Akitsu

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Second Empire des régions unifiées d'Akitsu
Акитсиская Империя
Drapeau Akitsu.png
Drapeau d'Akitsu
Akitsu Coat of arms.png
Armoiries de l'Empire
Akitsu orthographique.png
Akitsu (en vert) dans le monde.
Devise nationale Военная традиция, Технологическое развитие, Национальная гордость
(avalonais moderne)
Tradition militaire, Développement technologique, Fierté nationale (deltan)
Hymne national La Gloire de Nos Horizons
Fête nationale 24 octobre : établissement du Premier Empire Akitsunais (1927)
Administration
Forme de l'État Empire monarchique non-hérédiaire
Empereur Drapeau Akitsu.png Nikolai Artyom Vinceinovich
Conseillers impériaux DrapeauLunaire.png Katya Markloff
Drapeau Commonwealth.png Heinrich Ecker
Drapeau Deltan.jpg Salazar Kryaat
DrapeauCerbères.jpg Kaelar Oc Mwena
RFCV.png Konrad VonFriedman
Drapeau Akitsu.png Artyom W. Vinceinovich
Drapeau delta2.png Henry I. Vizyerolyk
Drapeau Akitsu.png Andrew Maskeilovich
Drapeau delta2.png Mike Pelstoviya
Drapeau Akitsu.png Yulia K. Patroskya
Drapeau Akitsu.png Mark Kozeystan
Langue officielle Avalonais moderne aka Ruthène insulaire
Capitale Kaninngam
Géographie
Plus grande ville Kaninngam
Cohen
Mifunes
Superficie totale 3 116 875,35 km²
Superficie en eau 4,54%
Fuseau horaire MDJ +0 ; +1 ; +2 (Île de Zela)
Démographie
Gentilé Akitsunais, Akitsunaise
Population totale Increase.png18 468 117 hab.
Densité 5,93 hab./km²
Économie
PIB nominal Increase.png 1 025,4 milliards CG
PIB nominal par hab. Decrease2.png 55 500,4 CG
Taux de chômage Increase2.png 5,1%
Monnaie Ace Э
Divers
Code ISO 3166-1 AKU, AK
Domaine Internet .ak [1]
Indicatif téléphonique +55
Lien sur le site GC

L'Akitsu (Акитсу [ak'itsou]), sous sa forme officielle Empire d'Akitsu (Акитсиская Империя [ak'itsiskaya imperia]), et sous sa forme longue Second Empire des régions unifiées d'Akitsu est un pays d'Aurinéa méridionale constitué des îles de l'archipel d'Akitsu et de l'Île de Zela. Situé sur l'équateur Gécéen, le climat y est très chaud et humide. Avec ses seulement 19 millions d'habitants pour 3 116 875,35km² de superficie, Akitsu est un pays extremement peu densément peuplé, et ses campagnes, très vastes et recouvertes par des forêts primaires caractéristiques de l'équateur gécéen et d'immenses surfaces agricoles, souffrent d'un manque d'infrastructures routières problématique dans des contrées aussi étendues: c'est ainsi que le pays est divisé entre ses agglomérations urbaines modernes et développées, et ses campagnes très en marge, qui ressemblent aux contrées pauvres pouvant être trouvées dans les pays les moins développés de Gécé.

Les grandes villes du pays ont été fondées au cours de la colonisation des archipels d'Avalon et de Middgard au cours du VIIème siècle par les colons Ruthènes et Celtes, et lors de la montée du féodalisme pendant le bas moyen-âge. Les villes, bien que possédant de grandes aires urbaines, sont bien moins peuplées que les autres grandes cités mondiales: de cette manière, Kaninngam, capitale de l'Empire, ne possède que 2 millions d'habitants dans sa couronne urbaine, quand certaines villes étrangères peuvent chiffrer une ou deux dizaines de millions d'habitants.

Pays au passé riche et complexe, Akitsu s'est vue très influencée dans son histoire par son aristocratie et sa tradition martiale, qui sont à l'origine de l'unification du pays, autrefois composé de nombreux duchés différents et indépendants. La tradition militaire est une valeur très importante dans les moeurs akitsunaises, et grâce au service obligatoire de deux ans, ce sont près de 92% de la population active qui ont déjà servis dans l'armée. Les effectifs de l'armée de métier, eux, sont à environ 14% de la population active totale, un des ratio les plus élevé au monde, entre autre du au fait que de nombreux postes de fonctionnaires sont liés aux administrations de l'armée.

