Mégalipoli

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Mégalipoli
Drapeau
Logo de la ville de Mégalipoli.
Administration
Pays Drapeau RFGC.png République Fédérale de Génération City
Province Province du Delta
District Mégalipoli
Intercommunalité Mégalipoli Métropole
Maire Aliciane de Flork
Mandat 2020-2025
Code postal MGP0001 à MGP0500
Code ville 17075
Démographie
Gentilé Mégalipoliens (nes)
Population
municipale
35 023 012 hab.
Densité 44643 hab./km²
Population
aire urbaine
40 124 365 hab.
Taux de chômage 5%
Géographie
Superficie 784,5 km²

Carte Delta vierge.png

Localisation de la ville
Mégalipoli
Mégalipoli sur la carte topographique de la province du Delta
Lien sur le site GC
Lien sur le forum

La ville de Mégalipoli est une ville du Nord-Ouest de la Province du Delta. Anciennement nommée Biggest City, la ville de Mégalipoli a été créée à la fin de la grande guerre gécéenne. Mégalipoli est l'une des plus grande ville du monde. Elle compte près de 35 Millions d'habitants intramuros et son agglomération dépasse les 40 Millions d'habitants. La ville de Mégalipoli est divisé en grand quartiers dont certains sont d'anciennes villes indépendantes progressivement intégrées à la ville de Mégalipoli. C'est notamment le cas de la ville de Moricon Valley (2 Million d'habitants) et de Bargeoes (230000 habitants). Mégalipoli fait parti de la Mégalopole d'Argos-Mégalipoli et son histoire est intimement liée à celle de la ville d'Argos.

Géographie

Localisation

Rose des vents Nopolinoes
Guitloes
Rose des vents
Manageoes
Bargeoes
N Chemilloes
Moricon Valley
O    Mégalipoli    E
S
Detorloes
Moricon Valley
Bargeoes

Histoire

Fondation de Mégalipoli

À l'issue de la grande guerre gécenne, des milliers de réfugiés, se concentrent sur l'île d'Améniopoli, une île du nord de la province du Delta. Les scientifiques estiment que près de 1,1 Millions de personnes se trouvaient sur cette île fin 1954.

Un conseil des principaux dirigeant du monde se réunit en RFGC et décide de la construction d'une Mégalopole au sud d'Argos ayant pour nom Biggest City. Celle-ci devant permettre de reloger la majeur partie de la population laissée à la rue par la guerre. Les différents états participant à cette conférence se sont accordés pour financer le projet.

Le projet qui porte le nom de "Biggest City" prévoit :

  • La fondation d'une cité sur l'île Améniopoli, une île situé dans l'embouchure du Managoes, grand fleuve du nord de la province du Delta
  • La création d'un réseau de transport hiérarchisé et performant comprenant 500km d'autoroutes, 300km de voies ferrées, 300km de métro, 100km de monorail.
  • La création de plusieurs centre décisionnels aujourd'hui connus sous l'appellation de Cité administrative de Mégalipoli et de Mégalipoli Business District.
  • La création d'un port dont l'ambition était de gérer tout l'approvisionnement en charbon de l'Aurinéa.
  • La construction d'un barrage sur le Managoes visant à l'approvisionnement en électricité de la ville.
  • Le persement de 80 kilomètres de canaux sur l'île d'Améniopoli.
  • La dénomination et la reconnaissance de la ville de Biggest City comme cité au statut particulier de la province du Delta.

Le 3 avril 1955, Jean-Fulgance Darosillay est nommé par le conseil pour diriger les travaux et organiser dès que les fondations de la ville seront bâtis un premier scrutin municipale.

Construction de la ville (1955-1970)

La construction de Mégalipoli commence au deuxième trimestre 1955. Les grands travaux tel que la construction du barrage ou le percement des canaux sont initiés à la fin de la même année. Le Château d'Améniopoli sert de centre le centre de pilotage de la construction de la ville. La construction de la ville s'appuie sur la main d’œuvre présente sur place mais aussi sur une main d’œuvre venue de toute l'Aurinéa.

