Mont Kivala

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Mont Kivala
Mou'a Kivala (Mp)
Mont Kivala.jpg
Géographie
Altitude 1345 m
Massif Massif du Kivala
Administration
Pays Drapeau Mapete.png Royaume de Mapete,
Région Malapo
Ascension
Première 1885
Voie la plus facile GR1
Géologie
Âge 530.000 ans
Roches basalte
Type volcan rouge
Activité endormi
Dernière éruption 14 octobre 1987

Le Mont Kivala est un volcan isolé appartenant à la chaîne volcanique de la plaque tectonique des Cerbères.Il est un des rares à être émerger ce qui a formé l'île de Malapo et plus généralement les îles de l'archipel Tokelau. Il culmine à 1345 mètres ce qui fait de ce volcan le point culminant de l'ensemble de la Mer Médigécée.

Il est issus de la pression tectonique entre la plaque des Cerbères et la plaque de l'Aldesyl, il a été crée il y a 530.000 ans. Depuis, le volcan est toujours resté très actif bien qu'endormi depuis une trentaine d'année. Les éruption volcaniques successives, l'accumulation de roches volcaniques font que l'île de Malapo ne cesse de s'agrandir chaque année.

Le volcan s'est constitué autour d'un massif appelé tout simplement le massif du mont Kivala. On retrouve le cratère principal du volcan comme de mini-cratères où la lave peut sortir selon les éruptions.

Le Mont Kivala est surveillé par l'Observatoire du Mont Kivala et le Centre de Sismologie et de Volcanologie de Mapete.

Géologie

Le Mont Kivala est le point culminant du Royaume de Mapete, il est apparu il y a 530.000 ans et contribua avec d'autres volcans à la création de l'archipel Tokelau. La chaine volcanique marine de l'Aldésyl se surélevant à certains endroits a donné naissance à ces îles.

Le Mont Kivala est un volcan rouge et un volcan complexe composé principalement de roches métamorphiques volcaniques comme le basalte, picro-basalte, trachy-basalte.

Ces éruptions sont régulières à l'échelle géologique, la dernière en date est de 1987 et elle fut particulièrement meurtrière avec 134 morts. Les nuées toxiques et les coulées de lave sans compter les retombées de cendres ont causé d'importants dégâts dans l'ensemble de l'île.A l'époque, peu de préventions autour de la catastrophe ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

Tourisme

Lors des ascensions, la principale route de randonnée (GR1) est tracée de telles sorte afin d'éviter les zones à risque, il est toutefois possible de venir voir ce qui se passe au sein du cratère quand le temps et les conditions le permettent et en présence de spécialistes.

La piste GR1 est très réglementée pour éviter toute pollution du site ( déchets des touristes) et pour éviter tout risque d'accidents.

La piste GR1 commence à Mapete où il faut franchir les premiers contreforts du massif du mont Kivala en direction du nord ouest. Ensuite, la Forêt du Mont Kivala permet de grimper le volcan tout en profitant de la végétation luxuriantes implantée ici. Arrivé à 1000 mètres d'altitude, la jungle laisse la place à de grandes praries utilisées pour l'élevage bovins, on peut visiter quelques fermes qui font office d'auberge ou de refuges

A partir de 1200 mètres d'altitude, les randonneurs doivent franchir les pentes escarpées et les cirques tout autour du volcan avant de franchir définitivement le sommet.

Environnement

Du point de vue environnemmental, le Mont Kivala regorge de faunes et de flores très divers. Dans les cirques ou les gouffres, on retrouves des espèces cavernicoles comme les chauves souris. Le Mont Kivala a une population d'especes de chauve souris parmis les plus importantes du monde GC. On compte une dizaine d’espèces de la pipistrelle au célèbre vampire. Les reptiles et amphibiens se sentent également à l'aise dans ces lieux, il existe quelques nids de sauriens comme les serpents (dont 3 espèces venimeuses) sans oublier les rainettes et les geckos qui ont élu domicile dans la jungle du mont Kivala.

Concernant les plantes, elles profitent de l'humidité constante, des riches sédiments provoqués par les roches volcaniques et de la relative chaleur atmosphériques comme des sols qui permettent à plusieurs espèces de fougères de prospérer, ou encore de graminées tropicaux dans les hauteurs. La jungle du Mont Kivala s'est créées à partir de ces conditions la.

La faune et la flore possèdent également des particularités liés à la condition insulaire. Malapo est une des îles qui contient le plus d’espèces faunistiques et floristiques endémiques, c'est à dire qui ne se retrouvent pas ailleurs. D'autres espèces comme le dodo étaient endémiques et ont disparu à l'arrivée des colons.

Depuis 2015, le Mont Kivala et ses alentours sont devenus un parc national gérés par des populations Hawai et Mapete et sous gestion fédérale par l'intermédiaire du Ministère du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire.

Logo géographie.png   Portail de la Géographie         Drapeau Mapete.png   Portail de Mapete