L'Etat akitsunais est cependant très critiqué de par le monde, en raison d'un gouvernement entré illégitimement au pouvoir selon la communauté internationale, étant donné de son installation suite à un Putsch, qui a lui-même suivi l'assassinat du président alors en office, Kelvin Yastorvich.

Géographie et environnement

Situation

Rose des vents Province de Génécie Rose des vents
Mer de Batchy N Provinces Unies du Bellarmin
O    Akitsu    E
S
Zéphyros

Le territoire akitsunais est situé entre la Mer de Batchy; la Mer du Lagos Méridionale; et d'une certaine manière, l'Océan Transgécéen via son territoire ultramarin de Zela. Ses principales îles sont les îles d'Avalon, au Sud-Ouest, et de Middgard, au Nord-Est: elles sont séparées par le Détroit de Cohen, qui comprend lui-même une baie, sobrement nommée Baie de Cohen. De nombreuses îles de tailles plus réduites, environ une vingtaine, sont également à considérer, telles que les îles de Eternara ou encore de Pyat. L'Île de Zela, elle, est située au large de l'archipel du Zéphyros.

Relief et hydrographie

Bas-monts de Solaris, dans les contrées de Cimetronelle.

La masse principale du pays est coupé en deux dans sa longeur par une ancienne chaine de montagnes, dont les restes érodés sont appellées Chaine de Solaris à Avalon, et Sommets de Middgards à Middgard. Cette chaine est le témoin de l'activité tectonique passée de cette zone du monde, à une époque où le Zéphyros et l'Akitsu étaient probablement raccrochés à la masse continentale Aurinéanne avant de dériver.

Le pays est traversé par plusieurs grands cours d'eau, mais le principal reste le fleuve Blanc. Prenant source dans les monts vieillissants de Solaris, il traverse la ville de Kultzwahr via un de ses deux principaux affluents. Ses berges sont très peu urbanisées: c'est principalement l'activité agricole qui fait vivre la région. Ces surfaces céréalières ne l'affectent d'ailleurs que peu, étant donné que l'irrigation est une futilité dans la région humide du Sud d'Akitsu. Son delta est particulièrement humide, et une des forêt primaire les plus denses du pays s'y développe, avec son lot de mangroves équatoriales et de marécages, impropre à l'installation de l'homme mais riche en terme de biodiversité.

Climat

En raison de sa position géographique centrée sur l'équateur Gécéen, le climat Akitsunais est chaud et humide pendant presque toute l'année. Les périodes de mousson se concentrent pendant la mi-année, mais les pluies denses restes courantes pendant les mi-saisons. Le pays ne connait pas l'hiver ni l'été, sauf sur Zela, qui est située bien plus au Sud.

Faune et flore

Histoire

Pré-colonisation aurinéenne

Le manque de fouilles archéologiques dans les forêts tropicales, difficiles d'accès, ne permet pas de tirer de conclusion concernant le passé de l'archipel avant l'arrivée massive de colons aurinéens. Cependant, des hypothèses comme celle de peuples natifs décimés par l'arrivée des colons ont été envisagées, hypothèses confirmées par des fouilles sur le littoral, qui montre la présence de plusieurs campements datant de l'époque antique.

Colonisation

Au VIIème siècle, des colons aurinéens majoritairement ruthènes et celtes, mais également deltans et teutons, provenant du Nord de l'Aurinéa prennent le large afin de peupler de nouvelles terres prospères. Les îles composants Akitsu sont à ce moment-là connues des continentaux, mais désertes de civilisation humaine en raison des difficultés d'implantation dues au climat tropical extreme qui règne dans ces contrées. Ce sont principalement les ressources de bois nobles et d'épices qui motiveront les colons, afin de s'enrichir et de s'émanciper du continent. Vers 800, l'archipel qui deviendra Avalon atteint une population stable de 5000 habitants, et l'archipel qui deviendra Middgard atteint les 3500 habitants. Plusieurs comptoirs sont fondés afin de commercer sur l'archipel mais aussi vers l'Aurinéa continentale. Le principal comptoir sur l'archipel avalonais est celui des Trois Baies, et a été fondé par une union de colons ruthènes et celtes. Cependant, un conflit de domination pour le contrôle des ressources y transitant éclatat rapidement entre les deux colonies, duquel une trêve ressortira. Les termes en sont simples: les celtes, ayant essuyés plus de pertes, renoncent à plusieurs de leurs monopoles, mais, en échange, ont la permission de renommer le comptoir au nom du marchand celtes Edward Cunningham, qui gère la colonie celte. Les ruthènes, eux, appelleront la colonie, par déformation linguistique, "Kaninngam", nom qui sera finalement donné à la ville éponyme fondée sur les bases du comptoir.