Les premiers immeubles sont livrés dès septembre 1956 et ce grâce à l'application de nouveaux procédés rapides de construction repris depuis lors dans de nombreuses autres métropoles du monde GC. En mars 1959, 500 000 logements sont terminés. La population de l'île d'Améniopoli est alors estimée à 2,8 Million d'habitant, et seul 40% possède un logement.

En 1960, ont lieu les premières élections municipales de Mégalipoli. Alfonse Darosillay, fils de Jean-Fulgance Darosillay est élu Maire. Celui-ci, décide de porter tout ses efforts sur la construction de logements et porter à 500 000 le nombre de logements neufs construits par an. En 1962, environ 2 millions de logements sont terminés.

En 1963, une étude de l'OCGC qualifie Mégalipoli de plus grand bidonville du monde. En effet malgré le rythme très élevé de construction, celui-ci ne parvient pas à satisfaire la demande toujours plus importante du fait l'afflu massif de personnes sans domicile depuis tout l'Aurinéa. La population de Mégalipoli atteint 5,2 Millions d'habitants.

En 1965 la construction du barrage sur le Managoes se termine de même que la construction des canaux. La main d’œuvre ainsi libérée travail à l'édification d'autres infrastructures comme l'Université de Mégalipoli I ou encore les zones industrialo-portuaires. Alfonse Darosillay est réélu pour un second mandat qu'il axe sur la préparation du futur. Son projet vise alors à anticiper la fin de l'intense période de construction. En 1965, près de 40% de la main d’œuvre est occupée à construire la ville. Il propose donc d'anticiper la conversion de cette main d’œuvre dans d'autres activités.

En 1970, près de 6 Millions de logements ont été construits pour une population municipale atteignant les 11 Millions d'habitants. Quelques bidonvilles subsistent encore mais son sans commune mesure avec ceux existant sept ans plus tôt.

Une cité autonome(1970-1977)

À partir de 1970, le rythme de construction ralentit quelque peu même si la croissance de la population reste soutenue. Passée de 1,1 Million d'habitants en 1955, la cité en compte 10 fois plus en 1970. La population double entre 1970 et 1980 pour atteindre 19,8 Millions d'habitants. C'est dans cette période que la cité cherche son autonomie économique avec l'inauguration d'immenses complexes industriels, de ports, et de grandes zones commerciales.

La rupture du barrage sur le Managoes (1977)

Le 4 septembre 1977, le grand barrage inauguré 12 ans plus tôt se rompt. En dehors de la rupture même de l'ouvrage, peu de dégâts sont à recenser. On dénombre une centaine de mort, essentiellement des personnes qui travaillaient sur le barrage au moment de la rupture. Cette catastrophe crée un abaissement du niveau d'eau dans la baie de Mégalipoli. De cette manière toutes les infrastructures portuaires se retrouvent environ 30 mètres au dessus du nouveau niveau de l'eau. Par ailleurs, l'ensemble des canaux de Mégalipoli se retrouvent vidés. Enfin, le barrage était la source d'électricité la plus importante de la ville. Une grande partie de celle-ci se retrouve donc sans électricité pendant près d'un mois.

Il est très vite établit que cette rupture du barrage est dû à des faiblesses techniques de l'ouvrage lors de sa construction accélérée à la fin des années 1950 et au début des années 1960. Les premières études révèlent que l'ouvrage n'avais pas été conçu pour retenir une telle quantité d'eau. Afin de rétablir l'alimentation électrique de la ville, des dizaines de centrales à charbon sont construites à proximité de la ville dans les mois qui suivirent la catastrophe.

