Élections municipales 2020 de Mégalipoli

De Wiki GC
Aller à : navigation, rechercher
Élections municipales 2020 de Mégalipoli
400 conseillés municipaux
(Majorité absolue : 201 sièges)
1 mars 2020
8 et 9 février 2020
(1er tour)
22 et 23 février 2020
(2e tour)
Type d’élection Élections municipales
Corps électoral et résultats
Population 35 023 012
Inscrits 24 876 214
Votants au 1er tour 24 876 214
100%
Votes exprimés au 1er tour 23 719 253 (95.35%)
Votes blancs au 1er tour 522 486 (2.10%)
Votes nuls au 1er tour 634 476 (2.55%)
Votants au 2d tour 24 876 214
100%
Votes exprimés au 2d tour 23 894 196 (96.05%)
Votes blancs au 2d tour 843 190 (3.39%)
Votes nuls au 2d tour 138 828 (0.56%)


Les élections municipales de Mégalipoli de 2020 se sont déroulées les 8 et 9 février 2020 pour le premier et tour et les 22 et 23 février 2020 pour le second tour. Le 10 janvier 2020, le comité électoral de Mégalipoli annonce que six listes (chacune comprenant 400 noms) sont candidates.

À l'issu du premier tour, trois listes peuvent se maintenir (WAR, MEE, MET). L'entre deux tours est marqué par plusieurs fusions de listes de sorte que le second tour oppose la liste de William Arm (issue d'une fusion avec la liste PEC) à une union des listes écologistes menée par Aliciane de Flork.

Au second tour, William Arm remporte 50,99% des suffrages contre 45,06% pour Aliciane de Flork. Cependant, le découpage électoral de Mégalipoli permet à la liste Mégalipoli en Transition d'avoir 206 sièges sur 400 et donc la majorité au conseil municipal. Aliciane de Flork est élue Maire de Mégalipoli le 1er Mars 2020.

Évènements marquant

  • 10 Janvier 2020 : Ouverture de la campagne.
  • 22 Janvier 2020 : Premier débat opposant William Arm (WAR) et Loïs Vraoumy (MAC). Thématiques du débat : mobilité, rayonnement, démographie, environnement.
  • 27 Janvier 2020 : Deuxième débat opposant Jean-Michel Paquontan (PEC) et Aliciane de Flork (MET). Thématiques du débat : mobilité, rayonnement, démographie, environnement.
  • 29 Janvier 2020 : Troisième débat opposant Eva-Marianne Vecandeta (MEE) et Jaqueline Souellesseder (UPUAR). Thématiques du débat : mobilité, rayonnement, démographie, environnement.
  • 8 et 9 Février 2020 : Premier tour, résultats à partir de 20h le 9/02.
  • 16 Février 2020 : Conférence de presse de MET, MEE et l'UPUAR pour officialiser l'alliance de ces trois mouvements pour le second tour.
  • 19 Février 2020 : Débat du second tour opposant Aliciane de Flork (MET) et William Arm (WAR). Thématiques du débat : Université, Politique sociale, Industrie et complexe portuaire, Culture et Associations
  • 22 et 23 Février 2020 : Second tour, résultats à partir de 21h le 23/02.
  • 1er Mars 2020 : Élection du Maire par le conseil municipal.

Bilan du mandat 2018 - 2020

Le mandat précédent ces élection a été divisé en deux parties. Le Maire initialement élu a été contraint de se retirer pour raison de santé. C'est Justine de Salamille qui a ensuite été élue en 2018 pour le remplacer. Son bilan à la tête de la ville est relativement modeste compte tenu de son temps d'exercice [1]

Mobilité

  • Fermeture de 50km d'autoroutes
  • Piétonisation de 15km de voies
  • Diminution de la congestion routière (1200km de bouchon à l'heure de pointe du matin en 2015, près de 900km en 2020).
  • Finalisation des études sur les prolongements du MGV et poursuite des études pour la création des lignes J et K.
  • Attribution des marchés pour l'automatisation de la ligne E.

