Fusil Timmermans modèle 1876 : Différence entre versions

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 71 : Ligne 71 :
 
==Utilisateurs==
 
==Utilisateurs==
 
{{portail|vasel|armée}}
 
{{portail|vasel|armée}}
 +
[[Catégorie:Fusil]]
 
[[Catégorie:Fusil des Forces armées vaseloises]]
 
[[Catégorie:Fusil des Forces armées vaseloises]]
 
[[Catégorie:Arme militaire fabriquée par la Manufacture d'Armes Vaseloise]]
 
[[Catégorie:Arme militaire fabriquée par la Manufacture d'Armes Vaseloise]]

Version actuelle datée du 25 mars 2020 à 18:08

Fusil modèle 1876 Timmermans
Timmermans modèle 1876.jpg
Fusil Timmermans modèle 1876
Présentation
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Type Fusil à verrou
Utilisateur(s) Drapeau Vasel.png Vasel
Drapeau Branaut.png Branaut
Munitions 8mm à étui métallique
Fabricant Drapeau Vasel.png Manufacture d'Armes Vaseloise
Période d'utilisation 1876 - 1947
Production ~3 million d'unités
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 4,180 kg
Masse (chargé) 4,890 kg (avec baïonnette)
Longueur(s) 1,307 m
1,825 m (avec baïonnette)
Longueur du canon 80 cm
Caractéristiques techniques
Mode d'action Culasse calée à verrou fixe
Portée maximale 4 400 m
Portée pratique 450 m
Cadence de tir 8 coups/min
Vitesse initiale 840 m/s au maximum (temps sec)
Capacité 10 cartouches (8 dans le magasin +1 dans l'auget et +1 en chambre)
Viseur hausse à gradins et curseur (400-800 m) et planchette (850-2400 m) et guidon triangulaire sur embase

Le fusil Timmermans modèle 1876, dit fusil Timmermans, a été adopté par l'Armée vaseloise en mai 1876. Il a été très largement utilisé comme fusil d'infanterie jusqu'aux années 1930, à un moindre degré jusque dans les années 1940. Il fut officieusement baptisé du nom d'un des membres de la commission qui a contribué à sa création : le colonel Maurice Timmermans.

De calibre 8 mm, le fusil modèle 1876 peut contenir dix cartouches, dont huit qui se logent dans le fût situé sous le canon, plus une dans le transporteur et une dans la chambre. Le fusil Timmermans a introduit la modernité dans l'armement portatif mondial en remplaçant pour la première fois l'ancienne poudre noire par la poudre sans fumée à base de nitrocellulose (ainsi que les balles en plomb nu par les balles entièrement chemisées en maillechort). Ces progrès techniques vont permettre à l'armement portatif d'atteindre des vitesses initiales très élevées et des portées extrêmes pour un projectile dépassant les 4 kilomètres.

Présentation

Depuis 1873, une commisssion d'armement planchait sur le remplacement du fusil Wauters 1839. L'armée expérimenta des dizaines de dispositifs permettant de transformer le fusil Wauters en arme à répétition, mais hésitait encore sur le choix d'une arme nouvelle. La marine décide de passer directement au fusil à répétition, et son choix se tourne vers un fusil deltan dès 1868. L'armée décide elle aussi de l'adopter, sous le nom de modèle 1871, qui sera fabriqué à la Manufacture d'Armes Vaseloise.

Le modèle 1871 est ensuite modifié et perfectionné. La boite de culasse devient plus volumineuse et la monture est désormais en deux pièces. Lorsque l'ingénieur Blaise Magnier invente la poudre sans fumée, dont l’intérêt était évident, on songe déjà depuis longtemps à la réduction du calibre. Les expérimentations font ressortir que le calibre 8mm tirant des balles à enveloppe en cuivre était supérieur aux autres, tant au niveau de la tension de la trajectoire que de la précision.

En Janvier 1876, le nouveau ministre des Armées, le général Roch Jauffret, ne va pas passer inaperçu. Il demande que le nouveau fusil à répétition de petit calibre utilisant la poudre sans fumée soit prêt pour le premier mai. Il se présente comme le fusil modèle 1876, mais allégé et aménagé pour utiliser une nouvelle cartouche de petit calibre utilisant la poudre sans fumée, avec les perfectionnements proposés par les ingénieurs de l'armement. La cartouche de 8mm possède un étui bouteillé dont le corps est constitué de deux troncs de cônes afin de combiner le mécanisme à auget existant et le calibre réduit. Elle est chemisée avec un nouvel alliage de cuivre et de nickel, le maillechort. Il sera surnommé Timmermans , du nom du colonel Maurice Timmermans, officier commandant les expérimentations.

Le fusil modèle 1876, dit fusil Timmermans combine les avantages suivants:

  • mécanisme à répétition
  • poudre sans fumée, qui ne révèle pas la position des troupes par un épais nuage
  • réduction notable du calibre, permettant au combattant d'emporter plus de munitions dans un même volume
  • trajectoire plus tendue et meilleure précision

Utilisateurs

Drapeau Vasel.png   Portail du Vasel         Logo armée.png   Portail de la Défense