Le conseil municipal extraodinaire du 23 septembre 1977 décide :

  • De détruire complétement le barrage et de ne pas envisager sa reconstruction.
  • De construire une centrale nucléaire comprennant 16 réacteurs sur l'île de la Ppointe située à l'Ouest de l'île d'Améniopoli à proximité de Mégalipoli.
  • De construire un système d'écluses et de pompage afin de remplir les canaux de Mégalipoli.
  • De reconstruire l'ensemble des ports de la ville au niveau du fleuve.

Ouverture de la cité (1977-2017)

Entre 1980 et 1990, 8 Million d'habitants sont encore gagnés. Le rithme ralentit ensuite puisqu'il faudra attendre près de 15 ans pour Mégalipoli atteigne sa population actuelle (7 Millions d'habitants gagnés entre 1990 et 2004). Depuis la population se maintient entre 34 et 35 Millions d'habitants.

Nouvelle dénomination et changement d'équipe

En 2017, une nouvelle équipe municipale est élue à la tête de Biggest City. Cette équipe souhaitant prendre le contre-pied de la période précédente décide, après référendum, de renommer la cité Mégalipoli. C'est également à partir de 2017 que les relation avec Argos, Mégalopole voisine, se dégradent.

Système politique

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Élections municipales 2020
Carte des circonscriptions électorales de Mégalipoli
Justine de Salamille au Conseil Municipal de Mégalipoli en 2019

Du fait de sa population très importante (l'équivalent d'un pays de taille moyenne), Mégalipoli bénéficie d'un statut particulier de sorte à assurer une bonne représentativité des élus au regard de la population.

Mégalipoli est dirigé par un conseil municipal composé de 400 conseillés municipaux. Ces conseillés sont élus dans l'une des 80 circonscriptions électorales. Chaque circonscription élit tous les 5 ans cinq conseillés municipaux.

Le conseil municipale de Mégalipoli élit ensuite un Maire chargé d'orienter la politique de la ville. Il élit aussi 20 adjoints, lesquels reçoivent une délégation du Maire correspondant à un des domaines de compétence des municipalités deltanes. Le conseil municipal à la possibilité d'intégrer de nouveaux membres en son sein (membres qui ne sont alors pas élus par le peuple) si toutefois ceux-ci obtiennent l'approbation d'au moins 75% des membres du conseil. Il peut donc y avoir plus de 400 conseillés municipaux.

Le Maire de Mégalipoli peut nommer des conseillers spéciaux pour l'aider dans sa tâche. Ces conseillés spéciaux n'ont pas de pouvoir de décision mais peuvent contribuer à orienter la politique de la ville.

Nom du Maire Partie/Mouvement politique Mandats
Jean-Fulgance Darosillay Pas de partie Nommée par le conseil des dirigeants le 3 avril 1955, quitte sont poste le 5 janvier 1960
Alfonse Darosillay Mégalipoli en Développement 5 janvier 1960 - 3 avril 1970 (1ère et 2ème mandatures)
Bernard Arm Mégalipoli libre 3 avril 1970 - 1 Septembre 1977 (3ème et 4ème mandatures)
Hercule Poivrillon Liste d'Ouverture et d'Union pour Mégalipoli (LOUM) 1 Septembre 1977 - 1er Avril 2000 (4ème, 5ème, 6ème, 7ème et 8ème mandatures)
Joseph Marionossoni Mégalipoli Ouverture (MO) 1er Avril 2000 - 1er Février 2010 (9ème et 10ème mandatures)
Alan de Flork Mégalipoli en Transition (MET) 1er Février 2010 - 21 Avril 2018 (10ème et 11ème mandatures)
Justine de Salamille Mégalipoli en Transition (MET) 21 Avril 2018 - 1er Mars 2020 (11ème mandature)
Aliciane de Flork Mégalipoli en Transition (MET) 1er Mars 2020 - en cours (12ème mandature)
Gauche socialiste Ecologiste Sans étiquette Droite Extrême droite

Transport

Logo de la Régie Autonome des Transports d'Améniopoli

Le réseau de transport de la ville de Mégalipoli compte parmi les plus denses et développé du monde. L'ensemble des réseaux autoroutiers, ferroviaires et de transports en commun sont gérés par la Régie Autonome des Transports d'Améniopoli (RATA).