Environnement

  • Verdissement de 5 quartiers de gare MGV
  • Études lancées pour l'aménagement des quartiers autour de 50 stations.
  • Plantation de 7900 arbres (dont 5600 dans le parc de l'université).
  • Mise en place d'un plan pluriannuelle d'investissement dans la production d'énergie (2PIPE)
  • Programmation de la fermeture de la centrale nucléaire de Mégalipoli pour 2025.

Société

  • Création de 25 000 emplois accompagnés par la mairie dans les associations (27%), les services municipaux (10%) et entreprises collaboratives (63%).

Listes candidates

Logo Acronyme Nom complet Tête de liste
Megalipoli MAC.png MAC Mouvement des Automobilistes en Colère Loïs Vraoumy
Megalipoli MEE.png MEE Mégapoli Extrême Ecologie Eva-Marianne Vecandeta
Mégalipoli WAR.png WAR William Arm - Les Rassemblés William Arm
Megalipoli UPUAR.png UPUAR Union Pour Un Avenir Radieux Jaqueline Souellesseder
Mégalipoli PopulationEnColere.png PEC Population En Colère Jean-Michel Paquontan
Megalipoli MET.png MET Mégalipoli en Transition Aliciane de Flork

Principales propositions des candidats regroupées par thème

Plusieurs débats se sont déroulés avant les deux différents tours. Lors de ces débats d'environ 1h chacun les différentes têtes de liste ont pu confronter leurs idées. Les listes ci-dessous en donnent un résumé par grande thématique et par liste.

Résultats du premier tour

Mégalipoli WAR.png William Arm - Les Rassemblés – William Arm
Voix 8 183 759
32,90 %

Megalipoli MAC.png Mouvement des automobilistes en colère – Loïs Vraoumy
Voix 1 383 896
5,56 %

Mégalipoli PopulationEnColere.png Population en Colère – Jean-Michel Paquontan
Voix 1 900 429
7,64 %

Megalipoli MET.png Mégalipoli en Transition – Aliciane de Flork
Voix 5 013 955
20,16 %

Megalipoli MEE.png Mégalipoli Extrême Ecologie – Eva-Marianne Vecandeta
Voix 4 890 170
19,66 %

Megalipoli UPUAR.png Union pour un Avenir Radieux – Jaqueline Souellesseder
Voix 2 347 043
9,43 %



Le premier tour s'est déroulé les 8 et 9 février 2020. Les résultats partielles ont été connus le 9 février à partir de 21h et les résultats définitifs le 10 février à partir de 20h. L'annonce des résultats est fait par la Mairie de Mégalipoli et a été couvert par différents médias de Gécée et notamment Radio Océania.

À l'issue du premier tour, la liste conduite par William Arm arrive en tête avec près d'un tiers des voies. En deuxième position figure la liste Mégalipoli en Transition avec un peu plus de 20% des suffrages et en troisième position, la liste Mégalipoli Extrême Ecologie récolte un peu moins de 20% des suffrages.

Trois listes sont en capacité de se maintenir pour le second tour car ayant récolté plus de 10% des suffrages : William Arm - Les Rassemblés, Mégalipoli en Transition et Mégalipoli Extrême Ecologie.

Entre deux tours

À l'issu du premier tour, la liste de William Arm arrive en tête. Un deuxième bloc écologiste se dessine aussi mais est éclaté au sein de plusieurs listes. Dès le 10 février, des rencontres entre les différentes listes s'opèrent dans le but de nouer des alliances pour le second tour.

Refu du WAR d'intégrer le MAC

Le 11 février, la liste Mouvement des automobilistes en colère annonce que la liste de William Arm a refusé ses propositions de fusion[7]. Le MAC invite explicitement ses électeurs à faire barrage à la liste de William Arm.

Fusion de MET, MEE et de l'UPUAR

Le 14 février, le MET, MEE et l'UPUAR annoncent être proche d'un accord de fusion pour le second tour[8]. Cette alliance est officialisée le 16 février au cours d'une conférence commune donnée par les trois listes [9].

