Fara Toomoo

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Fara Toomoo
Fara Toomoo.jpg
Fara Toomoo à la pesée en 2018.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau Mapete.png Mapetienne
Naissance 21 juin 1989
Lieu Kaohé city (Drapeau Mapete.png Royaume de Mapete)
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 95 kg (209 lb)
Sport Boxing pictogram.svg.png Boxe
Période pro. 2013 -
Surnom(s) Papus Toa (guerrier Papus), le Toomooltueur
Palmarès
Compétition Gold medal with cup.png Silver medal with cup.png Bronze medal with cup.png
Jeux Olympiques d'Été de Galax 2018‎‎ 0 0 1
Championnat du monde de Boxe Celte (lourd) 1 0 0
Championnat du monde de Boxe Celte (superlourd) 1 0 0
Championnats d'Aldésyl de Boxe Celte (lourd) 1 1 0
Championnat d'Aldésyl de Boxe Celte (superlourd) 2 0 0
Championnats de Mapete (lourd) 3 0 0
Championnats de Mapete (superlourd) 3 0 0

Fara Toomoo (ou Fara Tumu) est un boxeur poids lourd, poids superlourd mapétien né à Kaohé City sur l'île de Kaohé (Royaume de Mapete). Il est le plus grand champion de boxe celte dans ces deux catégories depuis 2015. Il a remporté toutes les compétitions dans ces deux catégories au moins une fois, il est champion de Mapete de 2015 à 2017 toute catégories confondues, champions Aldésylien 2 fois de 2016 à 2017 (1 fois en superloud , 1 fois en lourd), 2 fois champions du monde 2017 et 2018 (lourd/superlourd) et a obtenu une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Galax 2018.

Biographie

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Papus, Sarah Patatra

Fara Toomoo est issus d'une famille d'ouvrier agricole Papus, son père travaillait dans les cocoteraies de Kaohé tandis que sa mere confectionnait de l'alcool de coco dans une distillerie. Il est né le 21 juin 1989 précocement, on lui prédit un avenir incertain mais les médecins finissent par le sauver suite à une opération au coeur quelques jours après sa naissance difficile.

Son père adore faire du sport et plus particulièrement de la boxe celte, il va initier son fils dés l'âge de 6 ans et va l'inscrire au club local de boxe dés l'âge de 7 ans. Très vite Fara apprends les techniques de base et se démarque par un caractère de combatifs, de têtu. Il est réputé endurant dés son plus jeune âge.

A l'âge de 9 ans, sa croissance prend de l'ampleur et Fara grandit très vite , trop vite, ceci sera un avantage pour la boxe où il va gravir plusieurs échelons mais également un inconvénient car les médecins lui déconseillent le sport tant que la croissance n'est pas terminée. A l'âge de 18 ans, malgré ses 1 M 98, Fara va renforcer ses entraînements de boxe et va se mettre à la musculation le faisant rentrer directement dans la catégorie poids lourd. Il remporte ses premiers combats et devient très populaire auprès du quartier de son enfance.

En 2009, à 20 ans, il entame une carrière de boxeur amateur pour devenir professionnel en 2013. Voué à devenir maçon, il abandonnera définitivement cette idée à l'âge de 25 ans. Aujourd'hui, il est marié avec une boxeuse tongas , Sarah Patatra avec qui il a eu un fils en 2016.

Carrière

Amateur (2009-2013)

Fara après son combat contre Bavard

Fara entame sa carrière chez les amateurs pour le compte de son club local de Kaohé City. Il impressionne par sa grande taille et par sa carrure de 95kg. Mais en tant qu'amateur, il se fait batre par des boxeurs plus expérimentés que lui. Anui Kaleo, Ulrrich Jujumba feront partie de ses premiers échecs.

En 2010, il remporte son tout premier match face à Jujumba qu'il bat par KO à 2 reprises. Jujumba étant considéré comme l'idole de la boxe locale, ses deux KO vont valoir à Toomoo une réputation grandissante y compris chez le concerné.

En 2011, les victoires s’enchaînent avec d'autres concurrents issus des autres îles de Mapete. Il devient champion national de boxe amateur en 2012, ce qui sera son tout premier titre et son seul titre en carrière amateur.