Réseau Autoroutier

Tracé géographique du périphérique de Mégalipoli

Le réseau autoroutier de Mégalipoli a été construit, en majeur partie, entre 1955 et 1970. À son apogée en 1987, il est long de 380,5 kilomètres. À partir de 1987, certaines autoroutes sont détruites et remplacées par des boulevards urbains doublés par des lignes de MGV en viaduc. Le réseau actuel comprend 212,8km de voies. Les autoroutes de Mégalipoli portent des numéros allant de 701 à 799. Les autoroutes de Mégalipoli sont en majorité constitués de 2 fois 3 voies. La plupart des portions ont été construites en viaduc.

L'autoroute A777 correspond au périphérique de Mégalipoli. La longueur totale du périphérique est de 42,4 kilomètres.Il s'agit de la seule autoroute traversant tous les grands quartiers de la ville. Grâce aux différentes boucles magnétiques réparties aux différentes sorties et échangeur, la RT2M, estime à 3,9 Millions de véhicules empruntant le périphérique chaque jour. La vitesse moyenne mesurée est de 35 km/h pour une vitesse maximale autorisée de 70km/h. Le périphérique de Mégalipoli comprend une sortie ou un échangeur tous les 500 mètres en moyenne soit 84 sorties ou échangeurs.

Les autres autoroutes portent des numéros selon la nomenclature suivante :

  • Les autoroutes A701, A702, A704, A706, A707, A708, A709 et A710, se trouvent majoritairement dans l'ouest de la ville et assurent la desserte du port.
  • Les autoroutes A720, A721, A722, A723, A724 et A725 se situent majoritairement dans le sud-ouest de la ville.
  • Les autoroutes A730 à 738 se situent majoritairement dans le sud-est de la ville et dans Moricon Valley.
  • Les autoroutes A740, A741 et A742 se situent majoritairement dans le nord de la ville.
  • Les autoroutes A750, A751, A752, A760, A761 et A762 desservent le centre de la ville.
  • Les autoroutes A780 à A787 desservent majoritairement le verssant est de la ville
  • L'A760 et l'A780 portaient, avant la construction du MGV le numéro A770 et consituaient le périphérique intérieur de Mégalipoli. Depuis la création du MGV elles ont été débouclées au profit du doublement d'une portion de l'A760 initiale.
  • Les autoroutes A791 à A799 sont des autoroutes de faible longueur ( de 100 mètres à 2,1 kilomètres) souvent prolongées par de larges avenues. Elles ont vocation à assurer une desserte fine des quartiers depuis un échangeur

Deux autoroutes fédérales connectent Mégalipoli aux autres villes de la province du Delta :

  • l'AF2 qui vers l'Est va vers Lutèce et vers le nord-ouest vers Argos. Cette autoroute perd son statut fédéral dans Mégalipoli.
  • l'AF4 qui connecte Mégalipoli à Babel.


Métro à grande vitesse

Plan géographique du réseau MGV
Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Métro à Grande Vitesse

Le métro à grande vitesse (MGV, parfois appelé Métro Express de Mégalipoli (MEM)) est le réseau de transport en commun structurant de la ville de Mégalipoli. Le MGV se différencie du métro classique par une vitesse de pointe et une vitesse moyenne plus importante (respectivement de 105km/h et 42km/h)) et par une distance moyenne séparant deux stations également plus importante (environ 700m en moyenne).

