Euralie

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Categorisation-hierarchy-left2right.png   Cet article doit être catégorisé.
Merci d'ajouter une ou plusieurs catégories appropriées à la fin de l'article.
Mise en page logo.png   Cette page présente des défauts de mise en page.
L'utilisateur SimonRyr a demandé la révision de la mise en page en y ajoutant le bandeau {{défaut de mise en page}} pour la raison suivante :
  • La page n'utilise pas le modèle {{Infobox Administratif/Pays}} prévu à cet effet ; Excès de gras ; titres de sections stylisés.
    Ce bandeau d'avertissement ne doit pas être retiré tant qu'un administrateur n'a pas vérifié ce signalement.
Oligarchie Euralienne
DrapeauEuralie.png
Drapeau de l'Euralie
Euralielocalisation.png
L'Euralie dans le monde.
Devise nationale Servire est vivire (« Servir, c'est vivre  »)
Hymne La Jidonaise
Fête nationale 14 mars
Administration
Forme de l'État Oligarchie héréditaire
Président Lucien d'Eural
Premier ministre Bernard de la Townardière
Langue officielle Deltan
Capitale Daralis
Géographie
Plus grande ville Lynbrook
Superficie totale 1 585 955 km²
Superficie en eau 0,41%
Fuseau horaire UTC -11
Histoire
Date de formation 14 mars 1723
Démographie
Gentilé Euralien
Population totale 70 304 694 hab.
Densité 44,32 hab./km²
Économie
PIB nominal Increase.png 3 388,65 milliards de CG +2,8 %
PIB nominal par hab. Increase.png 48 199,94 CG +2,8 %
Taux de chomage Increase2.png 4,2% de la pop. active -0,5 %
Dette publique brute /
IDH 0,805
Monnaie Krone NKR
Divers
Code ISO 3166-1 EO, OE
Domaine internet .eu
Indicatif téléphonique +33
Lien sur le site
Lien sur le forum

L’Euralie, en forme longue l’Oligarchie Euralienne depuis 1723, est un état transcontinental souverain dont le territoire métropolitain est situé en Philicie.

Fruit d’une histoire politique longue mais assez peu agitée, l’Euralie est une oligarchie fondée en 1723 par Ferdinand d’Eural après la guerres des 245 jours contre la Jidonnie.

La classe politique est réservée à l’élite Euralienne et les poste clés sont détenus par la famille Eural en personne. Le choix de l’oligarchie s’est imposé dans le simple but de laisser un semblant de choix au peuple, il y a bien des élections mais les candidats ne sont pas le fruit du hasard. Le peuple a bien essayé de se révolter suite à la taxe sur les cochons mis en place en 1807 mais les émeutes de Saint-Lo réprimées dans le sang ont mis fin au soulèvement populaire.

Le drapeau est composé des trois couleurs nationales, bleu, rouge et noir. Le sanglier est l’emblème de la famille Eural depuis qu’Eugène Eural ramassa ce totem dans les ruines de la Jidonnie.

Blason de l'Euralie.
Totem de la famille Eural.
Orgie de Ferdinand d'Eural.
La meute qui dévora Joffrey.
Massacre des membres du clergés par les époux terribles.
Fin des émeutes de Saint-Lo dans le sang.

Histoire

Moyen-Age

Avènement de Ferdinand d’Eural

L’Euralie n’existe sous forme d’état souverain que depuis 1692. Avant cette date, elle était constituée de seigneurs régnant sur leurs propres terres.

Ferdinand d’Eural, alors seigneur de Leonhague réussit à ralier tous les seigneurs en 1692 à la suite de tensions grandissantes avec la Jidonnie. En effet, cette cité état en pleine expansion commençait à lorgner sur d’autres terres. Homme Charismatique, Ferdinand d’Eural en profita pour établir un pacte avec les autres seigneurs : Envahir la Jidonnie et faire main basse sur l’ensemble de ses richesses. L’Euralie était née. Il fit la promesse aux autres seigneurs de partager ses richesses et de répartir le pouvoir à l’issu de la guerre.

A la tête de l’armée, après un siège de 245 jours il réussit à percer les remparts de Jidon et se distingua en tuant plus de 35 soldats Jidonniens. De retour à Leonhague, sous les acclamations de la foule il décida alors de réunir tous les seigneurs, leur famille et leurs amis les plus proches le 14 mars 1723 pour fêter cette écrasante victoire au palais de Leonhague. Aucuns d’eux ne ressortira jamais du palais, empoisonnés et égorgés, Ferdinand d’Eural fit exposer leurs têtes sur des piques. Comble du cynisme, il proclama la journée du 14 mars fête nationale. Cette journée est connu en Euralie sous le nom des célébrations sanglantes.

Ce fut le début d’une chasse aux sorcières envers tous les opposants à la famille Eural qui fera plus de 12000 morts.

Suite à ces massacres et grâce au soutien des généraux de l’armée, il s’auto proclama Roi et instaura la célèbre devise du pays : servir, c’est vivre !



Le règne de Ferdinand le cruel : 1723-1774

Ferdinand le cruel

Suite aux célébrations sanglantes et au massacre de tous ces opposants, Ferdinand d’Eural gagna le surnom de Ferdinand le cruel.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il fit honneur à son sobriquet. En 1724, il décida d’établir une place forte à Leonhague. Pas loin de 10000 hommes Jidonnais ont été réquisitionnés pour la tâche. Le Cruel souhaitait que la forteresse soit inaugurée le jour de la fête nationale, soit le 14 mars 1725, tâche impossible. A grand renfort de coup de fouets et d’exécutions pour l’exemple, la citadelle fut terminée le 10 Mars 1725, le peuple entier félicita cet exploit, sauf en Jidonnie ou seulement 825 des 10000 ouvriers regagnèrent leur foyer.

