Îles Ardentes

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Icone-boite.png   Cet article est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant. Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé quand l'article comporte assez de renseignements encyclopédiques.
Îles ArdentesMoliakalaniikeola (kah)
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte topographique des îles Ardentes.
Géographie
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Localisation Océan Atlantide
Superficie 3 375,29 km²
Nombre d'îles 19
Îles principales Maucupunoi, Maucupili, Arona
Point culminant Mauna Pilikia
Altitude 1 156 m
Île du point culminant Maucupunoi
Géologie Île volcanique
Administration
Statut Canton d'Outre-Mer
Démographie
Population 99 246 hab.
Gentilé Ardentois(e)
Plus grande ville Port-aux-Cantii
Autres informations
Découverte VIIIe siècle
Fuseau horaire UTC+11

Les Îles Ardentes (en branuyer : Feierhäll, en kahananui : Moliakalaniikeola) sont un archipel situé à environ 400 kilomètres au sud ouest de Prince Edward Island et baigné par l'océan Atlantide Sud comprenant trois îles principales et de nombreux îlots.

Vraisemblablement découverte pour la première fois par les migrations autochtones, l'archipel est habité à partir du VIIIe siècle et redécouverte par les navigateurs aldésyliens le 15 septembre 1646 lorsque le branuyer Edmond Luxenberg s'en approche à bord du SVSM Feierhäll, donnant alors le nom aldésylien à l'archipel et en prenant possession au profit du Royaume de Branaut. Le nom est deltanisé suite à la cession de l'archipel lors du Traité de Montrault le 20 juin 1713.

L'archipel est peuplé de 100 000 habitants d'origine aldésylienne et kahananui installées en majorité sur Maucupunoi, où se situe Port-aux-Cantii, plus grande ville de l'archipel et Chef-Lieu du Canton d'Outre-Mer.

Toponymie

L'archipel est nommé Moliakalaniikeola par les premiers habitants autochtones kahananui, il est appelé Feierhäll par les aldésyliens lors de sa redécouverte le 15 septembre 1646 par le branuyer Edmond Luxenberg à bord du SVSM Feierhäll. Il est deltanisé suite au Traité de Montrault et à la cession des îles aux Royaumes de Cantii. Le noms des îles est également deltanisé en reprenant les noms kahananui principalement issus de la topographie locale, on retrouve ainsi Maucupunoi provenant de Mokupuni Nui (deltan: Grande île) ou encore Maucupili du kahananui mokupuni liʻiliʻi (deltan: Petite île).

Géographie

Carte des îles Ardentes.

Localisation

Îles de l'archipel

Couvrant une superficie de 3 375,29 km², l'archipel compte trois îles principales, Maucupunoi, Maucupili, Arona, et quelques petits îlots et récifs dont certains constituent des réserves naturelles. Les îles Ardentes sont peuplés de 99 246 habitants dont seulement quelques 1 500 personnes résident en dehors de l'une des trois îles majeures. Les 19 îles, îlots et récifs sont repartis en deux groupes principaux :

  • les îles, regroupant la quasi-totalité de la superficie de l'archipel :
  • les îlots et récifs :
    • l'île Hipa (16,95 km²)
    • l'île Pulupulu (6,43 km²)
    • l'île Uuku Hipa (5,18 km²)
    • l'île Ke Kaua (5,08 km²)
    • l'île Wawahiia (3,39 km²)
    • l'île Lawaiʻa (2,83 km²)
    • la pointe Ka Lani (1,60 km²)
    • la pointe Ulaula ia (0,38 km²)
    • l'îlot Mea Kiaʻi (0,24 km²)
    • l'îlot Ke Alii (0,19 km²)
    • l'îlot Akua (0,13 km²)
    • le rocher Alii Wahine (0,10 km²)
    • le rocher Hewa (0,04 km²)
    • le rocher Keiki (0,03 km²)
    • le rocher Holo Moku (0,02 km²)
    • le rocher Ka Paʻakai (0,01 km²)

Histoire

Premiers habitants

Les îles Ardentes furent habitées initialement par des kahananui arrivées au cours du VIIIe siècle. Malgré des contacts sporadiques avec d'autres peuples autochtones, cette société a vécu dans un important et long isolement. Pendant la majeure partie de leur histoire, les îles Ardentes furent gouvernées indépendamment par des monarques locaux.