Développement féodal

Au fil du temps, avec le développement des grandes villes, entre autre Kaninngam, Mifunes ou encore Cohen, une organisation féodale, suivant les règles pratiquées en Aurinéa continentale, se met en place. De nombreux duchés sont crées, gouvernés par des nobles influents. Cependant la plupart prêteront allégeance aux plus grandes puissances d'Avalon et de Middgard, respectivement les grands-duchés de Kaninngam et de Cohen. De nombreux duchés créeront des alliances indépendantes afin de pouvoir s'affirmer face à ces acteurs influents. De nombreuses guerres de domination et de contrôle auront lieu, notamment la guerre pour la vassalité du duché de Kultzwahr entre les duchés de Kaninngam et Mifunes, à une époque où les deux entités se disputent encore la suprématie en Avalon. Kaninngam en ressortira victorieuse, mais Mifunes continuera a avoir un contrôle accru de la région Nord-Avalonaise jusqu'à ce qu'une guerre de succession en 1352 n'octroie son trône au Duc Kaninngaïasque.

La voie vers un Avalon unifié

En 1364, l'île d'Avalon, la plus grande de la région akitsunaise, se voit finalement unifiée suite à l'instauration d'un régime oligarchique commun à tous les duchés avalonais, dirigé alors par Pyotr I. Vartinskiy, qui est également l'initiateur de l'union. Bien que les guerres des derniers siècles aient limitées le nombres de duchés, ce nouveau régime centralisé impose basiquement une cession de l'autorité des ducs au profit d'un grand-duc, siégeant au Grand-duché de Kaninngam. Progressivement, les duchés restant seront incorporés dans les Etats de Kaninngam, renforçant la centralisation du pouvoir dans la capitale.

Guerre Avalo-Middgarde

Bataille de Morifa, en 1739, peint par William Kenneder, 1868.

Suite à près de 20 ans de montée des tensions entre les grand-duchés d'Avalon et de Middgard, jusqu'alors étant parvenu à cohabiter sur l'archipel d'Akitsu, Avalon finit par déclarer la guerre à son voisin. La supériorité navale de Middgard lui permit certes au début de faire mouche en débarquant moult troupes à Avalon et en remportant entre autre les batailles de Kartiy et de Fudow, mais la rapide mobilisation des Avalonais sur leur marine leur permis de récupérer l'avantage lors de la bataille navale de la Baie de Cohen, débouchant sur un blocus total de la baie, vitale pour les forces expéditionnaires middgardes, leurs empêchant le ravitaillement de leurs troupes sur le sol avalonais. Il en découla également une rotation de l'avantage stratégique permettant certes aux 4ème et 6ème armées avaloniennes de bouter hors du territoires les 1ère, 2ème et 4ème armées middgardes, mais également de lancer l'invasion du territoire middgard. La grande bataille de Krolinsk éclata près de la bourgade éponyme de Krolinsk, et verra les 1ère, 2ème et 3ème armées avalonaises dirigées par le Duc de Kultzwahr, Général des armées, triompher, permettant à Avalon d'occuper tout Middgard durant les mois suivants en raison de la mise en déroute totale des forces middgardes, quasi entièrement mobilisée sur la bataille, les restes des 1ère, 2ème et 4ème armées ayant rejoint les troupes locales suite à la contre-offensive avalonaise à la Seconde Bataille de Fudow et à la Bataille de Mirov. Le traité de paix qui découla de la guerre suite à la victoire avalonienne imposa l'annexion de Middgard, mais ses dirigeants eurent cependant des traitements de faveurs et se virent proposer des postes importants.

Instauration d'un Empire

Ouverture mondiale et changements internes

Implication dans la Grande Guerre Gécéenne

L'après-guerre

Troubles internes et fin de la République

Malgré les accomplissements de la République Akitsunaise, celle-ci demeure instable et repose sur des fondations fragiles. La corruption atteint des taux records, et les réformes promises par les gouvernements successifs ne passent pas ou ne sont pas appliquées. Face à la perte de vitesse de la république, des opportunistes tentent de renverser le pouvoir, à deux reprises, la première tentative, qui sera avortée suite à des désaccords entre les rebelles eux-même, se déroula le 12 mars 1987, mais reste très peu documentée: les historiens estiment qu'il s'agissait d'une rébellion hâtive et mal organisée, tentée suite au décès prématuré du président en mandat à ce moment, Yuri Hans Provson, et ne pouvait en aucun cas réussir de ce fait, les armées étant trop peu équipées et les réseaux clandestins mal implantés.