Par la suite il asservi complétement la plèbe, réduite au travail de forçat dans les champs afin de nourrir et servir la nouvelle noblesse établie. En 1728, il épousa Ines de Saint-Lô. Souhaitant un héritier mâle et suite à deux naissances successive de fille, il finira par la faire exécuter sur la place publique de Leonhague le 10 juin 1729. D’aucun n’eu jamais de nouvelles des filles nées de cette union. C’est en 1739, suite à l’union avec Félicie de Madère que Joffrey d’Eural vit le jour, hériter de la couronne d’Euralie.

La suite de son règne fut beaucoup plus calme, une vie d’opulence et d’orgies caliguesques, Ferdinand le Cruel s’éteindra le 23 juillet 1774 des abus de son alcoolisme



Le règne de Joffrey dit le Bon : 1774-1789

Joffrey le bon

C’est à l’âge de 35 ans que Joffrey d’Eural pris la succession du royaume suite au décès de son père.

Il avait des idées novatrices, il souhaitait le bien du peuple. Sa première mesure fut d’abroger le droit de cuisage en cours en Jidonnie au grand dam des nobles de l’époque, les femmes Jidonienne étant les plus belles du royaume. En 1736 il épousa Eugénie de Pariovnick, c’était un mariage d’amour qui donna très vite naissance à Robert d’Eural le 10 avril 1737. Cette idylle donna également naissance à Jean d’Eural en 1738 et Marlène d’Eural en 1741.

Son règne se poursuivi dans le respect de la plèbe, ce qui lui valu le sobriquet de Joffrey le Bon, surnom donné par le peuple, la noblesse voyant en lui un faible.

En 1756, Joffrey découvre que Robert d’Eural son fils entretien une relation avec sa sœur Marlène, il exile Robert en Aldesyl pour faire taire les rumeurs.

Il n’en fallut pas plus pour Marlène d’Eural soutenue par les nobles du royaume pour fomenter un complot visant à mettre Robert sur le trône d’Euralie. C’est au retour du voyage de son père en Oceania que Marlène convia Joffrey à se quérir de la santé des ses chiens de chasses soit disant atteint d’une maladie. Elle enferma son père avec la meute de 140 chiens qu’elle avait pris grand soin d’affamer pendant une trentaine de jour. De mémoire d’Euralien, il ne restera de Joffrey le Bon que les dents.

Le 25 juin 1789, Robert d’Eural revint de son exile et fut couronné, et jamais plus personne n’osa utilisé le terme de consanguinité. Il se maria avec sa sœur Marlène le 10 septembre 1790. Ils eurent trois enfants, Norbert, Jean et Marilyne.



Le règne des Epoux terribles : 1789-1816

les époux terribles

Le 25 Juin 1789, Robert fut couronné Roi d’Euralie, sa première mesure fut d’organiser un mariage avec sa sœur Marlène.

Cette nouvelle d’une union consanguine en fit enrager plus d’un au clergé, sentiment également partagé par le peuple.

Marlène et Robert semblaient très préoccupés par cette gronde grandissante, il fallait agir et vite pour éviter les émeutes. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont traité le problème à chaud comme en témoigne cette esquisse d’époque.

La suite de leur règne fut beaucoup plus calme, il était de notoriété publique que Robert passait plus de temps à monter sa sœur que son cheval. En 1807 cependant, les caisses du royaume se trouvaient au plus bas à cause des frasques et du train de vie des époux terribles. C’est alors que Marlène eu l’idée de la taxe du cochon. Dépossédé de leur terre et des bovins, les cochons étaient la seule richesse de l’époque pour les plus bas niveaux de la plèbe. La population s’embrasa littéralement, des émeutes éclatèrent dans l’ensemble du pays, les plus violentes se déroulèrent à Saint-Lo, elles furent réprimées dans le sang le 25 décembre 1807 grâce au soutien sans faille de l’armée dirigée à l’époque par Jean d’Eural.

Ce massacre entraina la fin des révoltes, mais la velléité envers les époux terribles resta forte dans tous le royaume. Elle conduit à leur assassinat le 17 janvier 1817 lors d’un piège tendue à l’occasion d’une fête libertine organisée au palais de Leonhague. Norbert d’Eural hériter de la couronne instable décida alors d’organiser des élections pour calmer le peuple. C’était la fin de la monarchie.

Histoire Moderne

Les migrations Véléciennes, 1998-2004

La crise Euralienne, 2017

Géographie physique

Situation

Rose des vents Helvénie Rose des vents
Baie de Crimésie N Aznaroï
O    Euralie    E
S
Vélécie
Carte de l'Euralie

Relief et climat

Mer et hydrographie

Paysages et nature

Politique

Organisation politique

Ordres et décorations

Politique étrangère

Politique environnementale

Organisation de l'État

Justice

Charte des devoirs de l'homme

Armée

Forces de Police

Sécurité civile

Société

Démographie

Langue

Enseignement

Religions

Santé

Médias

Sports

Économie

Tourisme

Commerce et artisanat

Industrie

Énergie

Finance

Transports

Télécommunications

Culture

Architecture

Arts visuels et plastiques

Littérature et poésie

Arts du spectacle

Musique

Cinéma

Gastronomie

Philosophie et science