La colonisation aldésylienne

L'archipel est redécouvert le 15 septembre 1646 par le branuyer Edmond Luxenberg lors d'une expédition coloniale à bord du SVSM Feierhäll. Il y retourne l'année suivante avec quelques 200 colons et y installe la première colonie pour le compte de la couronne de Branaut. Les premiers établissements branuyers aux Ardentes sont Hoscheid (actuelle ville d'Houdain) et Kinneklechen Hafen (actuellement Port-aux-Cantii). En 1652, trois bateaux venant de Mapete débarquent avec près de 1 200 esclaves destinés à cultiver la canne à sucre suite à la construction du premier moulin à sucre de l'archipel.

Les conflits avec les kahananui

L'installation et l'expansion des branuyers ont créé tensions et un conflit continu avec les autochtones. Avec la mort du gouverneur vun der Holz éclate la guerre de 1660 face aux kahananui et certains esclaves fugitifs. Plus de 800 branuyers se regroupent pour attaquer les kahananui dans leurs territoires du nord de Maucupunoi avec la volonté d'éliminer toutes présences indigènes dans l'île. Les kahananui sont massacrés et les survivants expulsés vers Maucupili, de là, ils organiseront par la suite plusieurs expéditions punitives contre les colons dans les îles voisines.

Cette victoire stimule la colonisation branuyère, incarnée par Mathias Seimetz vun der Erop, qui fonde une dynastie de planteurs de sucre. En 1673, la canne à sucre devient la principale culture de l'archipel, dépassant ainsi, la culture du tabac, pratiquée par de nombreux petits colons blancs, sur des plantations nécessitant très peu de capitaux. La Seconde guerre des Royaumes du Sud marque un ralentissement des investissements du Royaume de Branaut dans ses possessions coloniales, profitant à l'expansion culturelle et commerciale vaseloise dans l'Atlantide Sud. La situation profite également aux kahananui qui réinvestissent l'île principale de Maucupunoi tout en se lançant dans la culture de tabac, roucou, indigo ou encore de cacao, évitant soigneusement la canne à sucre.

L'économie esclavagiste

L'abolition de l'esclavagisme

Loupe Wiki GC 2020.png Article(s) détaillé(s) : Révolte des Feiermänner

Par une ordonnance du 8 mai 1816, François III abolit le servage et le droit de suite sur l'ensemble du territoire national, ces derniers étant abolis en métropole depuis 1315 par Maxence VII.

Si les lois, règlements et circulaires vaselois interdisent officiellement la traite, certains Gouverneurs de territoires vaselois d'outre-mer sont volontairement très laxistes dans l'application de la législation. L'abolition est toutefois strictement appliquée dans les îles Ardentes par Hamonga Kerehoma‎‎ menant, dès le 20 décembre 1816, à une révolte des Feiermänner (esclavagistes locaux).

Maucupunoi

MaucupunoiMokupuni Nui (kah)
Géographie
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Localisation Îles Ardentes
Superficie 2 009,85 km²
Point culminant Mauna Pilikia
Altitude 1 156 m
Géologie Île volcanique
Administration
Statut Canton d'Outre-Mer
Démographie
Population 74 843 hab.
Plus grande ville Port-aux-Cantii
Autres informations
Fuseau horaire UTC+11
Vue du Mauna Pilikia avec la rade de Merotte au premier plan.

Maucupunoi, en kahananui Mokupuni Nui, est la première île par la taille des Îles Ardentes et également la plus peuplée des territoires formant le Canton d'Outre-Mer. Elle couvre une superficie de 2 009,85 km² pour x kilomètres de côtes. Le plus haut sommet est le Mauna Pilikia qui culmine à 1 156 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'île est la résidence de près de 75 000 personnes, soit environ 75% de la population de l'archipel.

Le Chef-Lieu du Canton d'Outre-Mer, Port-aux-Cantii, est situé sur la côte ouest de l'île, tout comme Fort-Stanislas au sud-est, principal base des forces armées en Outre-Mer.

