sa configuration (longueur, nombre de portes, aménagement intérieur).


Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 723 3 éléments
23 mètres
Oui (UM2) 2014 Empirecarnackiendrapeau.pngCarnack (10) [5]
Utadis 734 5 éléments
34 mètres
Oui (UM2) 2014 Empirecarnackiendrapeau.pngCarnack (10)
DrapeauMandelsy.jpg Theide (67)
Utadis 745 7 éléments
45 mètres
Oui (UM2) 2014 Empirecarnackiendrapeau.pngCarnack (10)
DrapeauMandelsy.jpg Theide (113)
Utadis 756 9 éléments
56 mètres
Oui (UM2) 2014 Empirecarnackiendrapeau.pngCarnack (20)
DrapeauMandelsy.jpg Valaxtine sur Choisille (77) [6]
Utadis 766 11 éléments
66 mètres
Oui (UM2) 2014 Empirecarnackiendrapeau.pngCarnack (20)
1550263296-rfgc-drapeau-delta.jpgMégalipoli (90) [7]
Utadis 777 13 éléments
77 mètres
Oui (UM2) 2014
Utadis 790 15 éléments
90 mètres
Non 2014

r: rames réformées

Génération 8xx

La huitième génération est annoncée pour 2022. Elle propose diverses amélioration du matériel à destination des voyageurs. Elle est ainsi dotée de capacités de freinage accrus et de boggies légèrement plus léger et s'insérant mieux en courbes. Les capacités de couplage des rames courtes sont également améliorée : là où dans les générations précédentes il n'était possible que de coupler les rames par deux, les véhicules les plus courts peuvent être couplés par 3, 4 voir 5. L'informatique embarqué et l'information voyageur sont également largement renouvelés par rapport à la septième génération. La conception des rames introduit plus de surfaces vitrés permettant une grande luminosité intérieur. Enfin, un recourt plus important à des matériaux recyclables est fait avec près de 99% des matériaux composant les rames pouvant être recyclés.

La huitième génération conforte les atouts des générations précédentes avec des possibilités de personnalisation des rames toujours plus grandes. Enfin, cette génération se distingue des précédentes par l'introduction de matériels non destinés aux voyageurs. Ces matériels, conçu à la demande des réseaux de Theide et de Silith sont très diversifiés. Ainsi, on y retrouve une mise à jour des tramway cargo construit avec la troisième génération d'Utadis (3C2, 3C4 et 3C6), des rames permettant de réaliser des travaux publics (grues notamment), des rames permettant l'entretien et le renouvellement des voies, et des rames dites bennes pouvant être utilisés pour le ramassage des déchets ou le transport de marchandises n'ayant pas besoin d'être couvertes. Avec cette génération, Océania Rail propose donc l'équivalent tramway de tous les types de trains de marchandise circulant sur le réseau ferré. C'est rames sont très proches du matériel ferroviaire dans la mesure où elles sont composées d'une ou deux têtes (locomotives) et de wagons. La composition peut donc être ajustée selon les besoins. Cette modularité possède néanmoins l'inconvénient d’alourdir les compositions de tramway cargo dans la mesure où chaque "wagon" est nécessairement équipé de deux boggies.

Rames pour voyageurs

Nom (code + surnom) Composition Couplage Mise en service En service / réformées Production totale Capacité Vitesse maximale Illustration
Utadis 825 3 éléments
25 mètres
Oui (UM5) 2022
Utadis 835 5 éléments
34 mètres
Oui (UM4) 2022
Utadis 845 7 éléments
45 mètres
Oui (UM3) 2022
Utadis 855 9 éléments
55 mètres
Oui (UM2) 2022
Utadis 865 11 éléments
65 mètres
Oui (UM2) 2022
Utadis 875 13 éléments
75 mètres
Oui (UM2) 2022

Matériel non voyageur

Nom (code + surnom) Composition Mise en service En service / réformées Production totale Fonction et capacité Illustration
Utadis 8CL 1 élément
9 mètres
2022 Locomotive : permet d'atteler d'un à 10 "wagons" (16 avec une locomotive à chaque extrémité)

Métro

Métro léger

  • OR-MLO-95 : métro léger (littéralement Métro Léger Océania version de 1995) exploité sur la ligne 11 du métro de Larçay

Métro à Grande Vitesse

Le métro à grande vitesse est un matériel roulant conçu et uniquement utilisé dans la ville de Mégalipoli dans la province du Delta. Ce matériel a la particularité d'avoir des capacités d'accélération et de freinage plus importantes que des rames de métro classiques. Leur poids, à longueur équivalente, est également minimisé grâce à l'usage de matériaux plus léger tel que l’aluminium.

10 séries différentes ont été livrées à la ville de Mégalipoli depuis 1991. Une onzième série est en cours de conception et devrait équiper les lignes J et K du MGV respectivement à l'horizon 2030 et 2035

  • OR-MGV91
  • OR-MGV94
  • OR-MGV95
  • OR-MGV97
  • OR-MGV98
  • OR-MGV01
  • OR-MGV15
  • OR-MGV16
  • OR-MGV17
  • OR-MGV18

Conception d'infrastructures

Exploitation

Depuis son entrée sur le marchée sylvanien avec Sylvanor, Océania Rail exploite de nombreux réseaux urbains, des lignes isolés ou des réseaux interurbains complets.