Au cours de cette conférence les trois listes annoncent les modifications opérée au programme initial de la liste Mégalipoli En Transition. Ces évolutions concernent notamment la position des listes sur la question de l'aéroport. Il est désormais envisagé de convertir trois terminaux en terminaux pour dirigeables d'ici à 2025. D'ici à 2030, la nouvelle liste propose de fermer 5 des 8 terminaux restant et d'ici à 2040 de fermer deux terminaux supplémentaires et de convertir ceux restant en terminaux pour dirigeables. Concernant les transports en commun, les trois listes s'accordent sur une poursuite du développement du MGV, de la rénovation métro et du tramway. Elles proposent de réduire l'espace dédié à l'automobile de sorte à arriver, dans toutes les rues rénovées à un rééquilibrage de l'espace public comportant au maximum 50% de l'espace pour l'automobile. Les trois listes se sont également concertées sur la question du rayonnement avec une volonté commune de donner plus de place à Mégalipoli au sein de de la province du Delta. Pour parvenir à se résultats, elles envisagent de réunir une commission citoyenne de 300 personnes dont l'objectif sera d'établir un plan d'action et être force de proposition pour que Mégalipoli soit plus prise en considération par le gouvernement Deltan. Toujours concernant l'aspect démocratique, les trois listes proposent de créer la ville du quart d'heure et de donner plus de pouvoir au citoyens en créant des institutions démocratiques à l'échelle du quartier. D'un point de vue de l'environnement et de la société, la proposition de MEE sur la gratuité des premiers m3 d'eau vitaux avec une croissance exponentielle des tarifs ensuite est reprise au compte de la nouvelle liste. Celle-ci prévoie aussi l'introduction de nouvelles taxes sur les produits importés avec une taxe grandissant avec la distance au lieu de production. La nouvelle liste prévoie aussi de faire réaliser un diagnostic environnemental sur toutes les industries afin de les aider à opérer une transition vers un production neutre en carbonne. Au sujet de l'université, les trois listes souhaitent ouvrir une nouvelle faculté d'écologie spécialisée dans les métiers de la protection de l'environnement. Elles souhaitent aussi créer une véritable bibliothèque centrale universitaire. Sur le plan social, les trois listes envisagent de militer auprès des institutions provinciales pour que soit instauré un revenu universel. Enfin du point de vue de la diplomatie, elles souhaitent qu'une rencontre soit rapidement organisée après les élections avec le NED afin d'obtenir la réouverture des frontières et que renaisse l' Argopolis.

Officialisation des fusions

Le 17 février, la Mairie de Mégalipoli annonce[10] que le dépôt des listes est clot et que la liste Population en Colère fusionne avec la liste de William Arm. Mégalipoli Extrême Ecologie et l'Union Pour un Avenir Radieux fusionnent au sein de la liste Mégalipoli en Transition.

Propagande sur les réseaux sociaux

Affiche de propagande anti-WAR durant l'entre deux tours.
Affiche de propagande anti-MET durant l'entre deux tours.

Durant l'entre deux tours, plusieurs affiches visant à discréditer les listes adverses sont publiées sur les réseaux sociaux et notamment sur Squirrel[11]. Dans les jours suivants, ces affiches se retrouvent aussi dans les espaces d'expression libre présents dans les rues de la ville. Bien que cela n'ait pas eu de conséquences sur le scrutin, la pratique est inédite dans les élections municipales mégalipoliennes.

Débat du second tour

Un ultime débat est annoncé[12] et s'est tenu le 19 février. Les deux têtes de liste Aliciane de Flork et William Arm étaient présents. Le débat a porté sur quatre thématiques : l'université, la politique sociale, l'industrie et le complexe portuaire et la culture et les associations[13].

Le débat commence par un échange au sujet des différentes affiches de propagande diffusées sur les réseaux sociaux et dans les rues. Le débat se poursuit par une discussion autour du sujet de l'université. William Arm met en avant son souhait de tripler le nombre d'étudiants afin que celui-ci représente 10% de la population de la ville. Aliciane de Flork avance le fait qu'une telle augmentation impliquerait une augmentation de la population de la ville conséquente afin de pouvoir fournir aux nouveaux étudiants les services nécessaires. La candidate propose plutôt de diversifier l'offre de formation en maintenant le nombre d'étudiants et ainsi permettre de réduire les effectifs dans les filières surchargées. Les propositions mises en avant lors de la conférence de presse du 14 février sont également exposées de nouveau. La candidate propose enfin d'augmenter le financement des différents laboratoire et de supprimer les quotas d'enseignants chercheur imposés par le Delta.