L'économie de Maucupunoi est basée essentiellement sur le raffinage pétrolier, l'agriculture/agroalimentaire (banane, rhum, tabac), la pêche, l'aquaculture, le tourisme ainsi que sur la présence militaire. Compte-tenu du caractère insulaire des Ardentes, son approvisionnement par la mer est important. Le port de Port-aux-Cantii est ainsi le 4e port vaselois pour le trafic conteneurisé depuis la modernisation d'intérêt national des infrastructures portuaires en 2012. L'Aéroport international de Maucupunoi-Maxence X, situé au sud de Port-aux-Cantii, est le 9e aéroport vaselois et partage ses installations avec la base aéronavale.

La banane constitue la principale activité agricole, avec plus de 7 200 hectares cultivés, près de 220 000 tonnes produites et près de 12 000 emplois (directs + indirects). Son poids dans l’économie de l’île est faible (1,6%), néanmoins elle génère plus de 40% de la valeur ajoutée agricole.

Le rhum et notamment le rhum agricole représente 23 % de la valeur ajoutée agroalimentaire en 2015 et occupe 380 actifs sur l'ile (y compris le rhum traditionnel). La production de l'île se situe autour des 290 000 hl d'alcool pur sur la campagne 2018, dont 279 116 hl d'alcool pur en rhum agricole.

La canne à sucre occupe en 2019 4 150 hectares, soit 13,7 % des surfaces agricoles. La surface cultivée est en augmentation avec une progression de plus de 20 % sur les 20 dernières années, cette progression rapide pouvant s'expliquer par la forte valeur ajoutée du rhum produit et le renchérissement des cours mondiaux du sucre. Cette production évolue vers une concentration de plus en plus forte avec des exploitations de plus de 50 ha qui représentent 6,2 % des exploitations pour 73,4% de la surface exploitée. La production annuelle a été d'environ 420 000 tonnes sur 2018 dont près de 290 000 tonnes ont été consacrées à la production de sucre, le reste ayant été livré aux distilleries de rhum agricole.

Les ananas constituaient autrefois une part importante de la production agricole, mais ne représentaient en 2015 qu'1% de la production agricole en valeur.

L'activité du volcan Mauna Pilikia semble suivre un rythme d'une éruption par siècle. La dernière période éruptive a duré de 1905 à 1922, avec une phase paroxysmale le 8 mai 1905 qui a provoqué la destruction totale de la ville de Charbre, le naufrage des navires au mouillage dans la baie et la mort d'environ 8 000 personnes en 2 minutes. Des émissions mineures se produisirent jusqu'en 1913 et une reprise de l'activité volcanique eut lieu entre 1919 et 1922.

Maucupili

MaucupiliMokupuni Liʻiliʻi (kah)
Géographie
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Localisation Îles Ardentes
Superficie 1 113,05 km²
Point culminant Kaluapuleho
Altitude 985 m
Géologie Île volcanique
Administration
Statut Canton d'Outre-Mer
Démographie
Population 19 794 hab.
Plus grande ville Termonde
Autres informations
Fuseau horaire UTC+11

Maucupili, en kahananui Mokupuni Liʻiliʻi, est la seconde île d'importance de l'archipel avec ses 1 113,05 km² pour 20 000 habitants. Le premier secteur économique de l'île est aujourd’hui le Tourisme devant la production et de la transformation de la canne à sucre. L'île est principalement peuplée de kahananui, issue de leur expulsion de Maucupunoi lors de la colonisation branuyère.

Maucupili compte 8 communes, dont le Sous Chef-Lieu de Termonde, organisées en une communauté d'agglomération. Le positionnement de l'île lui confère un rôle stratégique militaire d'importance pour le soutien de Fort-Stanislas et plus récemment avec la station de guerre électronique de Laau Pepeiao, faisant partie du réseau de station et d'écoutes du Renseignement Extérieur.