Cette première tentative, malgré son échec incontestable, a cependant suffit à déstabiliser davantage la cohérence républicaine: l'armée ne fait plus confiance au gouvernement légitime, et le Président par intérim ne parvient pas à rassurer le peuple, conduisant inévitablement à ce qu'un nouveau coup d'Etat ne soit tenté, mais cette fois-ci avec succès.

Pendant la nuit du 10 janvier 2014, de retour de l'Avalon Landmark Hotel, dans le quartier d'affaire de Kaninngam, où il assistait à une réunion ministérielle, le président Kelvin Yastorvich, 51 ans, est assassiné par balle sur la banquette arrière de sa voiture. Le chauffeur a été rapidement innocenté, mais cependant, le tireur, identifié comme un sniper, demeura introuvable. L'instabilité politique provoquée par l’événement constitua le dernier clou fermant le cercueil de la fragile République Akitsunaise, et permis le coup d'Etat du Général Vinceinovich et de son armée rebelle trois jours plus tard.

Guerre d'Aurinéa de 2017

Entités et subdivisions spécifiques

Archipels et sous-archipels

Régions urbaines

Politique

Organisation politique

L'ensemble de la classe dirigeante est composée d'élites et de militaires. L'Empereur, sa famille, les Conseillers et leurs familles, siègent et vivent dans le Palais Impérial d'Avalon de Kaninngam, immense palais du XVIème siècle ayant servi ce rôle depuis son existence. Le système politique moderne d'Akitsu reprend celui ayant été en vigueur depuis la fondation du Grand-dûché d'Avalon, à savoir celui de l'Empire Electif, dans lequel un conseil d'élites et de militaires élisent le nouveau chef de l'Etat quand le précédent meurt ou abdique. Il est à noter que si le précédent dirigeant abdique, il rejoint le conseil, dans lequel il peut user de son influence pour choisir son successeur. Etant à la tête de toutes les terres akitsunaises, de toutes les armées, et de la diplomacie de l'Empire, l'Empereur occupe le pouvoir suprême akitsunais. Il n'a théoriquement aucune limite de pouvoir, et les conseillers impériaux ne sont là que pour l'aider à prendre des décisions. L'Empereur est libre de faire appel à ceux-ci comme bon lui semble, ainsi qu'à les limoger comme en intégrer de nouveaux.

Critique du pouvoir en place

Police militaire akitsunaise pendant la répression d'une manifestation en 2015.

Etant donné de son instauration par la force après le coup d'Etat du 13 janvier 2014, le régime actuel du pays s'est retrouvé fort critiqué par la communauté internationale, et ce malgré la légitimité avancée par ses initiateurs. De plus, son caractère autoritaire et autocratique va à l'encontre des idées démocratiques de grandes organisations internationales telles que l'Union Philicienne, qui a vue d'un mauvais oeil qu'une nation ayant adoptée un régime républicain, certes de force, après la Grande Guerre, tombe à nouveau dans un régime impérial vieux d'un siècle. Il est également à noter une réticence d'une partie de la population akitsunaise, qui a déjà tenté de faire entendre sa voix lors de manifestations plus ou moins pacifiques avant de bien souvent finir dissipée par les forces de l'ordre. Les médias officiels akitsunais sont par ailleurs régulièrement accusés d'omettre l'évocations des protestations, ce qui ne facilite pas les organisations humanistes mondiales à apprécier la réelle dissidence de la population.

Diplomatie

Akitsu a été un des membres fondateurs de l'alliance multi-continentale de l'Alliance de l'Est, avec le Commonwealth of Vulcania et le Nouvel Empire Deltan, qui a depuis également accueillie la République Lunaire en son sein. Initiallement fondée en tant que contrepoids de l'Union Philicienne, la perte de vélocité de cette dernière et la montée en puissance de l'Organisation du Traité des Etats Indépendants lui a imposé de nouveaux objectifs, tout comme à Akitsu, qui a vue émerger des puissances industrielles entre autre en Philicie. Le pays rencontre cependant de nombreuses difficultés à établir des relations diplomatiques stables et positives avec les autres pays gécéens, cela étant principalement du à son caractère militariste, traditionaliste et nationaliste. Des pays initialement intéressés par tisser des liens comme la Principauté du Queensland ou les Royaumes-Unis des îles Cerbère se sont révélés devenir de nouveaux rivaux économiques et militaires, rivalité heureusement contrebalancé par l'alliance entre Akitsu et le Nouvel Empire Deltan en Aurinéa, et le Commonwealth of Vulcania au Volcania, qui sont des puissances dans leurs régions respectives permettant un équilibrage des forces. Akitsu peut cependant également compter sur de singuliers potentiels partenaires en dehors de l'Alliance de l'Est, comme le Polaro, qui, considérant les diverses actions diplomatiques de leur fait, est bien plus modéré sur la question akitsunaise que le reste de l'Union Philicienne, qui reste globalement hostile au gouvernement akitsunais.