Métro classique

Le métro de Mégalipoli comprend trois modes distincts : le métro souterrain fer, le métro souterrain pneumatique et le monorail aérien. La ville de Mégalipoli compte 118 lignes de métro. Celles-ci sont généralement très courtes (moins de 10km) et permettent une desserte assez fine des différents quartiers de la ville. La fréquence est généralement d'une rame toutes les 6 minutes en heure de pointe et une rame toutes les 10 minutes en heure creuse et le weekend. Les métro souterrain (sur pneu ou fer) circulent sans interruption (24h/24) à la différence du MGV et du métro aérien.

Tramway

La ville de Mégalipoli compte une ligne de tramway circulaire. Celle-ci suit le tracé de Mégalipoli Avenue. Sa longueur est de 45,2 km, pour 91 stations. La ligne est exploitée depuis 2014 avec 100 rames Utadis 66.1 (rames longues de 66 mètres, d'une capacité de 530 voyageurs).

Bus

Le réseau de bus de Mégalipoli comprend environ 750 lignes. Il vient en complément du réseau de métro pour assurer une desserte très fine du territoire à des horaires spécifiques. En effet vu la densité de la ville, le mode métro se justifie presque partout. Les rare lignes de bus assurant des dessertes régulières (environ une cinquantaine sur 750) sont saturées et la municipalité cherche à les remplacer par des métros. Les lignes de bus restantes (environ 700) assurent des dessertes exceptionnels à des heures précises (transport des scolaires, desserte particulière d'une entreprise le matin et le soir, ...).

Réseau ferré

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Liste des gares de Mégalipoli

Port industriel et commercial de Mégalipoli

Suite à la rupture du barrage aval de Mégalipoli en 1977, la ville devient accessible directement depuis la mer. Un trajet qui nécessitait le passage par une série de quatre écluses est désormais réalisable sans interruption. Dans un même temps, l’île de Mégalipoli s’est retrouvé environ 30 mètres au-dessus du niveau de l’eau au lieu de 5 mètres lorsque le barrage était en service. De cette manière des polders, c’est-à-dire des espaces de terre artificiellement gagnés sur la mer, ont été construit.En 1978, le conseil municipal de Mégalipoli décide de la reconstruction du port à hauteur d’eau car la reconstruction du barrage a très vite été abandonnée.

Le port de Mégalipoli se divise en quatre grands secteurs : secteur Ouest (le plus important), secteur sud (comprennant le port de Moricon Valley), secteur Est et le secteur Nord. Chaque secteur est subdivisé en terminaux, lesquels sont spécialisés dans un seul domaine (voir la liste des terminaux ci-dessous).

Dénomination Code Secteur Ouverture Marchandise principale Tonnes de marchandises échangées (en million)
Terminal charbonniers TO7 Ouest 1982 Charbon 36,9
Terminal pétrolier TO6 Ouest 1983 Pétrole 10,1
Terminal céréalier TO8 Ouest 1983 Charbon 25,4
Terminal Ouest N°1 TO1 Ouest 1985 Conteneurs 5,1
Terminal Ouest N°2 TO2 Ouest 1984 Conteneurs 2,3
Terminal Ouest N°3 TO3 Ouest 1986 Conteneurs 1,9
Terminal Ouest N°4 TO4 Ouest 1987 Conteneurs 8,2
Terminal Ouest N°5 TO5 Ouest 1990 Conteneurs 2,6

Éducation

Mégalipoli compte près de 2300 écoles, 1100 collèges, 980 lycées et 10 universités.

Universités de Mégalipoli

Campus de l'Université de Mégalipoli I

Il existe à Mégalipoli 10 universités regroupées au sein d'une communauté universitaire nommée "Universités de Mégalipoli". Cette communauté regroupe près de 1 million d'étudiants. Les Universités de Mégalipoli font partie de la Communauté Internationale des Universités et des Etablissement d'Enseignement Supérieur Engagés pour la Protection de l'Environnement (CIUEESEPE).