Contrairement aux autres îles des Ardentes, Maucupili est autosuffisante pour ses besoins alimentaires, se permettant même de servir de grenier pour l'archipel. C'est ainsi qu'en 2017, 79% des légumes des Ardentes y ont été produit (essentiellement du taro, de la patate douce et de la banane feʼi, mais aussi la tomate, de la salade, du concombre et du chou vert, etc.). C'est également le principal éleveur ardentais, avec notamment l'élevage bovin (les deux tiers de la production sont localisés à Maucupili), la production d'œufs, l'élevage de poulets (l'unique exploitation de l'archipel est située à Souvenance), et la production de lait (sur les pentes du Kaluapuleho). En plus de ses multiples exploitations vivrières, l'île est également une grande productrice de bois.

L'autosuffisance de l'île s'explique notamment par sa ruralité et son faible brassage ethnique ayant préservés les traditions kahananui dont la culture est fortement marqué de par sa langue (90% de la population parle que le kahananui alors que seulement 35% ne savent parler le deltan), sa cuisine ou encore sa musique.

L'île connait le plus important taux de pratiquant de rugby du Vasel avec près de 2/3 des actifs et 90% des jeunes de 12 à 25 ans le pratiquant. Maucupili est un réel vivier de la sélection nationale à travers notamment les Honu Ahi, club emblématique et multiple vainqueur du Vasel Sevens. Certains matchs internationaux se sont ainsi déroulés avec un effectif composé en quasi-intégralité de joueurs originaires de Maucupili et des Ardentes.

Cette passion sportive fait de Maucupili l'unique territoire vaselois disposant d'un équipement sportif d'une capacité supérieure à son nombre d'habitants avec quelques 24 500 places au Kohola Stadium.

Arona

Arona
Géographie
Pays Drapeau Vasel.png Vasel
Localisation Îles Ardentes
Superficie 209,79 km²
Point culminant Puu Pele
Altitude 204 m
Géologie Atoll surélevé
Administration
Statut Canton d'Outre-Mer
Démographie
Population 3 109 hab.
Plus grande ville Vinkel
Autres informations
Fuseau horaire UTC+11

Arona est la troisième île importante des Ardentes avec quelques 3 000 habitants répartis sur 209,79 km². L'île – surnommée « la petite cuillère » – connaît une activité agricole de pêche et d'extraction minière aurifère, principale activité exportatrice de l'île. Seul 5 communes sont présentes sur l'île, à l'image de Vinkel, Sous Chef-Lieu du Canton d'Outre-Mer et ville la plus peuplée d'Arona.

En 2017, on compte une vingtaine de sociétés (artisans et PME) exploitaient le sous-sol de l'île de manière légale. Alors que des centaines de chercheurs d’or clandestins, venus d'îles défavorisées à proximité, exploitent le sous-sol, avec tous les problèmes criminologiques et écologiques qui en découlent. L'État y investi d'important moyen afin de lutter contre l'orpaillage illégal à travers l'Opération Ka Naauao, menée conjointement par près d'un demi millier de militaires des quatre composantes de l'armée vaseloise : Terre, Mer, Air et Gendarmerie.

Bagne des îles Hipa et Uuku Hipa

Le bagne des îles Hipa et Uuku Hipa est un ancien établissement pénitentiaire de travaux forcés, aujourd'hui reconverti en centre de détention militaire de haute sécurité, qui fut en activité de 1764 à 1963. De nombreux prisonniers vaselois de métropole (environ 35 000) y furent déportés en presque deux cents ans.

Il existait trois types de condamnés :

  • les « Forçats » : les plus nombreux, sont les condamnés à des peines de travaux forcés pour des crimes de droit commun.
  • les « Déportés » : sont les condamnés politiques, comprenant essentiellement des indépendantistes et des insurgés de divers mouvements.
  • les « Joyeux » : sont les soldats punis pour indiscipline et les condamnés pour haute trahison.

L'utilisation du bagne est peu à peu contestée par l’opinion publique avant d'être aboli au sortir de la Grande Guerre, les derniers prisonniers sont libérés en 1963.

Les installations sont de nouveaux utilisés à partir de 1981 en tant que centre de détention militaire de haute sécurité, notamment suite à la montée du terrorisme. Les îles sont exclu de toute cadre juridique depuis 1982 et l'arrivée du premier détenu qualifié de « combattant illégal ».

Drapeau Vasel.png   Portail du Vasel         Logo géographie.png   Portail de la Géographie