Localisation Type Nom commercial Depuis Nombre de lignes exploitées Nombre de passagers transportés (par an) Quantité de marchandises transportées (par an) Note
Drapeau Sylvania.png Sylvania Ligne ferroviaire classique Ligne Arcane-Menvic 1987 1 540 000 - Ligne exploitée par la filiale Sylvanor.
DrapeauMandelsy.jpg Larçay L11 M Larcay.png Réseau urbain Métro Léger de Larçay 1995 1 12,5 millions - Ligne exploitée en direct par Océania Rail. Le métro de Larçay est gratuit et Océania Rail se voit rétribué par la municipalité de Larçay chaque année via une dotation dont le montant est revu tous les 3 ans et demi.

Filiales

Filiales en Aurinéa

RATA

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Mégalipoli
Logo de la Régie Autonome des Transports d'Améniopoli

La Régie Autonome des Transports d'Améniopoli (ou RATA) est l'exploitant du réseau de transport urbain de la mégacité de Mégalipoli. En 1991, la municipalité de Mégalipoli recherche une entreprise pour mettre en service et exploiter le Métro à Grande Vitesse. Le marché est remporté par Océania Rail qui fournit en même temps le matériel roulant (qui équipe depuis toutes les lignes de ce réseau). Le service commercial débute le 31 août 1991. En 1999, dans un soucis d'uniformisation des réseaux, un nouvel appel d'offre est lancé pour l'exploitation à la fois du réseau MGV mais aussi du réseau classique de métro, des futurs tramway et du réseau de bus. De nouveau Océania Rail remporte le marché, lequel a été reconduit en 2007 et 2015. Le contrat d'exploitation arrivant à son termes en 2023, une nouvelle délégation de service public devrait être réalisée d'ici là.

Filiales en Aldesyl

Sylvanor

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Sylvania,Arcane,Menvic
La ligne Arcane-Menvic opérée par Sylvanor

Sylvanor est une filiale d'Océania Rail (contraction de Sylvania et des initiales de la compagnie) basée en Sylvania exploitante de la ligne Menvic-Arcane du réseau ferré sylvanais.

Océania Rail Sylvania, puis depuis 1987 Sylvanor, a été fondée en 1984 lorsque le gouvernement sylvanais a lancé la libéralisation de certaines de ses liaisons intercités. Océania Rail s'est positionné sur la liaison Menvic-Arcane, la liaison paraissant parmi les plus rentables proposées par le gouvernement sylvanais.

Le marché consistait en une rénovation complète de la ligne en échange d'une concession d'exploitation de 40 ans (soit jusqu'en 2024). Océania Rail décide de tout faire en interne. L'entreprise, via d'abord une antenne locale développe ainsi son expertise dans la construction et la rénovation d'infrastructures ferroviaires (compétences qui seront ensuite largement mises à profit un peu partout dans le monde Gécée). La rénovation est lancée en septembre 1984 et s'achève en janvier 1987. Le 1er février 1987, l'antenne d'Océania Rail devient Sylvanor et est chargée d'exploiter la ligne Menvic-Arcane. Le matériel ferroviaire est fournit par la maison-mère. Il s'agit d'abord de trains de voyageurs composés de deux locomotives OR-L5-105 et de 8 wagons de type Koralle. Le matériel est complètement renouvelé en 2010-2011 avec des automotrices OR-A202 en composition 8 voitures.

Sylvanor négocie actuellement avec le gouvernement sylvanais pour une extension de la concession pour une durée de 20 ans au prix d'une opération de l'électrification de la ligne.

Actionnariat

Début Mai 2021, la Mairie de Mégalipoli annonce [8]prendre des participations dans l'entreprise. Celles-ci s'élèvent à 25,3%. Cette opération n'est pas isolée puisqu'un consortium d'investisseurs deltan décide de monter au capital d'Océania Rail à hauteur de 50,5% (participation de la Mairie de Mégalipoli incluse). Les motivations de la plus grande ville de la province du Delta sont de maitriser au moins en partie l'entreprise qui fournit l'entièreté du matériel roulant des transports en commun du district de Mégalipoli.

Actionnaires en 2021 %
Mairie de Mégalipoli 25,3%
État crosovite 25,2%
Fond d'investissement autonome de Mégalipoli 23,9%
Océania News Paper 10,2%
Salariés 9,6%
Autres investisseurs crosovite ou dunvegan 4,0%
Autres investisseurs deltans 1,8%

Notes et références

Voir aussi

Références

  1. En service sur la ligne REI-V reliant Theide à Valaxtine sur Choisille
  2. En service sur la LGV Centre-Mandelsy reliant L'Aubrière sur Choisille à Elsonburg
  3. De là vient le surnom des rames "Tom-Tom" pour les Utadis 128 couplés.
  4. Cette rame est numérotée U-222-51 et compte parmi les dernières construites par Océania Rail.
  5. Bon de commande de la ville de Carnack du 25 Juin 2014, livré à partir de septembre 2014
  6. Commande du 5 février 2017, livrés à partir de décembre 2017
  7. Bon de commande de la ville de Mégalipoli (Biggest City à cette époque) du 08 Juillet 2014, livrés à partir de juillet 2015
  8. Annonce de la Mairie de Mégalipoli du 04/05/2021