Sur la thématique du social, Aliciane de Flork expose les modalités du salaire minimum universelle en arguant qu'il s'agit d'un moyen de mieux répartir le travail en rendant viable les temps partiels. William Arm critique son manque de transparence sur le financement de cette mesure. Le candidat souhaite quant à lui réduire les aides apportées aux citoyens en ne conservant que celles en lien avec la santé.

Le débat se porte ensuite sur la politique industrielle et sur le complexe portuaire de Mégalipoli. Pour William Arm il faut développer l'industrie sur les rives extérieures de la ville. Rien ne doit entraver le libre entreprenariat dans ces zones et surtout pas les normes environnementales. Il propose d'assouplir les normes environnementales imposées par la province afin de relancer l'industrie et le complexe industrialo-portuaire. Aliciane de Flork propose d'accompagner les entreprises pour les amener à réduire leurs émissions de Gaz à Effet de Serre. Elle propose aussi de favoriser les entreprises produisant localement pour le marché local.

Enfin sur le quatrième thème du débat "Culture et Associations", William Arm propose de créer des hauts lieux de la culture avec pour objectif de réunir les plus belles œuvres dans chacun des domaines et de donner un attrait touristique à Mégalipoli. Aliciane de Flork propose de se concentrer sur le tissu associatif de Mégalipoli en créant à proximité des gares du MGV des maisons des associations fournissant aide et soutient aux bénévoles.

Résultats du second tour

Mégalipoli WAR.png William Arm - Les Rassemblés – William Arm
Voix 12 683 766
50,99 %
Sièges obtenus 193

Megalipoli MET.png Mégalipoli en Transition – Aliciane de Flork
Voix 11 210 430
45,06 %
Sièges obtenus 207





Le second tour s'est déroulé les 22 et 23 février 2020. Les résultats définitifs ont été connus le 23 février à partir de 21H. La liste conduite par William Arm remporte 50,99% des suffrages contre 45,06% pour la liste conduite par Aliciane de Flork. Cependant, le découpage électoral de Mégalipoli permet à la liste Mégalipoli en Transition d'obtenir 206 sièges sur 400 et donc la majorité au conseil municipal.

Élection du Maire

Conseil municipal élu
Par groupes
CM 2020 2025 Megalipoli.png
Composition du conseil municipal.
    Mégalipoli Extrême Ecologie (95)
    Mégalipoli En Transition (95)
     Union Pour un Avenir Radieux(17)
    Les Indépendantistes (61)
    Population en Colère (20)
    Les Rassemblés (112)

L'élection du Maire a eu lieu le 1er Mars 2020 au cours d'un conseil municipal exceptionnel[14]. La Maire en place, Justine de Salamille ouvre le conseil vers 21h10 et laisse ses pouvoirs à la personne la plus âgée de l'assemblée pour présider temporairement le conseil. C'est madame Fouite, élue du WAR qui préside le conseil.

Pour l'élection du Maire, trois personnes se présentent : Aliciane de Flork (MET), William Arm (WAR) et David Conmeroni (WAR). Les conseillers municipaux votent à bulletin secret. Aliciane de Flork obtient 199 suffrages, William Arm 113 et David Conmeroni 61. 17 votes blancs et 10 nuls ont aussi été recensés. Aliciane de Flork est donc élue Maire de Mégalipoli. Un deuxième vote est ensuite organisé pour élire les adjoints au Maire. Le vote est ici effectué de manière électronique sur proposition du Maire. Dans un même temps les conseillers ont formés les différents groupes constituant le nouveau conseil municipal. Six groupes ont été créés. Trois groupes correspondant aux listes du MET (95 conseillers), de MEE (95 conseillers) et de l'UPUAR (17 conseillers) forment la majorité. Trois autres groupes composant l'opposition : les indépendantistes (61 conseillers), population en colère (20 conseillers) et les Rassemblés (112 conseillers).

Références