Défense et armée

Forces Armées Additionelles Akitsunaises (F3A)

Marine Impériale

Forces Aériennes

Police militaire

Société

Démographie

Langue

Les premiers colons débarqués sur ce qui deviendra Akitsu, entre le VIIème et le IXème siècle, étaient principalement issus des contrées ruthènes nordiques de l'Aurinéa. Cette culture initiale, ruthène, a également été le point d'ancrage pour le développement des langues propres à Akitsu. Les peuples avalonais et middgards, alors non régis à l'époque par un Etat commun, développent la culture localement: on assiste à l'émergeance dans le Sud du pays d'une langue Avalonaise primitive, tandis que dans le Nord, du côté de Middgard, le ruthène reste plus pur et authentique. A la fin du moyen-âge, vers le XIème siècle, alors que les ducs avalonais tendent à se rassembler autour d'une autorité commune, à travers les rassemblements politiques et les conflits armés, le choix d'adopter l'Avalonais de Kaninngam (aussi appelé Avalonais Primitif) comme langue diplomatique entre les différents duchés est fait: c'est le premier pas vers une standardisation de la langue dans le territoire Avalonais. Il ne faudra que peu de temps pour que la noblesse Middgarde ne cède à l'adoption de l'Avalonais de Kaninngam par souci de facilité diplomatique avec son voisin Avalonais. Avec l'unification du pouvoir politique en Avalon en 1364, le Grand-Duc décide de ratifier un ensemble de mesures pour rendre la langue Avalonaise accessible au peuple, et d'en faire définitivement la langue officielle. De cette manière, l'Avalonais Traditionnel est adopté en 1367, après quelques années de réformes linguistiques dirigées par l'Etat. La langue se modernisera lentement tout au long des XIVème aux XIXème siècles, mais aux XXème siècle, alors que l'influence culturelle mondiale est de plus en plus importante, l'Avalonais moderne, aussi appelé Ruthène insulaire, une langue bâtarde entre l'Avalonais traditionnel, le Ruthène et les langues Aurinéennes modernes influentes, entre autre le Celtes et le Deltan, marquée par la simplification de son usage, émergera et sera promulgée langue officielle en 1932.

Education

Santé

Médias

Sports

Religion

Eglise Capkrassienne dans la banlieue de Morifa.

La pays a toujours eu un gouvernement officiellement laïque, composé des hautes castes de la société et de l'armée, bien que la pratique religieuse ne soit largement pas bannie pour autant. Quelques religions sont parvenues à prendre une place assez importante dans la vie des akitsunais. Officiellement, l'Eglise Capkrassienne est la religion la plus présente, avec près de 30% de croyants, dont 10% de pratiquants réguliers. L'islam, par contre, n'a que très peu percé, le peu de relations avec l'Euromed n'a aucunement aidé à la propagation de la foi islamique: on recense cependant 2% de croyants, dont 1.8% de pratiquants réguliers, ce qui en fait par la même occasion la religion avec le meilleur ratio croyants/pratiquants.

Économie

Agriculture et agroalimentaire

Tourisme

Commerce et artisanat

Industrie

Énergie

Finance

Télécommunications

Transports

Transport routier

L'archipel est caractérisé par un réseau autoroutier peu dense, étant le résultat d'une attention gouvernementale trop concentrée sur les métropoles: ses presque 5000 kilomètres permettent certes de joindre Kaninngam, tout au Sud, jusqu'aux zones d'activité du Nord de Middgard, de nombreuses agglomérations urbaines demeurent non-liées aux grandes villes par un réseau autoroutier (elles sont en effet au mieux connectées à des voies express, et au pire à des routes nationales en mauvais état). Les routes nationales et les routes de campagnes, elles, totalisent près de 120 000 kilomètres de réseau traversant toutes les campagnes, ce qui demeure malgré tout insuffisant par rapport à l'étendue du territoire.

Transport maritime

Transport ferroviaire

Transport aérien

Culture

Architecture

Arts visuels et plastiques

Littérature et poésie

Arts du spectacle

Musique

Cinéma

Gastronomie

Philosophie et science