Fin 2012, le club de boxe de Mapete souhaite le voir combattre sous le drapeau national pour les compétitions internationales et sous le drapeau du club de la ville pour les compétitions nationale. Toomoo acceptera et sa carrière d'amateur prend alors fin avec ses premiers salaires en tant que boxeur.

Professionnelle (depuis 2013)

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Jeux Olympiques d'Été de Galax 2018‎‎,Fédération Mapétienne de Boxe
Combat face à Brice Fougasse


De 2013 à 2015, le club de Mapete va perfectionner la technique et la puissance de Fara afin qu'il "adopte son corps très grand et massif". Il remportera quelques combats face à des poids lourd voire superlourd. Il rentrera d'ailleurs dans cette catégorie en battant Tamaro Nourata le 12 septembre 2013. Toutefois il faut attendre 2015 pour le voir remporter le championnat national dans la catégorie lourd et super lourd qu'il remportera respectivement 3 fois d'affilé en 2015 , 2016 et 2017 devenant 6 fois champions de Mapete toute catégorie confondue. Ses surnoms de "Papus Toa" (guerrier papus) et de "Toomooltueur" (jeu de mot avec tumultueux) apparaissent à ce moment la.

En 2016, il enchaîne les victoires également face notamment à son concurrent sunrisien Arnold Bavard et obtient 2 titres internationaux face à lui. Au niveau continental, il affrontera le boxeur vaselois Brice Fougasse en remportant 2 fois le titre aldésylien en superlourd. En poids lourd , il affrontera également Fougasse mais ne le gagnera qu'une fois, en 2016. En 2017, il perd son combat et n'obtient que la deuxième place.

En 2018, il retrouve Arnold Bavard en combat et fera également la promotion du championnat national à Mapete indiquant qu'il ne cherchait plus la victoire dans ce type de compétition. La même année il obtient une médaille de bronze aux JO de 2018.

Enfin, il annonce qu'à la fin de sa carrière il sera très certainement entraîneur pour d'autres sportifs dans les sports de combats ou les arts martiaux, jusqu'ici il n'a pas annoncé sa retraite et poursuit sa carrière.

Statistiques depuis 2015

Nombres de combats Victoires Défaites Victoires par K.O Défaites par K.O
22 21 1 20 0

Personnalité

Comme tout les sportifs et les boxeurs, Fara a la réputation d'être combatif, résistant et obstiné. Il est aussi rigoureux dans ses entraînements et son régime alimentaire afin de conserver un poids suffisamment stable pour rester dans les catégories et éviter les blessures. Déterminé à devenir le meilleur, cette force intérieure l'a forgé tout au long de sa vie.

A chaque fin de match, il pratique la méditation et rends hommage aux ancêtres comme l'exige la tradition papus, il fait également des offrandes aux esprits de la Terre donnant des fruits à des animaux ou en plantant des arbres dans la terre où il combat.

Gagnant un salaire très convenable (plus d'un demi milion de tikis), Fara donne plus de la moitié de son salaire à des organisations non gouvernementales spécialisées dans l'éducation et le respect de l’environnement. Il se dit pacifiste, écologiste et fidèle aux traditions de ces ancêtres ce qui lui vaut un grand respect.

Autres activités

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Wallace Media

Fara Toomoo possède un sponsor depuis 2013 et il s'agit de la fameuse multinationale Wallace Media, il fait également la promotion de nombreuses marques de vêtements issus de production écologique comme les chaussures Verau qui le sponsorise également.

Fara Toomoo , de par son physique va également participer à de nombreux shooting photos, et sera présents dans de nombreux magasines de sports mais aussi de vêtements ou pour la promotion d'autres boxeurs issus de son club.

Aujourd'hui, il fait la promotion également de plusieurs associations humanitaires qui ont contribué dernièrement à sauver les populations lors du cylcone Laura en février 2018, ou qui luttent contre le paludisme dans certains coins de Tahaa et Kaohé.

Anecdotes

  • Fara a fait de la prison à l'âge de 14 ans pour avoir voler une moto à Kaohé city, ce qui lui a valut plusieurs heures d’intérêts généraux et 2 mois de prison.
  • Il a été récompensé par le roi-guerrier Onaku Kawazulu pour sa carrière.
Drapeau Mapete.png   Portail de Mapete         Logo sport.png   Portail des Sports