Kahan Astyd

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
République Technocrate du Kahan Astyd
ⴽⵯⵇⵀⵇⵏ ⵙⵜⵢⴷ ⴽⵯⵜⵓⵔⵉⴽ ⵏⵙⵓⵔ
Drapeau KahanAstyd.png
Drapeau du Kahan Astyd
Kahan Astyd orthographique.png
Le Kahan Astyd dans le monde.
Devise nationale Mérydile, Pyride, Styd (astydcave)
Paix, Vérité, Justice (deltan)
Hymne national L'Envolée du Wakete
Fête nationale 21 juin : Traité d'unification du Kahan Astyd (1984)
Administration
Forme de l'État Technocratie démocratique
Khôl'Kahan Astarys Parnanges
Khôl'Kahan-Na Anasty Bannistan
Langue officielle Astydcave
Aldérek
Capitale Ckrystahal
Géographie
Plus grande ville Méry'Khine
Superficie totale 2 223 191,60 km²
Superficie en eau 3,7 %
Fuseau horaire UTC -10
Démographie
Gentilé Astyd
Population totale 68,7 millions hab.
Densité 30,9 hab./km²
Économie
PIB nominal 3 357,614 milliards de Ю
Taux de chômage 4,8 %
Monnaie Irkos
Divers
Code ISO 3166-1 KAH, KA
Domaine Internet .ka
Indicatif téléphonique +42
Lien sur le site GC

Le Kahan Astyd (en astydcave : ⴽⵯⵇⵀⵇⵏ ⵙⵜⵢⴷ, prononcé [kaan astid]), en forme longue République Technocrate du Kahan Astyd (en astydcave : ⴽⵯⵇⵀⵇⵏ ⵙⵜⵢⴷ ⴽⵯⵜⵓⵔⵉⴽ ⵏⵙⵓⵔ, prononcé [kaan astid ktuʁik nsuʁ]), nommé parfois simplement le Kahan, est un pays situé dans le nord de l’Aldésyl. Il occupe la presque totalité de l'Aldésyl du nord. En 2018, le Kahan Astyd est peuplé d'environ 69 millions d'habitants, faisant de lui, le plus peuplé du continent aldésyléen.

Le Kahan Astyd est bordée par l'océan Atlantide de l'ouest au nord-ouest et de la mer Médigécée du nord-est à l'est. Dans la moitié sud-ouest, les grands lacs constituent une frontière naturelle avec les contrées sauvages de l'Ancienne Sylvania. L'Aldérico (Pays sanctuaire) est le seul pays à partager, en 2018, une frontière terrestre avec le Kahan Astyd. À l'est, le pays insulaire de Mapete est le seul voisin maritime. Avec une superficie de 2 223 191,60 km², le Kahan Astyd est le pays le plus étendu d'Aldésyl.

L'histoire du Kahan Astyd en tant que pays uni est relativement récente et est le résultat d'un processus relativement lent. Celui-ci débuta au Vème siècle avant notre Ère avec la naissance des cités-états astydcaves. Les relations des cités, tant culturelles, économique, que politique, sont intimement liées à celle de son voisin immédiat, l'Aldérico. Au VIIème siècle, à la suite d'une guerre civile, les cités-états sont absorbées par la nation voisine pour une former qu'une seule : le Royaume d'Aldérico.

Le système politique préintégration avec le royaume d'Aldérico différait d'une cité-état à l'autre. Malgré une culture et une histoire commune, les divergences étaient fortes. C'est ce qui permit au voisin continental, pourtant moins développé sur bien des plans, mais beaucoup plus nombreux et uni, d'absorber les territoires astydcaves. Étonnement, l'intégration des cités-états au VIIème siècle, créa un bon socio-culturel impressionnant au sein du royaume. Les dirigeants aldérikois adoptèrent bons nombres de coutumes astyd et les alphabets furent modifiés. Cependant, le passage sous drapeau aldérikois déclencha aussi une guerre de religion qui prit fin par ordonnance du roi Juan Pedro III de Alderiko, le 7 août 765 de notre ère. Le souverain réforma ensuite son gouvernement royale pour ne s'entourer que de spécialistes aldérikois et astydcaves pour l'aider à diriger un royaume composé de deux pays. C'est durant ce règne que le style technocrate actuel du Kahan Astyd prit racine. D'une certaine façon, malgré le fait que les cités-états astyds aient perdu leur indépendance pendant des siècles, la culture astydcave influença grandement la vie du royaume.

Dans la seconde moitié du XXème siècle, la monarchie aldérikoise est corrompue et fait face à de l'instabilité grandissante, tant sur le plan civil que politique. La montée du nationalisme et de la prise d'envergure du communisme au sein d'une partie de la population conduit à une élection qui s'avéra truquée par la royauté. Cet épisode déclencha une révolte orchestrée par des sympathisants communistes et ces derniers prirent le pouvoir en instaurant un régime autoritaire et policier, l'Eastasia.

Le Kahan en tant que pays est née à la suite de l'implosion de l'Eastasia durant la révolution alderikoise de 1981. À l'issue de ce conflit interne qui embrassa presque tout le continent, l'Aldérico prit son indépendance sur ses terres historiques et les astydcaves installèrent un gouvernement démocratique spécialisé sur les restes du précédent pays. Aux termes d'une transition politique, le gouvernement provisoire astyd rédigea un texte faisant office de constitution. Celui-ci se veut consensuel puisqu'il tenait en compte des différences entre les différentes villes du nouveau pays. C'est ainsi que fut signé à Ckrystahal le Traité d'unification du Kahan Astyd, le 21 juin 1984.

Depuis la proclamation de la technocratie démocratique, le Kahan Astyd se réforma en profondeur et vécut en autarcie. Les relations avec l'Aldérico étant gelées et le continent sombrant dans le chaos politique, il n'y avait pas de possibilité de développement d'un réseau diplomatique efficace. Le premier mandat du premier Khôl'Kahan fut de résoudre les problèmes reliés au précédent régime. L'arrivée en 1998 d'Astarys Parnanges changea la donne en ouvrant le Kahan Astyd au monde. Il développa les relations diplomatique avec le Royaume de Mapete et du Vasel. Il participa à la création de l'Organisation du Traité des Etats Indépendants en 2017, intégra l'Organisation Internationale d'Études et milite, avec le gouvernement mapétien, à une revitalisation du continent aldésyléen. À la suite des différentes réformes, le Kahan Astyd est considéré comme un pays développé, avec un niveau de vie «très élevé», selon les institutions internationales.


Drapeau KahanAstyd.png   Portail du Kahan Astyd         Logo géographie.png   Portail de la Géographie