Fabrice Bernier

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Fabrice Bernier
FabriceBernier.jpg
Fabrice Bernier en 2016
Fonctions
Ministre des Affaires Générales
En fonction depuis le 21 janvier 2009
(10 ans, 6 mois et 28 jours)
Élection 14 janvier 2009
Réélection 15 janvier 2014
16 janvier 2019
Gouvernement Bernier I-II-III
Prédécesseur Hadrien Bogaert
Président de la Métropole royale de Maris Cantii
5 mars 2003 - 21 janvier 2009
(5 ans, 10 mois et 16 jours)
Prédécesseur Gaspard Pernet
Successeur Tom Gamelin
Maire de Maris Cantii
3 mars 1993 - 21 janvier 2009
(15 ans, 10 mois et 18 jours)
Élection 24 février 1993
Réélection 26 février 2003
27 février 2008
Prédécesseur Arthur Carette
Successeur Tom Gamelin
Biographie
Date de naissance 16 août 1965 (54 ans)
Lieu de Naissance Charcourt (Drapeau Vasel.png Vasel)
Nationalité Drapeau Vasel.png Vaseloise
Parti politique Liberté et Conciliation
Conjoint Justine Mertens
Diplômé de Maris Cantii-Bellune
Profession Avocat

Fabrice Bernier, né le 16 août 1965 à Charcourt, est un avocat et homme d'État vaselois. Il est Ministre des Affaires Générales depuis le 21 janvier 2009.

Diplômé en droit de l'Université Maris Cantii-Bellune en 1989, il est Avocat.

Désintéressé de la politique, il commence sa carrière politique par un concours de circonstances en 1992.

Fabrice Bernier est élu maire de Maris Cantii en 1993 et le restera jusqu'à sa démission en 2009 suite à sa nomination en temps que Ministre des Affaires Générales.

Vie personnelle

Né d'un père militaire dans l'aviation et d'une mère femme au foyer, Fabrice Bernier est le cadet d'une famille de trois enfants.

Marié à Justine Mertens, une cadre bancaire, depuis 1999, il est père de deux filles.

Carrière politique

Du crush à la Mairie

Faisant partie de la génération désabusé par la politique, il ne va s'y intéressé qu'en 1992 dans l'espoir de séduire une militante Liberté et Conciliation : Justine Mertens, avec qui il se mariera 7 ans plus tard. Alors que la parti n'a jamais dépassé quelques 2% à des élections, Fabrice Bernier, alors âgé de 27 ans, se propose d'être le candidat du parti aux élections municipales de Maris Cantii de 1993 afin de remporter un pari fait avec son meilleur ami.

Son franc-parler, le renouveau politique qu'il incarne ainsi que le mobilisation qu'il insuffle à sa génération désabusé, qui est alors extrêmement abstentionniste, vont propulsés le parti Liberté et Conciliation à l’Hôtel de Ville. C'est avec plus de 61% des votes et avec une participation record pour des municipales dans la capitale que Fabrice Bernier devient le plus jeune maire de Maris Cantii.

Ce succès retentissant légitime le parti centriste dans l'ensemble du pays, qui depuis, joue les premiers rôles sur la scène nationale.

Premier mandat de Maire (1993-2003)

Officiellement intronisé le 3 mars 1993, Fabrice Bernier annonce ses premières mesures qui doivent permettre de faire entré Maris Cantii dans le IIIe millénaire et de retrouver sa place de 1er rang que la ville a perdu au profit de Saint-Martin en Leu lors de l'arrivée de l'industrialisation et du chemin de fer. Fervent défenseur de la gratuité des transports en commun, la mesure est mise en place dès le 1 avril 1993. Les transports en commun deviennent rapidement l'axe principal de la politique de Fabrice Bernier. C'est ainsi que Maris Cantii voit tripler ses capacités de transports durant le premier mandat, finalisant ainsi le regroupement territoriale de la Métropole royale de Maris Cantii dont la ville a besoin pour évoluer. La Métropole n'est plus considéré comme une banlieue mais comme faisant partie intégrante de la capitale.

Second mandat de Maire (2003-2008)

Fabrice Bernier est réélue sans surprise le 26 février 2003 à la tête de la capitale avec son second Rasmus Westergaard, tout en prenant possession de la Métropole suite à la réforme de cette dernière (le maire de Maris Cantii devenant automatiquement le président de la Métropole royale de Maris Cantii). Il continue sa politique basé sur les transports en commun en inaugurant dès 2004 le VAM 208 et en lançant l'idée du VAM BOA qui débutera finalement en 2012 pour un lancement en 2017.

Le second mandat, de 5 ans dorénavant, verra l'axe culturelle et sportif prendre une grande importance comme la fin du premier mandat le laisser supposé. L'objectif est clair: les Marisois doivent y avoir accès facilement et rapidement.

Troisième mandat de Maire (2008-2009)

Fabrice Bernier se lance à la conquête d'un troisième mandat accompagné de ses fidèles (Rasmus Westergaard et Tom Gamelin) en 2008. Le dynamisme grandissant de Maris Cantii lui permet de tenter de briguer le pouvoir exécutif lors de l'élection législatives de 2009 qui voit sa victoire avec quelques 49,55% de votes.

Au sommet de l'état (Depuis 2009)

Fabrice Bernier laisse les clés de sa mairie à un de ses fidèles : Tom Gamelin le 21 janvier 2009 afin d'être investi le jour même par le Roi François IV en tant que Ministre des Affaires Générales au Palais Cantiaci. Reprenant les codes qui ont fait son succès à Maris Cantii, il se concentre sur la modernisation et le développement des transports dans un premier temps avant de réformer le code du travail. La fin de son premier mandat marque le fort rapprochement du pays avec ses voisins d'Aldésyl à travers notamment la réflexion d'une union d'Aldésyl et la facilitation des échanges commerciaux continentaux.

Fabrice Bernier est réélu le 15 janvier 2014 et poursuit la politique mise en place lors de son premier mandat, tout particulièrement sur les relations et le développement continental qui boost grandement l'économie vaseloise.

Drapeau Vasel.png   Portail du Vasel         Logo politique.png   Portail de la Politique

Voir aussi