Nom Nombre d'étudiants Localisation Spécialité
Université de Mégalipoli I 250 000 Quartier Universitaire Sciences humaines
Université de Mégalipoli II 65 000 Quartier Sud-Ouest Chimie, sciences pharmaceutiques
Université de Mégalipoli III 70 000 Quartier Nord Ecologie et environnement
Université de Mégalipoli IV 125 000 Quartier Sud-Est Mathématiques et physique
Université de Mégalipoli V 80 000 Cité administrative Sciences du vivant
Université de Mégalipoli VI 35 000 Hypercentre Economie
Université de Mégalipoli VII 75 000 Sofonord Journalisme, Edition
Université de Mégalipoli XIII 160 000 Campus II Santé
Université de Barageoes 25 000 Barageoes Ingénierie
Université de Moricon-Valley 110 000 Moricon-Valley Sciences des matériaux, Ingénierie

Infrastructures et clubs sportifs

À l'image du reste de la ville les équipements sportifs de Mégalipoli sont hiérarchisés en plusieurs catégories. Les complexes sportifs de quartiers regroupe une ou deux équipements abritant une ou plusieurs associations. Il en existe de très nombreux disséminés partout dans la ville. Les grands complexes sportifs au nombre de 4, sont des pôles sportifs d'envergure comprenant plusieurs grand équipements sportifs. De grand clubs y résident généralement. Enfin le complexe olympique est le plus grand ensemble d'équipements sportifs de la ville.

Complexe olympique de Mégalipoli

Le complexe olympique de Mégalipoli est situé dans le quartier hypercentre de la ville. Il comporte plusieurs grands stades, est desservie par deux stations du réseau MGV ainsi que par une gare spécifique. Le réseau de métro local permet de desservir finement chacun des équipements du complexe sportif.

Grands complexes sportifs

Mégalipoli possède quatre grands complexes sportifs situés dans les quartiers de Little Dam, des Docklands, de la Gare Centrale et du Grand Lac. Ces quatre complexes ont été construit dans les années 1960. Les bâtiments les composant sont identiques mais leur disposition est différente d'un complexe à l'autre. Ce mode de construction a été retenu pour diminuer les coûts de conception des différentes infrastructures. Les grands complexes sportifs comprennent un stade de football d'une capacité de 15 000 spectateurs, un stade de baseball d'une capacité de 25 000 spectateurs, 3 à 4 terrains d'entraînement de football, 3 à 4 terrains d'entraînement de baseball, 6 à 9 cours de tennis, des espaces de stationnement et au minimum une desserte par une station de MGV, de métro ou de tramway.

Grand complexe Sportif de Little Dam

Le grand complexe sportif de Little Dam se situe entre le canal de Little Dam et Mégalipoli Avenue. Il abrite deux grands clubs sportifs de Mégalipoli : le F.C. Little Dam (club de football) et le Baseball Club Little Dam (club de baseball).

Grand complexe Sportif des Docklands

Le grand complexe sportif des Docklands se situe à la marge du port Ouest de Mégalipoli. Il abrite un grand club sportif de Mégalipoli : l'Association Sportive de Mégalipoli des Docklands. Cette association comprend plusieurs sections dont un grand club de football (l'A.S.M Docklands Football) et un grand club de baseball (l'A.S.M Docklands Baseball).

Grand complexe Sportif du quartier de la gare centrale

Le grand complexe sportif du quartier de la gare se situe à proximité de la gare Centrale de Mégalipoli au bord de Mégalipoli Avenue. Il abrite deux grands clubs sportifs de Mégalipoli : le Railmans Soccer Club (club de football) et le Railmans Baseball Club (club de baseball).

Grand complexe Sportif du quartier du grand lac

Le grand complexe sportif du quartier du grand lac se situe à quelques centaines de mètres du grand lac. Il abrite deux grands clubs sportifs de Mégalipoli : le Big Lake City Football Club (club de football) et le Big Lake City Baseball Club (club de baseball).

Drapeau delta2.png   Portail de la RFGC         User16Nddd8abb314d592139b3ef7ab047e8572.jpg   Portail de la Province du Delta